Notre message à la promotion de 2020

Cinq filles portent des robes rouges, rient et se tiennent devant un mur vert

Pour la promotion de cette année, l’épidémie de COVID-19 a entraîné l’annulation des bals, des fêtes de fin d’études et des cérémonies de commencement. Bien que la clôture de ce chapitre soit différente de ce à quoi nous nous attendions, nous voulions honorer cette période de transition en prononçant un discours d'ouverture pour la promotion 2020. Ensemble, nous pleurons et célébrons avec vous.

"Ce n'est pas censé être comme ça." Combien de fois avez-vous prononcé ces mots au cours des derniers mois? Avec chaque événement annulé, chaque moment de déception et de frustration, cette pensée refait surface.

Ce n'est pas censé être comme ça.

Tu as raison. Ce n'est pas censé être comme ça. Et vous devriez prendre le temps de pleurer cela. Grieve les adieux qui n'ont pas été dit. Les célébrations qui ont été annulées. Les cérémonies de commencement qui auraient dû avoir lieu mais ne le seront pas.

C'est dur, triste et sans précédent. Alors allez-y et prenez un moment, tout de suite, et asseyez-vous là-dedans. Pleure si tu en as besoin. Criez si cela vous aide à vous sentir mieux. Prends ton temps. J'attendrai.

Bien? D'ACCORD. Continuons.

Parce que, malgré l'absence de fermeture, vous faites quelque chose de grand. Vous fermez une porte et en ouvrez une autre. Vous devenez un adulte au milieu d'une pandémie. Qui d'autre peut dire ça? Et ce que vous faites à cette époque va définir cette saison. Ne restez pas dans le chagrin. Lève-toi, dépoussière-toi et entre dans cette prochaine phase de la vie. Ne laissez pas le poids de cette pandémie vous tirer vers le bas, mais renforcez vos forces.

Aider les familles touchées
PAR COVID-19

Les familles pauvres n'ont pas de filet de sécurité en temps de crise. Aidez à fournir de la nourriture, des soins médicaux et du soutien pendant cette pandémie.

Il y a des leçons que vous pouvez apprendre de COVID-19 qui se poursuivront jusqu'à l'âge adulte. Si vous les laissez.

Apprenez à prendre soin des autres. Y a-t-il eu un autre moment où le besoin a été si grand et la plupart des solutions si simples? Livrez l'épicerie à un voisin. Appelez vos grands-parents. Déposez les cookies à l'hôpital et au poste de police. Voir les besoins des autres. Et répondez du mieux que vous le pouvez.

Apprenez à aimer ceux avec qui vous n'êtes pas d'accord. Le monde est rempli de confusion et de conflits en ce moment. Des temps sans précédent signifient que personne ne sait vraiment ce qu’il fait. Nous sommes tous confus, et nous en parlons tous fort. Je vous mets au défi d'écouter la personne qui a une opinion différente de la vôtre sans jugement. Découvrez la peur derrière les diatribes des médias sociaux. Lorsque vous parlez, faites-le avec gentillesse. Nous sommes tous dans le même bateau, même si nous ne sommes pas d'accord sur ce que cela signifie.

Apprenez que nous sommes plus forts ensemble que nous ne sommes séparés. S'il y a déjà eu un moment où nous, en tant qu'Église, devons travailler ensemble, c'est maintenant. Temps de crise ne peut pas ôtez notre désir de tendre la main et de nous entraider. COVID-19 peut essayer de nous séparer, mais nous n'avons pas changé. Nous sommes des gens avec un cœur et un appel à rejoindre Dieu pour aider ceux qui sont les plus vulnérables.

Finalement, J'espère que vous prendrez ce temps pour apprendre qu'il y a des parties du monde et ce pays – et même votre propre communauté – qui pourraient toujours dire: «Ce n'est pas censé être comme ça», même avant cette pandémie. Que cela vous ouvre les yeux sur ceux de notre monde qui ont été marginalisés et qui ont vécu chaque jour avec la peur et l'incertitude que nous traversons depuis quelques mois.

Je veux partager avec vous quelques mots d'un de nos amis: Fred, un comptable en Ouganda. Comme le reste du monde, Fred aide les enfants du centre de compassion où il travaille à traverser cette période effrayante. Mais je pense que ses paroles vous apporteront également de l'espoir.

«J’ai trouvé beaucoup d’encouragement d’Esaïe 41:10 (NKJV) pendant cette période:‘ Ne crains pas, car je suis avec toi; Ne sois pas consterné, car je suis ton Dieu. Je te fortifierai, oui, je t'aiderai, je te soutiendrai avec ma main droite droite. »Le verset me rappelle que Dieu est conscient de notre tendance à craindre, et il se soucie de chaque peur que nous affrontons, COVID-19 en particulier . Au milieu des nouvelles que nous venons chaque jour, ce verset m'apprend à dépasser ma peur. »

À la classe de 2020, puissiez-vous trouver de l'espoir dans ces mots. Au milieu de cette pandémie, que vous trouviez réconfort et paix. Puissiez-vous «dépasser votre peur» comme l'a partagé notre ami Fred. Je ne sais pas à quoi ressemblera votre voyage vers l’âge adulte. Mais je sais que tu n'es pas seul. Nous vous encourageons à explorer ce grand monde déroutant et magnifique.

Explorez-le avec beaucoup de respect. Avec espoir. Avec un cœur d'aventure.

Et en regardant autour de vous le désordre et l'espoir, le chaos et la joie, pouvez-vous dire, "Ce n'est pas censé être comme ça – et je suis ici pour faire quelque chose."


*

★★★★★