Pfizer aide et guérit

Pfizer aideL’accès à de bons soins de santé et à des médicaments appropriés est un problème pour de nombreux pays. Près de deux milliards de personnes dans le monde n’ont pas accès aux médicaments nécessaires. Cela est dû à des problèmes tels que l’accessibilité, l’abordabilité et la disponibilité. Les pays pauvres souffrent le plus de ces difficultés, frappant le plus durement les plus pauvres de la population. Mais Pfizer, le fabricant de médicaments, aide en faisant un pas en avant pour aider à uniformiser les règles du jeu en matière d’accessibilité aux médicaments. Pfizer a récemment annoncé une nouvelle initiative, « Un accord pour un monde en meilleure santé ». L’Accord fera don de médicaments et de vaccins brevetés sur une base non lucrative à certains des pays les plus pauvres du monde, aidant 1,2 milliard de personnes dans 45 pays à revenu faible et intermédiaire inférieur.

Accessibilité aux médicaments pour les personnes en situation de pauvreté

La récente pandémie a mis en évidence des problèmes lorsqu’il s’agit d’avoir des médicaments et des vaccins disponibles et prêts pour le public. Mais la pénurie de médicaments n’est qu’une pièce du puzzle. Des améliorations sont nécessaires dans des domaines tels que l’éducation, les infrastructures, le stockage et le diagnostic afin d’équilibrer les inégalités en matière de santé dans le monde. « Les inégalités sont partout. Vous pouvez choisir n’importe quelle maladie et vous trouverez des inégalités », déclare Aida Habtezion MD, médecin-chef de Pfizer.

Le Rwanda, le Ghana, le Sénégal, le Malawi et l’Ouganda sont les premiers pays à participer à l’Accord. À terme, l’Accord fournira des médicaments à 27 pays à faible revenu et 18 pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure. Pfizer évaluera les meilleures pratiques en matière d’infrastructure médicale, d’éducation à la santé et de diagnostic dans les cinq premiers pays afin de pouvoir apporter des améliorations lors du déploiement du programme dans d’autres pays.

La Fondation Pfizer aide ailleurs en Afrique

La Fondation Pfizer s’est également récemment engagée à financer trois organisations humanitaires distinctes qui aident à faire face à la crise des réfugiés dans les pays africains. International Medical Corps, l’International Rescue Committee et World Vision « travaillent sans relâche pour fournir des soins de santé essentiels aux personnes les plus marginalisées du monde », selon Caroline Roan, présidente de la Fondation Pfizer et vice-présidente de la responsabilité d’entreprise chez Pfizer.

Ces trois organisations ont chacune leur rôle à jouer dans cette coopération. L’International Medical Corps se concentrera sur la santé mobile et le renforcement du centre de santé communautaire en République centrafricaine (RCA) afin de fournir des services de nutrition et de santé aux personnes déplacées. Cela comprend 20% de la population totale en RCA à l’heure actuelle. L’International Rescue Committee aidera à améliorer la quantité et la qualité de la couverture vaccinale dans le camp de réfugiés de Hagadera au Kenya. Le camp abrite actuellement 83 000 réfugiés. World Vision aidera en RCA ainsi qu’en République démocratique du Congo (RDC) à accueillir les personnes qui n’ont pas accès aux soins de santé. Il s’emploiera également à accroître la protection des enfants déplacés.

Au-delà du don de fonds

Ces nouvelles initiatives sont des exemples de la façon dont Pfizer fait une différence dans le monde, en maximisant ses ressources et en s’associant à d’autres organisations. L’éradication de la pauvreté et de ses nombreuses répercussions nécessite plus qu’un simple don à la cause, mais il faut plutôt des recherches approfondies, un suivi et une coordination pour voir comment résoudre le problème le plus efficacement.

–Kelsy Jensen
Photo : Flickr

*

★★★★★