Technologie dans les écoles sud-coréennes

Technologie dans les écoles sud-coréennesBeaucoup connaissent la Corée du Sud pour avoir une éducation de haute qualité, ce qui entraîne des impacts économiques et technologiques influents. Après la Seconde Guerre mondiale, la Corée du Sud a réformé son système éducatif pour souligner l’importance de l’identité nationale et profiter à l’ensemble de la société. L’une des façons dont le pays a commencé à modifier l’éducation a été de mettre en œuvre la technologie dans les écoles sud-coréennes.

Education en Corée

Un étudiant qui a reçu une éducation en Corée du Sud a déclaré au projet Borgen lors d’une interview que les étudiants coréens doivent fréquenter l’école pendant au moins 220 jours par an. L’école primaire dure de 6 à 14 ans. L’école intermédiaire dure trois ans et l’école secondaire dure encore trois ans. Au primaire, chaque période dure 40 minutes. Pour les collèges et lycées, les périodes durent 45 minutes. Les élèves reçoivent entre quatre et sept heures d’enseignement chaque jour. Depuis 2007, les écoles coréennes passent à cinq semaines d’école au lieu de six. Les écoles secondaires ont différentes catégories; les deux principaux sont académiques et professionnels.

L’éducation SMART dans les écoles sud-coréennes

Le «S» dans SMART Education signifie «autodirigé». Cela signifie que les étudiants commenceront l’apprentissage. Lorsque les élèves ont la volonté d’acquérir des connaissances, ils ont plus de chances de réussir leurs études.

«M» signifie «motivé». En classe, les enseignants intègrent ce concept en s’assurant que les méthodes d’apprentissage et d’enseignement sont engageantes. Cela aidera les élèves à être enthousiasmés par leur apprentissage et plus susceptibles de travailler dur sur des tâches données.

«A» signifie «adaptation». Cela permet à l’éducation d’être efficace pour différentes personnes. Chaque élève apprend différemment, les enseignants doivent donc s’adapter aux besoins et aux circonstances de chacun.

«R» signifie «ressources». Pour que le programme soit efficace, la Corée du Sud vise à obtenir les scores de connaissances les plus élevés. Afin de disposer de toutes les informations nécessaires pour enseigner efficacement, les enseignants ont besoin de ressources suffisantes.

«T» signifie «technologie». Cela montre l’utilisation des TIC (technologies de l’information et de la communication) dans les programmes scolaires des écoles sud-coréennes. La mise en œuvre de l’enseignement de la technologie et de la technologie dans le système éducatif a numérisé le programme d’études de la Corée du Sud pour refléter l’ère moderne.

Enseignement technologique dans les écoles sud-coréennes

Environ 98% des ménages coréens utilisent Internet chaque jour. Les deux tiers de ces ménages utilisent des smartphones. De plus, 5% des Sud-Coréens déclarent utiliser leur smartphone au moins huit heures par jour. Ceci est particulièrement important chez les jeunes Coréens âgés de 5 à 19 ans.

La Corée du Sud a mis en œuvre à fond les programmes de technologie dans l’enseignement secondaire du pays. Cette décision a été prise à l’origine en 1969 en raison de la croissance économique rapide et des progrès technologiques du pays. En se concentrant sur les élèves des collèges et lycées, la technologie peut avoir un impact sur le progrès de la société.

La Corée du Sud a la vitesse Internet la plus rapide et l’accès à Internet le plus large du monde. Cela a contribué aux succès du pays en matière de progrès technologique. En intégrant la technologie dans leur système éducatif, le pays a continué à prospérer et à progresser.

Enseignement des TIC

Partout en Corée du Sud, les gens ont commencé à utiliser les technologies de l’information et des communications, ou TIC, en 2005. Les objectifs de l’utilisation des TIC sont de renforcer le système éducatif, de promouvoir la science et la technologie et de s’adapter aux changements rapides de l’économie, de la société et de la science. . En travaillant à atteindre cet objectif, la Corée du Sud est constamment informée des progrès technologiques et demande à des chercheurs et à des scientifiques de développer de nouvelles technologies, comme l’a déclaré la personne interrogée au projet Borgen.

En classe, on peut le voir dans la façon dont les élèves n’apprennent pas par les méthodes traditionnelles des tableaux noirs et des manuels. Les écoles ont intégré les TIC à tous les niveaux du système éducatif pour former une nouvelle génération d’apprenants.

Le professeur Jeong Rang Kim du département d’éducation informatique de l’Université nationale de Gwangju a décrit comment, afin de renforcer la capacité d’apprentissage des étudiants, les écoles se concentrent sur les quatre C: la pensée critique et la résolution de problèmes, la collaboration, le caractère et la communication.

Ces compétences visent à aider les élèves à s’adapter rapidement et à être ambitieux. Non seulement la société a rapidement adopté les TIC, mais elles font également partie de la vie individuelle de nombreux Coréens. Une expression coréenne courante est «pali-pali», qui signifie «rapide et plus rapide».

Impact sur la pauvreté

Avant la mise en place du gouvernement de la République de Corée, la Corée était aux prises avec la pauvreté. Aujourd’hui, il est devenu le 15e bastion économique le plus important au monde. Cela tient en partie à la promesse d’une éducation gratuite et de qualité pour tous, quel que soit leur statut socio-économique; La Corée du Sud est consciente de l’importance de l’initiative «Éducation pour tous» de l’UNESCO.

De plus, quel que soit le montant d’argent de la famille d’un élève, chaque personne a le droit d’avoir des enseignants qualifiés. Devenir enseignant en Corée du Sud est une carrière très appréciée, comme l’a décrit la personne interrogée.

Un rendement scolaire élevé prépare les étudiants à une future réussite professionnelle. Ceci, à son tour, aide les étudiants à briser le cycle de la pauvreté et à se construire une vie financièrement sûre. En donnant un accès égal à l’éducation, les étudiants seront plus susceptibles d’entrer dans les universités et d’obtenir un diplôme universitaire. En outre, une excellente éducation se traduit par des employés ayant des compétences spéciales et une population hautement qualifiée.

À l’avenir, les individus continueront d’accorder une plus grande valeur à l’éducation qui comprend la technologie dans les écoles sud-coréennes. Il en résulte que les générations futures s’investissent de plus en plus dans leur éducation, renforçant ainsi leur sécurité et leur stabilité financières.

– Miranda Kargol
Photo: Flickr

*

★★★★★