Quelle est la Définition du Seuil de Pauvreté ?

Précarité, conditions défavorisées, exclusion sociale, extrême pauvreté, pauvreté émergente, privation, etc. Parler de pauvreté, c’est s’intéresser à un contexte social complexe. Pour évaluer l’ampleur de la pauvreté, il est alors nécessaire d’en définir les frontières. Les sociologues, les économistes et les statisticiens sont tous impliqués dans ce processus de définition.

Ce travail de définition qui est une question ouverte au débat public, est mené par eux-mêmes.
En 1984, le Conseil européen a adopté la définition suivante de la pauvreté.

Ce sont les personnes dont les ressources (matérielles ou culturelles) sont telles qu’elles ne peuvent pas participer pleinement à vivre sereinement. Elles ne peuvent pas bénéficier de leur niveau de vie minimum dans l’État membre où elles résident.

L’INSEE ainsi qu’Eurostat (l’office statistique européen) et les instituts statistiques des autres pays européens mesurent l’ampleur de la pauvreté monétaire selon une méthode comparative en utilisant un seuil de ressources qui est basé sur la répartition et le niveau des revenus au sein de la population.

Un individu est considéré comme pauvre lorsque les membres de sa famille vivent avec un revenu inférieur au seuil de pauvreté.

Pour résumer le Seuil de Pauvreté :

Le niveau de pauvreté est fixé par le niveau de vie de la population. Être pauvre signifie avoir un revenu inférieur à la moyenne des personnes.

Pour l’INSEE comme pour Eurostat, un individu est considéré comme pauvre si sa qualité de vie est inférieure à 60 % de la médiane.

★★★★★