Catégories
Solidarité et entraide

Top 3 des pays: Indice d’engagement en faveur du développement

Indice d'engagement envers le développementLe Centre pour le développement mondial (CGD) publie chaque année l’indice d’engagement pour le développement (CDI). Le CGD analyse les politiques des 40 pays les plus puissants du monde sur leur engagement à contribuer au développement des pays à faible revenu. Il évalue les pays en fonction de leurs performances dans trois catégories générales et sept sous-catégories: le financement du développement, les échanges (y compris l’investissement, la migration et le commerce) et les biens publics mondiaux (y compris l’environnement, la sécurité et la technologie). Après avoir noté ces sections individuellement pour chaque pays, le CGD attribue ensuite à chaque pays une note globale. L’organisation classe les pays sur le CDI sur la base de ces scores globaux. En 2020, les trois premiers pays étaient la Suède, la France et la Norvège.

Suède

La Suède se classe au premier rang de l’indice d’engagement en faveur du développement, avec une note globale de 100%. La Suède a reçu une note de plus de 90% sur le financement du développement, la migration, l’environnement et la sécurité. Le pays obtient de bons résultats dans toutes les catégories, à l’exception de la technologie, où il se classe 20e.

  • Financement du développement. La Suède a obtenu un score de 93% car elle consacre 0,83% de son revenu national brut (RNB) au financement du développement. C’est plus du double de la moyenne. La Suède a également une transparence adéquate en matière de dépenses. Le pays a même sa propre institution de financement du développement appelée Swedfund. L’objectif de l’institution est de réduire la pauvreté en investissant et en aidant à développer des entreprises durables sur des marchés en difficulté et formidables.
  • Migration. La Suède a obtenu un score de 100% dans cette catégorie car elle a les politiques d’immigration les plus inclusives par rapport à tous les autres pays du CDI. La Suède a durci sa législation depuis 2015 lorsqu’elle a accueilli 160000 demandeurs d’asile. L’objectif est de s’assurer qu’elle peut prendre suffisamment en charge les personnes déjà présentes dans le pays sans être surchargée. Néanmoins, le pays accueille toujours plus de migrants que tout autre pays du CDI.
  • Sécurité. La Suède a reçu un taux de sécurité de 93% parce qu’elle «apporte un niveau de troupes et de financement supérieur à la moyenne aux missions de maintien de la paix dans le monde». La Suède contribue également à contribuer aux initiatives mondiales de santé. La Suède collabore avec les missions de maintien de la paix des Nations Unies depuis 1948 et a envoyé plus de 80 000 Suédois pour aider.

France

La France est arrivée deuxième sur l’indice d’engagement pour le développement avec un score global de 81%. La France a obtenu une note de plus de 90% en matière d’investissement, d’environnement et de sécurité. La France a également obtenu de bons résultats commerciaux.

  • Investissement. La France a reçu 91% dans cette catégorie parce qu’elle se comporte bien au regard des critères des entreprises et des droits de l’homme. La France a créé le «Plan national pour la mise en œuvre des Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme». Le plan «est une feuille de route universelle pour la mise en œuvre des normes visant à responsabiliser les entreprises en ce qui concerne les droits de l’homme».
  • Environnement. La France a reçu 97% dans la catégorie environnement car elle a signé tous les traités environnementaux nécessaires et produit peu de combustibles fossiles.
  • Sécurité. La France a 93% dans cette catégorie en raison de ses engagements de maintien de la paix. Il fournit 0,066% de son RNB au maintien de la paix, soit le double de la moyenne. Pour 2020-2021, la France a budgété 6,58 milliards de dollars pour les efforts de maintien de la paix.

Norvège

La Norvège occupe la troisième place de l’indice d’engagement en faveur du développement, avec une note globale de 78%, principalement en raison de sa note élevée sur le financement du développement. Il se classe également bien sur l’investissement et la sécurité.

  • Financement du développement. La Norvège a reçu 96% dans cette catégorie car elle fournit 0,89% de son RNB au financement du développement. C’est aussi le premier en matière de transparence pour les rapports sur le financement du développement. Le pays est bien connu pour son engagement en faveur de la «coopération pour le développement» car il «se concentre principalement sur la promotion de l’égalité pour tous, en particulier pour les plus vulnérables, marginalisés et les moins privilégiés des pays les moins avancés (PMA) et subsahariens. Afrique. »
  • Investissement. La Norvège a un investissement de 81%. En effet, la Norvège met en œuvre la Convention anti-corruption de l’OCDE et a une longue tradition de défense des droits de l’homme et des entreprises. La Norvège travaille en étroite collaboration avec Human Rights Watch, une organisation qui œuvre pour dénoncer les abus et améliorer les droits de l’homme dans le monde.
  • Sécurité. La Norvège a reçu 88% sur la sécurité en partie parce qu’elle se classe bien dans la sécurité sanitaire. Le pays utilise d’importantes méthodes de suivi et de surveillance de la résistance aux antimicrobiens. Ce travail est important car il peut contribuer à réduire les risques sanitaires mondiaux.

Réduire la pauvreté mondiale

Pour 2020, l’indice d’engagement pour le développement a classé la Suède, la France et la Norvège parmi les trois premiers pays. Ces pays contribuent de manière significative au développement mondial et, à leur tour, contribuent à la réduction de la pauvreté dans le monde.

Sophie Shippe
Photo: Flickr

*