Nari Bikash Sangh : Aider les femmes au Népal

Nari Bikash SanghLes valeurs patriarcales ont longtemps dominé la culture népalaise. Les attitudes dominantes ont conduit à croire que les femmes népalaises sont inférieures aux hommes. En conséquence, le Népal a longtemps souffert d’une forte inégalité entre les sexes, ce qui a entravé le développement global du pays. Des opinions profondément ancrées concernant le rôle des femmes dans la société ont freiné les initiatives gouvernementales, ralentissant les progrès. Nari Bikash Sangh, une ONG népalaise, espère lutter contre les inégalités entre les sexes en aidant directement les femmes au Népal.

Le statut des femmes au Népal

Alors que les droits des femmes au Népal se sont améliorés au fil des ans, les femmes sont toujours confrontées à de nombreux obstacles dans leur vie quotidienne. Les valeurs sociales dictent chaque mouvement d’une femme et les besoins des femmes sont souvent subordonnés aux besoins des hommes. En conséquence, la plupart des indicateurs sociaux pour les femmes sont à la traîne par rapport aux hommes. L’exemple le plus frappant est le taux d’alphabétisation au Népal. En 2011, le taux d’alphabétisation des femmes était de 44,5 % contre 71,6 % pour les hommes, ce qui montre la grande disparité entre les deux sexes. Cette disparité des taux d’alphabétisation montre les défis auxquels les femmes népalaises sont confrontées pour parvenir à une mobilité sociale ascendante, car l’analphabétisme inhibe la capacité d’une personne à acquérir une éducation et éventuellement à obtenir un emploi rémunérateur.

Les valeurs patriarcales qui dominent le Népal peuvent expliquer les disparités dans les indicateurs sociaux entre les hommes et les femmes dans le pays. Ces valeurs signifient que les actions et les souhaits d’une femme sont souvent soumis aux caprices des hommes dans sa vie. Par exemple, les femmes sont souvent découragées de poursuivre des études supérieures ou de voyager à l’étranger en raison de l’idée que le rôle d’une femme est d’être ménagère et soignante.

Nari Bikash Sangh

Plusieurs initiatives ont été développées dans le but de promouvoir les droits des femmes au Népal. Nari Bikash Sangh (NBS) a été fondée en 1980 en tant qu’ONG dont le but est d’aider les femmes rurales et défavorisées du Népal à s’autonomiser et à prendre conscience de leurs droits civils. Avec 89 employés rémunérés et plus de 2 200 bénévoles, NBS touche plus de 100 000 femmes au Népal.

En partenariat avec World Literacy of Canada, NBS a lancé le Women Empowerment Project en 1999. L’objectif du programme est d’encourager l’autonomisation sociale et économique des femmes de certaines communautés défavorisées qui n’ont pas pu accéder à l’éducation formelle et aux opportunités d’emploi. Le projet sensibilise à la violence à l’égard des femmes et fournit également des informations sur les outils et les services pour les victimes de violence. De plus, ce projet comprend un programme visant à enseigner aux femmes marginalisées des compétences professionnelles et à générer des revenus.

NBS gère également des programmes de développement visant à promouvoir l’autosuffisance parmi les communautés rurales appauvries. Le Programme participatif et intégré de réduction de la pauvreté implique le développement des infrastructures rurales ainsi que l’amélioration des normes agricoles. Le programme comprend également des initiatives visant à mobiliser les personnes défavorisées pour créer leur autosuffisance grâce à des programmes de développement des compétences et de génération de revenus.

La voie de l’égalité des genres

Les valeurs patriarcales profondément ancrées au Népal ont nécessité une réponse de la part des citoyens népalais ordinaires pour garantir l’égalité des sexes. Nari Bikash Sangh est un exemple d’organisation qui cherche à faire exactement cela. En sensibilisant aux droits des femmes et en lançant des programmes d’autosuffisance, NBS aide les femmes au Népal de manière cruciale.

Nikhil Khanal
Photo : Flickr

*