Qu’est-ce qu’un travailleur migrant ?

Qu’est-ce qu’un travailleur migrant ?

Le travailleur migrant désigne toute personne quittant son lieu de naissance pour un autre dans le but de travailler. Les raisons qui sous-tendent une telle décision peuvent être multiples. Certaines sont d’ordres purement politiques, d’autres sont liées à l’environnement, à la religion, la race ou encore la nationalité. Qu’est-ce qu’un travailleur migrant ? Les éléments de réponse suivants vous permettent d’en savoir plus.

Le travailleur migrant international

Le travailleur migrant international est une personne qui envisage d’exercer, qui exerce ou qui a exercé une activité dans un pays autre que le sien. Il désigne tout individu qui vit temporairement ou permanement sur un territoire outre que celui qui l’a vu naître. Pour être qualifié de travailleur migrant international, il faut avoir tissé d’importants liens sociaux avec les gens qui se trouvent dans le pays d’accueil.

Un travailleur migrant international est dit long terme ou permanent lorsqu’il est établi sur le territoire depuis un an minimum. En dessous de cette période, il est reconnu comme étant temporaire. Les fonctionnaires internationaux ayant des contrats de plusieurs années avec des organismes figurent dans cette catégorie. Ce sont des travailleurs migrants à long terme. 

La convention des Nations Unies sur la protection des droits au travail protège tous ceux qui exercent une activité rémunérée dans une autre nation.

Le travailleur migrant réfugié

Le travailleur migrant réfugié est une personne qui travaille dans un autre pays en ayant un statut de réfugié. Celui-ci est accordé aux gens craignant d’être persécutés dans leur nation d’origine pour une raison ou une autre. Selon la convention de Genève de 1951, tout individu prouvant une persécution d’ordre racial, religieux ou d’appartenance à un groupe social peut bénéficier de ce statut. 

Il donne la possibilité à son détenteur d’exercer en toute quiétude sur le territoire qui l’accueille. Les personnes poursuivies pour leurs opinions politiques et qui se trouvent hors de leur pays pour travailler sont également qualifiées de travailleur migrant réfugié. 

Il en est aussi de même pour des individus contraint de sortir de leur pays sans avoir la possibilité d’y retourner. Les demandeurs d’asile travaillant dans un pays sont également considérés comme étant des travailleurs migrants.

Le travailleur migrant environnemental

L’une des catégories de travailleur migrant les moins connues est celle de migration environnementale. Ces types de personnes quittent leur pays de provenance pour travailler dans un autre pour des raisons liées essentiellement aux conditions planétaires. Cette forme de migration trouve son origine dans les variations et changements climatiques.

Les phénomènes environnementaux à la base de cette migration peuvent être uniques ou multiples, catastrophiques ou même graduels. Le travailleur migrant environnemental peut évoquer des raisons de migrations naturelles et anthropiques. 

Le Programme des Nations Unies pour l’Environnement reconnaît ces types d’immigrés. Il évoque qu’une personne peut bien envisager de travailler pour cette raison dans un lieu de vie autre que le sien de manière permanente ou temporaire. La cause du déplacement peut être une rupture environnementale d’ordre humain et naturel.

Un travailleur migrant peut aussi être une personne contrainte à quitter son lieu de résidence habituelle pour un conflit armé. C’est également le cas des situations de violence généralisée et des violations flagrantes des droits des hommes.