Catégories
Solidarité et entraide

Principales organisations luttant contre l’insécurité alimentaire au Tchad

Insécurité alimentaire au Tchad
Les citoyens tchadiens souffrent d’insécurité alimentaire et de malnutrition. Cela est dû à un certain nombre de raisons telles que l’emplacement géographique. Les crises humanitaires et la pauvreté ont touché environ 6,3 millions de Tchadiens. Cependant, trois organisations notables travaillent pour lutter contre l’insécurité alimentaire au Tchad, notamment Action contre la Faim, CARE et le Programme alimentaire mondial des États-Unis (PAM). Ces groupes travaillent pour assurer une solution directe, en fournissant de la nourriture aux citoyens tchadiens. De plus, ces programmes tentent de mettre en œuvre des solutions à long terme, telles que la création de davantage d’opportunités fiscales et l’approvisionnement en eau potable.

Insécurité alimentaire au Tchad

La situation géographique du pays ne fournit pas un système agricole fiable. Le Tchad est un pays sans littoral sans plan d’eau. La situation géographique du pays implique également un climat chaud et sec et le pays connaît des périodes de sécheresse. Cela a conduit à un manque d’eau pour boire et produire de la nourriture. De plus, le conflit avec les pays frontaliers a exercé une pression supplémentaire sur les ressources limitées du Tchad. Cela a conduit à une instabilité politique, à des troubles sociaux et à un afflux important de réfugiés. Le pays a accueilli environ 465 000 réfugiés du Soudan et de la République centrafricaine. Le manque d’approvisionnement alimentaire a fait plus de 317 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë en 2019. On estime que 790 000 habitants au Tchad vivent dans l’insécurité alimentaire.

Action contre la faim

En 2019, Action contre la Faim a aidé 579092 Tchadiens à lutter contre l’insécurité alimentaire. L’organisation a atteint ceux qui en avaient besoin avec des programmes axés sur la nutrition et la santé, l’assainissement et l’hygiène, la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance. Action contre la Faim a travaillé pour créer des solutions à long terme. Par exemple, il a lancé des cours de santé et de nutrition au Kanem, à Bar El Gazal et au Logone Oriental. De plus, pour promouvoir le changement de comportement, l’organisation a mis en place des écoles et des groupes de soins pour les maris.

Action contre la Faim a également fourni des solutions d’urgence, à court et à long terme, directement liées à l’alimentation. Cela comprend l’approvisionnement en nourriture, l’enseignement de nouvelles techniques agricoles (systèmes d’irrigation à énergie solaire et les champs-écoles des agriculteurs) et l’offre d’emplois aux jeunes et aux femmes.

SE SOUCIER

Bien que CARE ne se concentre pas directement sur l’aide alimentaire, il propose un certain nombre de programmes pour améliorer le bien-être des Tchadiens à l’avenir. Cela comprend des initiatives telles que la gestion des ressources naturelles, les cours d’agriculture et l’éducation sur l’eau et l’assainissement.

Programme alimentaire mondial États-Unis (PAM)

Le PAM s’est associé au Bureau de l’alimentation pour la paix de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) pour nourrir les Tchadiens mal desservis. Les organisations collectent les denrées alimentaires auprès des producteurs des États-Unis et des marchés locaux. Ils distribuent également des bons alimentaires, des transferts monétaires et des produits nutritionnels spécialisés aux Tchadiens en difficulté.

Le PAM a trois autres initiatives sur lesquelles il se concentre: les opérations d’urgence, le programme de repas scolaires et les opérations prolongées de secours et de relèvement.

  • Opération d’urgence: Ce programme se concentre sur ceux qui cherchent refuge dans le sud du Tchad. Le PAM leur fournit de la nourriture, des bons alimentaires et des cartes électroniques, et apporte un soutien nutritionnel aux mères et aux enfants.
  • Programme de repas scolaires: Cette initiative vise à accroître la fréquentation scolaire, en particulier chez les filles. Le programme de repas scolaires touche environ 265 000 élèves du primaire. Tous les élèves présents reçoivent un repas chaud et les filles peuvent apporter une ration mensuelle d’huile à leur famille. Cela encourage à son tour les parents à envoyer leurs filles à l’école et augmente ainsi le taux de filles instruites.
  • Opération prolongée de secours et de relèvement: Ce programme peut aider jusqu’à 2,2 millions de Tchadiens et de réfugiés dans le besoin. Les centres de santé et les dispensaires fournissent une alimentation complémentaire aux populations locales et en conflit.

Malgré l’insécurité alimentaire au Tchad, le pays bénéficie d’une aide importante de la part d’organisations de premier plan. Grâce au soutien continu de ces organisations, le Tchad devrait être en mesure d’améliorer la nutrition de toute sa population à temps.

– Ella Kaplun
Photo: Flickr

*