Tremblement de terre en Haïti : intervention d’urgence – Habitat for Humanity FR

*Toutes les photos utilisées dans cet article proviennent de nos précédents projets en Haïti de 2010 à 2016.

Résumé:

  • À 8h30 heure locale le 14 août, un séisme de magnitude 7,2 a frappé la péninsule sud-ouest d’Haïti, causant d’importants dégâts dans la région, notamment les villes des Cayes, Jérémie et Anse à Veaux.
  • Les derniers chiffres montrent qu’au moins 1 419 personnes sont mortes dans le séisme de magnitude 7,2 jusqu’à présent, plus de 6 900 ont été blessées et un nombre inconnu est toujours porté disparu. De manière dévastatrice, on estime qu’environ 30 000 familles se sont retrouvées sans abri jusqu’à présent.
  • Deux jours après le tremblement de terre, les souffrances d’Haïti ont été exacerbées, en raison de la tempête tropicale Grace qui a balayé Haïti avec des pluies torrentielles, causant d’autres dégâts à travers des coulées de boue et des inondations jusqu’à 15 pouces dans certaines régions.
  • Plus récemment, une urgence de niveau 2 a été déclarée et Habitat pour l’humanité travaille à l’échelle internationale pour fournir de l’aide à Haïti.

Contexte:

Le tremblement de terre a dévasté des villes et des villages, et les autorités ont documenté plus de 12 000 maisons détruites ou endommagées jusqu’à présent. Ce chiffre devrait augmenter considérablement à mesure que de plus en plus de zones sont étudiées et que les équipes de recherche et de sauvetage continuent d’extraire les personnes piégées sous les décombres, les hôpitaux ayant du mal à faire face à l’afflux de blessés.

La construction dans le sud-ouest d’Haïti, en particulier dans les zones urbaines, est très similaire à ce qui était en place à Port-au-Prince avant le séisme dévastateur de 2010. Il s’agit de structures en béton aux étages « doux », marqués par de grandes ouvertures au rez-de-chaussée. Ces maisons manquent souvent de renforts en acier et en maçonnerie appropriés, et par conséquent, ces structures faibles sont plus susceptibles d’être endommagées lorsqu’un fort tremblement de terre frappe.

Sur la photo : Les vestiges de bâtiments suite au tremblement de terre de Port-au-Prince en 2010.

De plus, les répliques fréquentes poussent de nombreux résidents effrayés à dormir dehors de peur que ces structures ne s’effondrent, ceux qui ont perdu leur maison à cause du tremblement de terre se réfugient dans le camp de réfugiés d’Haïti aux Cayes, pour se protéger de la tempête tropicale Grace. Chez Habitat, nous continuons de suivre de près cette tempête, qui est sur le point d’apporter des vents violents et de fortes pluies dans certaines des zones touchées par le tremblement de terre mardi.

Présence d’Habitat en Haïti :

Sur la photo : Des habitants réparent leurs maisons détruites par l’ouragan Matthew aux Cayes, en Haïti, le jeudi 6 octobre 2016.

Habitat pour l’humanité, qui travaille en Haïti depuis 1984, a une présence forte et continue dans la région la plus touchée par le séisme. Habitat faisait partie de la réponse au tremblement de terre de 2010 qui a dévasté Port-au-Prince et ses environs. Nous avons distribué plus de 25 000 kits d’abris d’urgence et aidé à construire plus de 5 000 abris de transition et 300 nouvelles maisons et réparations, et nos équipes ont travaillé avec des familles pour aider à réhabiliter des communautés telles que Simon Pele, un établissement urbain informel.

De plus, au cours des quatre dernières années, nous nous sommes associés à des familles pour terminer 1 200 maisons, en réponse à l’ouragan Matthew en 2016. Nous avons également aidé à construire des latrines et des points d’eau dans la région tout en soutenant des programmes conçus pour rendre les communautés plus résilientes aux catastrophes. . Les projets actuels d’Habitat dans la région se concentrent sur la construction de logements résilients, y compris des maisons pour les personnes âgées, ainsi que sur l’eau, l’assainissement et l’hygiène (WASH).

Sur la photo : Le travail d’Habitat après le séisme de 2010 pour reconstruire des maisons et fournir des abris.

Notre réponse pour aider à la reprise à long terme :

Nos équipes évaluent actuellement les besoins en abris dans la zone touchée en Haïti et développent des options de réponse pour les phases de relèvement précoce et de reconstruction. Le personnel d’Habitat aux Cayes et à Jérémie a commencé à enquêter dans les quartiers pour aider à évaluer les dommages causés aux maisons, en coordination avec le gouvernement et les agences humanitaires. Nous faisons également partie de la plate-forme de coordination régionale pour la préparation et la réponse aux catastrophes en Amérique latine et dans les Caraïbes (appelée OCHA-REDLAC), nous positionnant pour nous engager dans la phase de relèvement précoce.

Avec toute intervention en cas de catastrophe, il y a des défis, et nous sommes confrontés à des obstacles pour terminer les évaluations des dommages, car nos réseaux de communication sont en panne. L’envoi de renforts de personnel est également un défi en raison des problèmes de sécurité liés à l’activité des gangs sur la route principale de Port-au-Prince. À l’heure actuelle, les autorités s’emploient à établir un corridor humanitaire entre Port-au-Prince et les zones touchées.

Sur la photo : Une des nombreuses familles que nous avons pu héberger suite au séisme de 2010.

En tant qu’organisation humanitaire, Habitat se concentre au laser sur les besoins des personnes, en particulier leurs besoins immédiats, de relèvement rapide et de logement à long terme. Nous travaillons avec tous les niveaux de gouvernement et des organisations locales pour fournir des secours et aider au rétablissement de ceux qui en ont le plus besoin. Il existe de nombreux obstacles à cette intervention et à cet effort de rétablissement, mais chez Habitat, nous nous engageons à travailler avec les responsables aux niveaux international, national et local sur une réponse coordonnée.

« Le traumatisme du séisme de 2010 est gravé dans la mémoire du peuple haïtien. Habitat travaille déjà dans certaines des communautés les plus vulnérables et marginalisées d’Haïti dans le Sud-Ouest, où le séisme meurtrier d’août 2021 a détruit des vies, des maisons et des infrastructures. Notre équipe sur le terrain évalue les dommages et élabore des plans d’intervention pour s’assurer qu’Habitat aide ceux qui en ont le plus besoin immédiatement et à plus long terme. – Directeur national : Jean Frenel Tham.

*

★★★★★