Catégories
Solidarité et entraide

Progrès technologiques dans l’agriculture en Égypte

L'agriculture en EgypteL’amélioration de l’agriculture est essentielle pour lutter contre la pauvreté dans les pays en développement. La croissance agricole conduit à une croissance économique qui se traduit par des opportunités d’emploi et améliore la sécurité alimentaire. L’agriculture est une composante majeure de l’économie égyptienne. L’agriculture en Égypte représente 11% du produit intérieur brut (PIB) et 23% de tous les emplois. En Haute-Égypte, 55% de l’emploi est lié à l’agriculture. En outre, plus de la moitié de la population de la Haute-Égypte vit sous le seuil de pauvreté. L’expansion de l’agriculture grâce aux innovations technologiques peut contribuer à la productivité et réduire la pauvreté dans toutes les régions de l’Égypte.

Conservation d’eau

Le Nil fournit à l’Égypte 70% de son approvisionnement en eau. Dans un rapport de 2019, des mesures ont déterminé que l’agriculture utilise plus de 85% de la part du pays du Nil, selon le Centre égyptien d’études stratégiques. Cependant, en raison de la sécheresse, l’Égypte est «pauvre en eau» car elle fournit 570 mètres cubes d’eau par personne et par an. Un pays est pauvre en eau lorsque les gens n’ont pas accès à une quantité suffisante d’eau, soit moins de 1 000 mètres cubes par an.

En 2020, pour lutter contre les pénuries d’eau, un projet gouvernemental développé par le ministère des Ressources en eau et de l’Irrigation et l’Université MSA du Caire a lancé une application mobile qui reçoit les données d’un capteur enfoui dans le sol pour détecter les niveaux d’humidité. Cette technologie permet aux agriculteurs de dire si leurs cultures ont besoin d’eau ou non, évitant ainsi un arrosage excessif des cultures. Cette méthode d’irrigation moderne entraînera une réduction de la consommation d’eau, des coûts de production inférieurs et une augmentation de la productivité des cultures, ce qui améliorera l’agriculture en Égypte.

Agriculture numérique

En 2019, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le gouvernement égyptien ont lancé un programme visant à améliorer la productivité agricole grâce à la technologie numérique. La mise en œuvre de la technologie numérique aide les agriculteurs à accéder aux informations pour mieux gérer les cultures et le bétail et ainsi les aider à prendre de meilleures décisions agricoles. La technologie numérique contribue également à améliorer la sécurité alimentaire en réduisant les coûts de production et les déchets. Il augmente également la productivité des cultures grâce à la disponibilité de données précises pour calculer les activités de production comme l’estimation des besoins quotidiens d’irrigation et de fertilisation.

Les applications des technologies de l’information et de la communication (TIC) facilitent la circulation de l’information vers les agriculteurs, fournissent des services aux agriculteurs et élargissent l’accès aux marchés. Avec l’aide de plusieurs instituts de recherche du Centre de recherche agricole, le programme a converti le contenu technique en contenu numérique auquel on peut accéder via une application mobile. Avec l’adoption des applications mobiles, l’agriculture en Égypte se développera grâce à un meilleur accès aux ressources.

Projet d’innovation agricole

Le Ministère de l’agriculture et de la mise en valeur des terres (MALR) dirige le Projet d’innovation agricole (AIP) 2020-2023. L’initiative vise à promouvoir les innovations dans les technologies pour améliorer plusieurs problèmes dans l’agriculture. Ces problèmes comprennent des techniques agricoles inefficaces qui réduisent la production agricole et la production alimentaire et d’autres inhibiteurs de la transformation des cultures, comme des installations après récolte et des infrastructures de commercialisation médiocres. L’accent mis sur la création de solutions innovantes augmentera les revenus des petits agriculteurs de Haute-Égypte.

Le projet soutient l’accès numérique en tant qu’innovation technologique afin que les agriculteurs puissent mieux comprendre et accéder aux informations concernant le marché et l’approvisionnement en intrants. En outre, le projet travaille en étroite collaboration pour soutenir les petits agriculteurs en améliorant l’accès au marché pour les petits exploitants et en améliorant le soutien institutionnel.

Dans l’ensemble, l’insécurité alimentaire et la pauvreté peuvent diminuer avec le temps avec l’expansion de l’agriculture en Égypte grâce aux innovations technologiques.

Simone Riggins
Photo: Flickr

*