Catégories
Solidarité et entraide

Maladies tropicales négligées: ce que nous pouvons faire

Comment les maladies tropicales négligées contribuent à la pauvretéLes maladies importantes qui affectent les pays en développement reçoivent peu de financement des donateurs en raison de leur manque de présence dans les pays plus développés. En conséquence, plus d’un milliard de personnes vivant dans les pays en développement sont infectées par des maladies. Cependant, le taux d’infection est plus élevé dans les pays tropicaux en développement. Les maladies tropicales négligées sont causées par une variété de virus, de bactéries et de parasites.

Maladies tropicales négligées

Des maladies telles que le paludisme, le VIH et la tuberculose qui ne reçoivent pas une attention ou un financement adéquat sont appelées maladies tropicales négligées. Selon l’Organisation mondiale de la santé, plus de deux milliards de personnes sont à risque de contracter de telles maladies. Le manque de traitement pour ces maladies peut entraîner la cécité, des troubles du développement et la malnutrition.

Maladies tropicales négligées courantes

  • La fièvre de la dengue: Cette maladie est contractée par les moustiques, entraînant de graves douleurs articulaires et musculaires.
  • Ascaridiose: En raison d’un ver parasite et de conditions insalubres, cette maladie présente généralement des symptômes bénins. Cependant, avec une forte infestation de vers, les effets secondaires peuvent être plus graves. Les symptômes plus graves comprennent des douleurs abdominales, des vomissements et même la mort.
  • Ankylostome: Cette maladie est contractée en marchant pieds nus sur un sol contaminé par une quantité importante de matières fécales.
  • Lèpre: Cette maladie infectieuse peut entraîner des lésions permanentes de la peau, des nerfs, des membres et des yeux.
  • Trachome: Cette maladie bactérienne entraîne des cicatrices à l’intérieur de la paupière qui peuvent entraîner la cécité si elle n’est pas traitée.

Les maladies tropicales négligées fleurissent dans les zones à haut niveau de pauvreté en raison du manque d’accès à l’eau potable et à l’assainissement. De plus, les effets néfastes de ces maladies entraînent une baisse des inscriptions à l’école et limitent la productivité du travail.

Méthodes de prévention

La meilleure façon de lutter contre les maladies tropicales négligées est la prévention. Voici quelques moyens de prévenir ces maladies dans les pays en développement.

  • Assainissement amélioré: Un accès propre à l’eau, de meilleures mesures de manipulation des aliments et une meilleure hygiène peuvent prévenir des maladies telles que la maladie du ver de Guinée, la schistosomiase, les helminthiases transmises par le sol et le trachome.
  • Contrôle des vecteurs: Les maladies propagées par les hôtes peuvent être évitées en gérant les vecteurs. Une méthode consiste en une pulvérisation importante d’insecticides dans les zones où les vecteurs se rassemblent et se reproduisent, tuant les bactéries qui deviennent des hôtes et des vecteurs.
  • Programmes éducatifs: L’éducation des personnes les plus vulnérables à ces maladies contribue grandement aux efforts de prévention. Grâce à des programmes d’éducation, les communautés à risque peuvent apprendre à limiter le risque d’infection. Par exemple, les communautés peuvent limiter le nombre de maladies apportées par les moustiques en réduisant les zones d’eau stagnante. De plus, dormir sous une moustiquaire réduit le risque de contracter des maladies véhiculées par les mouches.

Apporter une prise de conscience

Fournir une plate-forme pour sensibiliser davantage aux maladies tropicales négligées est essentiel pour les combattre. Le réseau d’ONG sur les maladies tropicales négligées, fondé en 2009, offre aux différentes ONG la possibilité de travailler ensemble pour trouver des solutions à ces maladies. La Fondation SCI, le Partenariat pour le développement de l’enfant et Water Aid ne sont que quelques ONG qui font partie du réseau.

Des programmes et des forums comme le réseau d’ONG sur les maladies tropicales négligées jouent un rôle essentiel pour attirer l’attention et le financement nécessaires pour aider les régions pauvres. Travailler pour prévenir ces maladies contribue également à réduire la pauvreté. Des millions de personnes souffrent de ces maladies débilitantes, et la sensibilisation est une petite chose qui peut conduire à de grands changements.

– Celia Brocker
Photo: Flickr

*