Plateforme e-santé en Côte d’Ivoire

Plateforme e-santéEn juin 2022, la Côte d’Ivoire est devenue le premier pays subsaharien à bénéficier d’Orange Santé. Il s’agit d’une plateforme e-santé au service des patients et des médecins avec des facilités telles que la prise de rendez-vous en ligne, le dossier médical numérique, les téléconsultations, etc. Orange Santé est le fruit d’un partenariat entre Orange et DabaDoc. Dabadoc est une start-up marocaine récente qui vise à « démocratiser l’accès aux soins de santé avec sa solution de gestion de cabinet et sa technologie de réservation en ligne perturbatrice ». Cette plateforme e-santé en Côte d’Ivoire pourrait aider à résoudre de nombreux problèmes dans le secteur de la santé.

Soins de santé en Côte d’Ivoire

En Côte d’Ivoire, le système public de santé fait défaut. D’abord et avant tout, les hôpitaux et les centres médicaux manquent de personnel, avec seulement un médecin pour 10 000 habitants. Cela fait de la Côte d’Ivoire l’un des pays les plus faibles d’Afrique en matière de santé. En outre, le personnel serait mal formé et les infirmières sont parfois qualifiées de médecins. Pour devenir médecin en Côte d’Ivoire, un futur étudiant doit passer des examens pour être admis à l’Institut National de Formation des Agents de Santé (INFAS).

Le médecin à la retraite, le Dr Koné E, a déclaré qu’il est courant pour une famille de soudoyer le département qui surveille l’examen, afin que l’enfant puisse réussir. Dans son entretien avec Africa Blogging, il a également déclaré que cela renforce l’affirmation selon laquelle en Côte d’Ivoire, « l’argent est au premier plan de tout ». Ainsi, le manque de formation adéquate se traduit par une prise en charge inadéquate des patients pouvant consulter un médecin.

Selon Africa Blogging, les centres de santé en Côte d’Ivoire sont plus axés sur l’argent que sur leurs patients. Les centres de santé n’acceptent les patients « que sur présentation de billets, quel que soit leur état ». Les situations sociopolitiques de 1999 et la crise post-électorale de 2010 ont eu un impact négatif sur le système de santé du pays. Le système de protection sociale en Côte d’Ivoire ne prend en charge que les « accidents du travail et maladies professionnelles ». Cette attitude consistant à valoriser le salaire plus que le patient a cependant conduit à des incidents de négligence médicale mortelle dans les établissements de santé, rapporte Africa Blogging.

Rénover les soins de santé en Côte d’Ivoire

La plateforme e-santé en Côte d’Ivoire, Orange Santé, pourrait être le point de départ d’une rénovation de la santé dans le pays. Cette plateforme numérise les dossiers médicaux pour contribuer à l’organisation et à l’historique des patients. Les médecins peuvent mieux servir leurs patients en connaissant et en accédant à leurs antécédents médicaux complets. L’Institut National de Formation des Agents de Santé vise les établissements de santé ivoiriens, leur permettant d’être référencés sur sa plateforme. La plateforme aide ensuite les établissements membres à réserver en ligne et à gérer leurs dossiers médicaux numériques, afin que les établissements améliorent leur organisation et leur visibilité. Les patients peuvent voir une variété de spécialistes et choisir avec qui ils souhaitent consulter.

L’avenir

D’ici 2023, Orange Santé prévoit d’ajouter d’autres services à la plateforme ivoirienne comme les consultations à distance et également de s’étendre à d’autres pays subsahariens. Le manque d’infrastructures médicales contribue à faciliter la pénurie de soins de santé. Une plate-forme e-santé en Côte d’Ivoire avec des consultations en ligne pourrait résoudre ce problème en ne nécessitant aucun bâtiment pour servir les patients nécessitant des soins. Les régions éloignées du pays où les soins de santé sont rares ne pourraient plus être désavantagées et davantage de personnes pourraient avoir accès à des soins de santé appropriés.

– Oh Jordan
Photo : Flickr

*

★★★★★