World Bicycle Relief : Changer de vitesse pour le développement rural

Soulagement mondial de la bicyclette
En 2018, l’Afrique subsaharienne comptait les deux tiers de la population mondiale vivant dans l’extrême pauvreté. Bien que le taux de pauvreté dans la région ait diminué de 1,6 % entre 2015 et 2018, les avantages de l’amélioration des infrastructures, de l’éducation et des soins de santé n’ont pas atteint ceux qui vivent dans les zones rurales sans systèmes de transport sûrs et faciles pour accéder aux services et opportunités essentiels. World Bicycle Relief s’efforce de réduire ce désavantage en fournissant des vélos aux membres des communautés rurales d’Afrique subsaharienne. Fondée en 2005 par FK Day et Leah Missbach Day, l’organisation permet à des millions de personnes de se sortir de la pauvreté.

Égalité des sexes

World Bicycle Relief accorde la priorité aux femmes et aux filles, l’organisation s’efforçant de faire en sorte que les femmes représentent 70 % des bénéficiaires de vélos. Les filles d’Afrique subsaharienne constatent souvent que les attentes traditionnelles liées au genre selon lesquelles elles doivent faire de longues marches quotidiennes pour aller chercher de l’eau et du bois de chauffage, des trajets parfois dangereux et qui augmentent le risque d’agression et de harcèlement, entravent leur capacité d’action personnelle. Faire du vélo non seulement réduit le temps consacré aux tâches ménagères, mais permet également aux filles de se rendre à l’école en toute sécurité et rapidement.

Au cours des 10 dernières années, World Bicycle Relief a travaillé en partenariat avec le ministère de l’Éducation de Zambie pour fournir des vélos à près de 37 000 filles rurales. Un essai contrôlé a révélé que les bicyclettes réduisaient la probabilité que les filles abandonnent l’école de 19 %, diminuaient les taux d’absentéisme scolaire de 28 % et réduisaient les temps de trajet scolaire de 33 %. De plus, les expériences de harcèlement sexuel sur le chemin de l’école ont diminué de 22 %.

Au Kenya, les agents de santé utilisant les vélos fournis par World Bicycle Relief ont servi « 88 % de patients en plus », soulignant l’importance d’un transport efficace pour la santé et le bien-être des communautés rurales.

Dans un projet financé par l’USAID de 2006 à 2009, World Bicycle Relief s’est associé à RAPIDS (Reaching HIV/AIDS Affected People with Integrated Development and Support) pour lutter contre la crise du sida en Zambie. L’organisation a donné plus de 18 000 vélos aux soignants de RAPIDS, permettant à RAPIDS d’atteindre plus de personnes et de fournir des soins de meilleure qualité grâce à des visites plus fréquentes. Depuis la participation de World Bicycle Relief à RAPIDS, la rétention des soignants est passée à 66 %, une augmentation marquée par rapport aux étapes précédentes.

Développement économique rural

Pour s’assurer que les utilisateurs utilisent les vélos à leur meilleur potentiel, World Bicycle Relief donne à chaque communauté la responsabilité de concevoir et d’adapter son propre programme de vélos. «L’équipe de terrain de l’organisation aide également les dirigeants locaux à établir un comité de surveillance des vélos», qui sélectionne chaque vélo récipiendaire en fonction de facteurs tels que le temps de trajet et le potentiel d’amélioration du service avec un vélo. Chaque récipiendaire d’un vélo « conclut un accord à durée déterminée » avec le Comité et est officiellement propriétaire du vélo après avoir atteint des exigences spécifiques, telles que terminer ses études, contribuer au développement communautaire ou fournir des services de santé ou financiers.

En octobre 2021, l’USAID a annoncé une allocation de financement de 3,5 millions de dollars à l’initiative Bicycles for Growth, aidant JE Austin Associates et World Bicycle Relief à étendre la mobilité dans les zones rurales d’Afrique subsaharienne en facilitant le transport à vélo.

L’initiative soutiendra la recherche sur « l’accès aux vélos au Ghana, au Malawi, au Rwanda, en Ouganda et en Zambie », donnant à plus de personnes la possibilité d’accéder à l’éducation, aux services de santé et aux opportunités de génération de revenus.

– Imogen Scott
Photo : Flickr

*

★★★★★