Un aperçu des soins de santé en Suisse

Santé en SuisseBeaucoup connaissent la Suisse pour son niveau de vie élevé et considèrent son système de santé comme l'un des meilleurs au monde. En fait, il se classe souvent parmi les 10 meilleurs systèmes de santé au monde. Cependant, si les soins de santé en Suisse sont universels, ils ne sont ni gratuits ni publics, ce qui les rend très chers.

Comment ça fonctionne

Tous les résidents paient leur propre assurance maladie. Contrairement à d'autres pays, les soins de santé ne sont pas financés par les taxes gouvernementales. Même les enfants et les retraités doivent avoir leur propre plan de santé individuel. Le gouvernement suisse exige que les assureurs-maladie ne puissent rejeter les candidats pour aucune raison et que tous les assureurs offrent un niveau de base de couverture des soins de santé pour garantir que tous les citoyens peuvent souscrire une assurance.

Le niveau de base de l'assurance maladie est identique pour tous les assureurs suisses, couvrant les dépenses telles que les examens et traitements généraux, les frais de prescription, les vaccinations, les visites à l'hôpital et plus encore. Un plan de soins de santé de base couvre environ 80 à 90% des frais médicaux d'une personne.

Compagnies d'assurance maladie

Le rôle des caisses maladie en Suisse est compliqué. En tant qu'entreprises privées, elles sont compétitives et recherchent le profit. Cependant, comme la loi stipule qu'ils doivent tous offrir les mêmes services médicaux dans le cadre de l'assurance maladie de base obligatoire, les entreprises ont une concurrence limitée.

Les compagnies d'assurance maladie ont diminué en nombre au cours des 20 dernières années, passant de plus de 1 000 à moins de 100. Leur influence sur les décisions politiques est élevée, car de nombreux responsables gouvernementaux représentent et défendent leurs intérêts.

Avantages et inconvénients

Le gouvernement suisse oblige légalement toute personne séjournant en Suisse pendant plus de 90 jours à souscrire une assurance maladie, quelle que soit la durée totale du séjour. Les soins de santé en Suisse sont chers et les gens paient la plupart des traitements de leur poche plutôt que de recevoir un remboursement plus tard.

Les coûts élevés des soins de santé en Suisse proviennent en partie du fait que les primes d’assurances privées imposées par le gouvernement financent en grande partie le système de santé. Les prestataires de soins de santé facturent plus d'argent aux particuliers pour couvrir les frais médicaux et les dépenses professionnelles, car le gouvernement ne finance pas les soins de santé.

Cependant, les normes de santé sont élevées et les citoyens peuvent recevoir des soins d'excellente qualité à travers le pays. Étant donné que les soins de santé de base sont obligatoires pour tous les résidents, chaque personne a droit à la même couverture et au même niveau de soins.

Les caisses d'assurance maladie suisses ne peuvent pas refuser une assurance ou appliquer des tarifs d'assurance gonflés à ceux qui ont des conditions préexistantes. En fonction de l'âge des clients et du forfait d'assurance de leur choix, certaines compagnies d'assurance maladie factureront également les mêmes frais pour la durée de la résidence en Suisse. Les taux d'assurance ne peuvent pas augmenter même en cas de maladie ou de blessure.

Comparaison avec d'autres pays

L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a comparé les soins de santé en Suisse avec les soins de santé dans les 37 autres pays de l'OCDE. Il a constaté que le modèle suisse de couverture d'assurance maladie universelle fournit une grande variété de services médicaux et une grande satisfaction des patients, mais le pourcentage du PIB suisse consacré à la santé est le deuxième plus élevé de la zone OCDE.

D'autres pays de l'OCDE affichent des performances égales, voire meilleures, en matière de soins de santé à moindre coût. La Suisse consacre le PIB le plus élevé, environ 12%, aux soins de santé par rapport aux autres pays européens. Les résidents suisses consacrent également en moyenne 10% de leur salaire à l'assurance maladie.

– Kathy Wei
Photo: Unsplash

*

★★★★★