Santé en République démocratique du Congo

soins de santé en République démocratique du CongoL'un des plus grands défis de la République démocratique du Congo est son système de santé. Le pays fait face à de nombreux obstacles à des soins de santé adéquats, tels que le faible financement, les difficultés systématiques et structurelles, la pauvreté, un traitement et des tests appropriés, l'éducation et plus encore. Cependant, de nombreuses organisations dans le monde s'efforcent d'améliorer les soins de santé dans le pays grâce à une aide directe et à la législation.

Les problèmes du système de santé en République démocratique du Congo

Le système de santé manque d'investissement et de financement. En conséquence, il est difficile pour le pays de lutter contre les problèmes de santé courants, tels que les maladies infectieuses. Il fournit également des obstacles à la lutte contre des problèmes plus répandus tels que les taux de mortalité infantile et maternelle. Selon le CDC, les principales causes de décès en République démocratique du Congo sont «le paludisme, les infections des voies respiratoires inférieures, les troubles néonatals et la tuberculose».

Beaucoup de ces problèmes peuvent être évités. Cependant, en 2017, la République démocratique du Congo n'a consacré que 3,98% du PIB aux soins de santé. En comparaison, les États-Unis ont consacré 17,06% aux soins de santé. Les soins de santé en République démocratique du Congo nécessitent un financement et des ressources cohérents pour améliorer et réduire ces problèmes; sans augmentation des investissements, ces problèmes de santé ne feront que persister.

De plus, l'OMS déclare qu'une autre complication du système de santé est le manque de ressources. Les établissements de santé opérationnels sont «souvent mal entretenus» et difficiles d'accès. De plus, de nombreuses communautés à travers le pays sont isolées et dispersées. Par exemple, l'OMS déclare que 80% des patients atteints de choléra sont déplacés dans tout le pays. Avec ces patients largement dispersés, il devient de plus en plus difficile de traiter et de réduire l'impact du choléra. De plus, le déplacement d'une zone à l'autre présente des difficultés en raison de routes endommagées et sous-développées, ce qui introduit un autre obstacle à un traitement approprié.

Par conséquent, il devient de plus en plus difficile pour les citoyens d'avoir même accès à des cliniques de soins de santé et / ou à des hôpitaux. Compte tenu de la violence et des déplacements, du manque de nourriture et d'eau potable et des conditions de pauvreté extrême, les soins de santé en République démocratique du Congo ont un besoin urgent de soutien et d'aide.

Ce que les organisations font pour aider

Cela dit, que font les autres pays et organisations pour aider la République démocratique du Congo? De nombreuses organisations dans le monde travaillent pour réduire la pauvreté dans le monde et améliorer les soins de santé en République démocratique du Congo et dans d'autres pays en difficulté. L'accent est mis ici sur les efforts directs et directs d'organisations telles que l'USAID, le CDC et l'OMS.

  • L'OMS s'efforce activement d'obtenir des informations précises sur la population et la santé afin de fournir correctement des solutions à certains problèmes. Par exemple, l'OMS cherche à obtenir des informations sur des questions telles que le taux de mortalité infantile et les vaccins nécessaires. Ensuite, ils modernisent ces informations en mettant en œuvre de nouvelles technologies et de nouveaux logiciels pour garantir la mise à jour, la précision et la transformation des données.
  • L'USAID forme les citoyens et les communautés locales sur le traitement et les problèmes de santé appropriés. L'USAID aide ces citoyens à utiliser les «ressources disponibles localement» pour traiter les problèmes de santé omniprésents spécifiques au pays. En outre, l'USAID cherche également à accroître l'éducation en offrant des bourses aux personnes pour poursuivre une formation médicale complète. L'USAID s'efforce également d'augmenter le financement et l'investissement pour les soins de santé en République démocratique du Congo.
  • Le CDC a envoyé plus de deux millions de kits de tests et des milliers de vaccins / traitements pour lutter contre une multitude de problèmes tels que le paludisme, le VIH / SIDA, la grippe et les infections. De plus, ils ont également augmenté le nombre de cliniques de soins de santé et d'autres sites de dépistage et de traitement à travers le pays. Ces sites comprennent désormais cinq nouveaux «sites sentinelles pour la grippe et d'autres infections».

Avancer

En outre, les organisations de défense des droits font pression sur une législation fédérale axée sur la réduction de la pauvreté et l'amélioration des systèmes de santé à travers le monde. Tout aussi important, ces efforts continus et cohérents accordent la priorité à l'allocation de l'aide étrangère des États-Unis à ces pays en difficulté économique.

Dans l'ensemble, les soins de santé en République démocratique du Congo, sous-financés depuis de nombreuses années, nécessitent toujours une reconstruction et des changements intenses. Cependant, de nombreuses organisations à travers le monde comprennent ces problèmes de santé et prennent des mesures pour les aider. Alors que beaucoup plus de progrès doivent être réalisés afin d'assurer un système de santé stable et performant, les progrès actuellement en cours ne doivent pas être négligés.

– Sophia McWilliams
Photo: Flickr

*

★★★★★