VIH/Sida en République Démocratique du Congo

VIH/Sida en République Démocratique du CongoLe VIH/Sida en République démocratique du Congo est l’une des maladies les plus répandues dans le pays ainsi qu’en Afrique subsaharienne. Cependant, plusieurs organisations se mobilisent pour essayer d’éliminer le VIH et d’offrir une vie meilleure aux citoyens africains.

Le problème

Le VIH/Sida est un virus problématique qui infecte l’Afrique subsaharienne. Selon les statistiques du site Web African Mission Healthcare, environ 66 % des nouvelles infections liées au VIH proviennent d’Afrique subsaharienne. De plus, 520 000 personnes vivent avec le VIH/sida en République démocratique du Congo.

Il existe également une disparité entre les sexes entre les personnes en République démocratique du Congo vivant avec le virus et celles qui reçoivent un traitement pour cela. Parmi les citoyens congolais vivant avec le virus, plus de 60% d’entre eux sont des femmes. En outre, seulement 57 % des personnes vivant avec le VIH en République démocratique du Congo sont sous traitement antirétroviral. Les hommes reçoivent le plus de traitement à plus de 72 %.

Il y a aussi un problème chez les enfants dans le pays où 68 000 personnes de moins de 14 ans sont séropositives et seulement 25 % ont des traitements antirétroviraux.

La solution

Plusieurs organisations à travers le monde reconnaissent ce problème parmi les Congolais et les Africains dans leur ensemble et travaillent de multiples manières pour aider à combattre les luttes qui découlent de ce virus.

African Mission Healthcare est une organisation à la pointe de la lutte contre le VIH et d’autres problèmes de santé en Afrique subsaharienne. L’organisation a été fondée par le Dr Jon Fielder avec son ami et entrepreneur Mark Gerson. Il a pris des mesures pour changer la vie des citoyens africains en se concentrant sur les hôpitaux missionnaires à travers le continent.

Fielder et Gerson ont reconnu que les hôpitaux de Mission fournissent un tiers de tous les soins médicaux en Afrique et jouent un rôle important dans la formation de la prochaine génération de professionnels de la santé sur le continent. À partir de là, African Mission Healthcare investit financièrement dans ces institutions pour fournir des soins de santé accessibles et conviviaux aux Africains, ainsi qu’une formation adéquate pour avoir de nombreux travailleurs professionnels à l’avenir. Depuis sa création en 2010, African Mission Healthcare a investi plus de 30 millions de dollars dans des fonctions de soins de santé en Afrique telles que la formation, les soins cliniques et des projets d’infrastructure avec plus de 45 hôpitaux de mission partenaires. Ces investissements ont permis de soigner près de 700 000 patients en Afrique et pourront accueillir près de 10 millions de futures visites de patients.

Autre aide à l’organisation

D’autres organisations, dont l’ONUSIDA, financent des projets tels que The Observatory Project, qui est conçu pour orienter les futures politiques nationales afin de soutenir un meilleur accès aux soins de santé contre le VIH et d’autres maladies. L’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime a créé l’Observatoire. C’est un véhicule d’information pour fournir de meilleures ressources pour contrôler et éliminer le VIH dans les zones vulnérables. Pour la République démocratique du Congo, l’objectif est de fournir davantage de thérapie antirétrovirale. Pour agir, la République démocratique du Congo a fait son plan de rattrapage en 2016, avec pour objectif de plus que doubler le nombre de citoyens sous traitement antirétroviral de 80 000 à 200 000. Le pays a également organisé une campagne de dépistage du VIH pour déterminer le statut de deux millions de citoyens du pays ayant un besoin essentiel de traitement antirétroviral.

Les Nations Unies mettent également en place des pages de collecte de fonds pour aider les personnes dans le besoin dans les zones de crise. Une page a été faite pour la République démocratique du Congo pour une variété de problèmes de lutte contre les maladies et la pauvreté afin d’améliorer la vie en République démocratique du Congo. Cela profite à la fois à l’accès médical pour les personnes vivant dans le pays et aide également les partenaires humanitaires des Nations Unies à fournir des services alimentaires aux personnes souffrant de malnutrition touchées par des épidémies. Selon le fonds humanitaire centrafricain, en 2021, les Nations Unies ont reçu 34,3 millions de dollars et 1,3 million de personnes ont reçu une assistance alimentaire et médicale.

Un regard sur l’avenir

Le VIH/Sida en République Démocratique du Congo et en Afrique sub-saharienne est un problème sérieux. Cependant, grâce à des actions similaires à la collecte de fonds, à la fourniture de programmes de soins et à des étapes de recherche approfondies, des travaux sont en cours pour éliminer le VIH / sida et aider des millions de personnes à prospérer.

–Alex Havardansky
Photo : Flickr

*

★★★★★