Sans-abrisme en Tanzanie – Le projet Borgen

Sans-abrisme en TanzanieAujourd’hui, et pour la plus longue période de son histoire, le sans-abrisme en Tanzanie représente un problème sans compromis à résoudre. Avec une population en constante augmentation d’environ 60 millions de personnes et une personne sur 10 vivant en dessous du seuil de pauvreté, le sans-abrisme nécessite une action urgente.

L’état actuel des sans-abrisme en Tanzanie

Le sans-abrisme dans n’importe quel pays a un lien avec la pauvreté, et en Tanzanie, cela ne fait pas exception. La pauvreté en Tanzanie a connu un niveau constant, quoique ambigu, en progression ces derniers temps. Selon la Banque mondiale, une croissance économique importante au cours des 20 dernières années a fait avancer le pays, « culminant avec sa transition du statut de faible revenu à celui de revenu intermédiaire inférieur en juillet 2020 ».

Selon le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), à partir de l’indice de pauvreté multidimensionnelle (IPM) de l’année dernière, qui détermine le niveau de pauvreté d’une nation à travers trois facteurs clés que sont la santé, l’éducation et le niveau de vie, la Tanzanie possède une valeur IPM de 0,284. La notation de la Tanzanie sur le MPI comprend 10 indicateurs, tels que la nutrition et l’accès à l’électricité. La privation de logement était de 9,3 % en 2021.

Le taux actuel de sans-abrisme en Tanzanie représente un obstacle important à surmonter pour la nation. La demande de logements en Tanzanie continue d’augmenter chaque année, car selon Shelter Afrique, 3 millions d’unités et 200 000 unités supplémentaires sont attendues chaque année.

Les principales causes du problème des sans-abrisme en Tanzanie

L’origine du problème des sans-abrisme en Tanzanie n’est pas due à un seul facteur contributif. Un questionnaire adressé aux institutions nationales des droits de l’homme, que le Haut-Commissariat aux droits de l’homme a présenté, a identifié six facteurs clés comme causes du sans-abrisme en Tanzanie. Ceux-ci sont:

  1. « La pauvreté parmi les gens.
  2. L’expulsion illégale rend les gens sans abri.
  3. Stéréotypes de genre et discrimination fondée sur la construction sociale entre les sexes.
  4. Discrimination et inégalité fondées sur la culture, le droit coutumier et la justice informelle.
  5. Risques naturels tels que les inondations coupe-feu.
  6. Le processus d’urbanisation transcende l’idée que dans les villes il y a de bonnes vies.

L’un des principaux contributeurs au sans-abrisme en Tanzanie est le droit de résidence dans tout le pays. Conformément à la Constitution de la République-Unie de Tanzanie de 1977, il n’y a aucune mention claire que le logement est considéré comme un droit humain fondamental. L’absence de droit légal au logement en Tanzanie manifeste une situation dans laquelle des millions de citoyens ne peuvent pas se permettre un logement de base.

L’abordabilité du logement en Tanzanie représente un problème important, le salaire annuel moyen par personne en Tanzanie étant de 1 140 dollars en 2021. L’abordabilité, l’absence du droit légal au logement et le manque de logements sont des problèmes que les fréquentes catastrophes naturelles en Tanzanie aggravent. Le pays a connu 46 catastrophes naturelles entre 2008 et 2021, qui ont entraîné le déplacement de près de 250 000 personnes.

Solutions au problème des sans-abrisme en Tanzanie

Le travail continu de plusieurs organisations à but non lucratif en Tanzanie s’avère être un catalyseur de progrès. Habitat for Humanity, par exemple, a commencé à travailler en Tanzanie en 1986 et se concentre sur l’offre d’opportunités de logement par le biais du microfinancement, ainsi que sur la promotion d’une politique de logement efficace et sur la résolution des problèmes d’eau, d’hygiène et d’assainissement. Le programme de microfinancement d’Habitat pour l’humanité a débuté en juillet 2009 et s’est avéré être un succès continu dans la fourniture de moyens de logement abordables. Au cours de l’exercice 2018, 2 340 personnes ont reçu une aide directe pour le travail d’Habitat pour l’humanité sur le terrain.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) a commencé à travailler en Tanzanie en 1963 dans le but de fournir de la nourriture aux plus vulnérables, d’encourager la production alimentaire pour les travailleurs agricoles et de mettre en place des systèmes de protection sociale qui jouent un rôle vital dans l’approvisionnement de base après les catastrophes naturelles. L’opération actuelle du PAM en Tanzanie, qui fournit un financement de 16 millions de dollars, a débuté en juillet 2022 et se poursuivra jusqu’en décembre. L’un de ses principaux objectifs au cours de cette période de six mois est de fournir des soins et une assistance à 202 540 réfugiés.

Le travail continu d’organisations à but non lucratif telles qu’Habitat pour l’humanité et le Programme alimentaire mondial fournit un service essentiel aux millions de Tanzaniens qui en ont désespérément besoin en raison de la crise des sans-abrisme.

– James Garwood
Photo : Flickr

*

★★★★★