Un Noël très Massaï – Blog de Compassion International

Alors que vous célébrez Noël avec les traditions de votre famille cette année, profitez de ce regard intime sur un Noël Massaï – capturé par le photojournaliste de Compassion Kenya Kevin Ouma.

Pesi porte des vêtements traditionnels rouges et blancs et se tient dehors avec des arbres en arrière-plan et tient un cadeau de Noël.

Pesi s’éloigne de ses amis Sompet, Haimesoi et Marania alors qu’ils jouent au ballon. Le son des rires remplit l’air alors qu’ils jouent et courent dans la maison. L’enceinte est pleine de monde. Tout le monde est heureux de se voir alors que les hommes et les femmes plus âgés sont assis séparément sous les arbres et se rattrapent.

Elle vit dans un village kenyan qui abrite des Maasai, qui vivent principalement le long de la vallée du Rift au Kenya et de l’autre côté de la frontière tanzanienne au sud. Les Maasai ont une forte culture qui est encore préservée aujourd’hui. Compassion a le privilège de travailler avec des enfants de différentes cultures à travers le monde. Les partenaires de l’église soutiennent les enfants tout en célébrant leurs traditions uniques. Les liens communautaires et familiaux constituent une grande partie des célébrations masaï – et Noël ne fait pas exception.

Différentes cultures marquent leur propre identité lors de cette fête spéciale, fusionnant les traditions et les manières locales de célébrer Noël. Pesi, sept ans, fait partie du programme de parrainage d’enfants dans une église au Kenya. Chaque année depuis qu’elle se souvient, sa famille a célébré Noël.

« J’aime Noël parce que je vois beaucoup d’amis et de membres de ma famille », dit-elle. « Ce que j’aime le plus, c’est quand tout le monde se réunit pour chanter. »

Une journée de traditions

Le père de Pesi est le premier-né de sa famille. À ce titre, il accueille sa famille et ses amis dans sa propriété. Les activités commencent dès le petit matin avec la préparation d’une chèvre ou d’un mouton abattu la veille. La viande est rôtie hors de la maison par les hommes. Lorsqu’il est prêt à manger, différentes parties de l’animal sont attribuées aux hommes, aux femmes et aux enfants. Les femmes préparent la plupart des aliments — chapati le pain et le ragoût constituent une grande partie du repas. Les enfants plus âgés sont envoyés chercher de l’eau et du bois de chauffage tandis que les plus jeunes, comme Pesi, jouent ou effectuent les tâches ménagères déléguées par leurs mères.

Pesi, sa mère, son père et ses frères et sœurs Enock et Tasha sont assis devant leur maison.  Derrière eux un mur décoré de bijoux en perles.  Pesi et sa mère portent des vêtements traditionnels.

Dans le cadre des préparatifs, la maison est décorée à l’aide d’œuvres d’art en perles que la plupart des femmes massaï fabriquent à la maison. Les femmes et les filles ont mis des robes et des robes avec des perles complexes.

Les vêtements et les perles Maasai ont des couleurs spécifiques, toutes avec des significations particulières :

  • Le rouge, qui est la couleur la plus dominante, signifie le sang, la bravoure et l’unité.
  • Le blanc représente la santé, la paix et la pureté.
  • Le bleu est la couleur du ciel et représente l’énergie, et le vert est la couleur de l’herbe, qui représente la terre et la production.
  • Le noir représente le peuple et la lutte qu’il doit endurer.
  • Le jaune symbolise le soleil, la fertilité et la croissance, et l’orange représente la chaleur, la générosité et l’amitié.

Pesi porte une robe blanche avec des broderies perlées. Sa mère a fait le perlage après avoir fait confectionner la robe au marché.

Cadeaux et joie

L’église s’assure que tous les enfants Massaï comprennent ce qu’est vraiment Noël. « Nous en faisons toujours une journée spéciale et essayons de rassembler tout le monde pour qu’il soit remarquable pour nos enfants », explique Becky, l’assistante sociale du centre Pesi’s Compassion. « Toutes les personnes impliquées dans la vie des enfants se réunissent à l’église pour célébrer et prendre un repas spécial ensemble. »

En plus d’organiser une fête, l’église s’assure que les enfants reçoivent un cadeau de Noël. « Le cadeau me fait me sentir spécial. J’ai commencé à recevoir des cadeaux de Noël lorsque j’ai rejoint Compassion », explique Pesi. La plupart des cadeaux que les enfants reçoivent comprennent des chaussures, des vêtements et parfois des bonbons et des pâtisseries en plus, ce que les enfants adorent beaucoup.

Becky vit dans la même communauté et elle connaît la différence que les cadeaux font dans la vie des enfants. « Il est difficile pour les enfants de recevoir des cadeaux dans le village, alors quand cela est fait, c’est une véritable expression de l’amour de Dieu », dit-elle.

Pesi porte des vêtements traditionnels rouges et blancs.  Elle et ses amis reçoivent de la nourriture de la mère de Pesi.

Pesi et ses amies viennent de se faire servir un ragoût de chapati. Ils mangent assis par terre. Les filles mangent vite pour ne pas manquer le chant et la danse. « J’aime qu’en tant que Massaï, nous puissions chanter ensemble pendant les célébrations tout en portant nos vêtements et ornements traditionnels », déclare Pesi.

Les garçons chantent et psalmodient en massaï, louant Dieu. Ils soufflent aussi dans des cornes et des tuyaux en circulant en cercle. Pesi et ses amis suivent les femmes et se joignent au chant.

Un groupe de Maasai chante et danse ensemble à l'extérieur pour célébrer.

Une soirée de Noël Massaï

À mesure que l’obscurité s’installe, les invités sortent un à un de la ferme, remplis de joie et de rires en se disant au revoir. Le moment est doux-amer, car ce fut une bonne journée. Les bébés bâillent dans les bras de leur mère et les jeunes enfants s’accrochent à ceux de leur mère shukas (tissu traditionnel). Les hommes allument un feu pour continuer à s’asseoir sous le ciel étoilé. Au loin, on entend des chèvres bêler et des vaches meugler.

Pesi rejoint sa famille près du feu pendant qu’ils écoutent son grand-père raconter des histoires dans sa langue. Il y a beaucoup de choses pour lesquelles être reconnaissant et de souvenirs à raconter. Elle partagera son expérience dans sa prochaine lettre à son parrain.


Alors que nous réfléchissons à tout ce que le Christ nous a donné, vous pouvez vous sentir appelé à donner comme il a donné. Il est encore temps de faire un don de fin d’année pour venir en aide aux enfants. Cliquez ici pour donner avant le 31 décembre pour être admissible à un avantage fiscal 2021!

*

★★★★★