L’initiative Feed the Future au Cambodge

Nourrir le futur
Feed the Future est un projet qui vise à lutter contre l’insécurité alimentaire dans les pays du monde entier. L’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) coordonne le programme entre les acteurs locaux dans les pays choisis et diverses agences au sein du gouvernement fédéral des États-Unis. L’un des principaux objectifs de Feed the Future est de favoriser le développement de marchés agricoles régionaux dans les pays où il travaille, favorisant ainsi la durabilité à long terme. Parmi les autres objectifs de Feed the Future figurent l’expansion des technologies partagées entre les communautés agricoles et des changements positifs dans la nutrition, en particulier pour les mères et les enfants. Notamment, Feed the Future travaille avec des universités pour financer la recherche agricole ainsi qu’avec des gouvernements nationaux et des employeurs privés pour améliorer la politique agricole et l’économie. L’un des bénéficiaires de l’initiative Feed the Future de l’USAID est le Cambodge, où 45 % de la population souffre d’insécurité alimentaire et 77 % des habitants des zones rurales dépendent de l’agriculture comme moyen de subsistance.

L’amélioration des rendements agricoles réduit les taux de pauvreté

En 2004 et 2012, les améliorations apportées à l’agriculture au Cambodge ont permis de réduire la pauvreté de 53 % à 18 %. Cette diminution s’est produite en partie en raison de l’utilisation accrue des terres pour l’agriculture et de l’expansion des technologies telles que les engrais, l’irrigation et la mécanisation. Cependant, la croissance de l’industrie agricole au Cambodge a commencé à ralentir l’année suivante, nécessitant un renouvellement des changements de politique et des programmes pour stimuler la production à long terme.

Nourrir le futur Cambodge Harvest II

Avec l’aide de l’USAID, l’initiative Feed the Future au Cambodge a créé un programme appelé Feed the Future Cambodia Harvest II qui a débuté en 2017 et s’est poursuivi jusqu’en 2022. Le programme a généré avec succès plus de 2 500 emplois et stimulé la politique agricole. L’impact économique direct du programme s’est traduit par « 28 millions de dollars de nouveaux investissements du secteur privé » et « 75 millions de dollars de ventes supplémentaires » pour les entreprises.

Nourrir le futur Cambodge Harvest III

En raison du récent succès de Harvest II, le secrétaire d’État américain Anthony Blinken a dévoilé la poursuite du programme avec Feed the Future Cambodia Harvest III, ou simplement Harvest III, le 4 août 2022. Ce programme représente un investissement supplémentaire de 25 millions de dollars dans l’agriculture au Cambodge pendant cinq ans. L’USAID continuera à coordonner le programme et travaillera avec les institutions technologiques et économiques locales et les acteurs agricoles pour améliorer à la fois les marchés de l’emploi et des produits. Le gouvernement s’attend à ce que le programme génère « 38 millions de dollars en nouveaux investissements du secteur privé » et « 100 millions de dollars en ventes », ce qui représente une amélioration significative par rapport au succès précédent de Harvest II.

La semaine suivante, le 9 août 2022, l’ambassadeur des États-Unis au Cambodge, W. Patrick Murphy, a affirmé le début de Harvest III avec le ministre de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche, SE Veng Sakhon, dans la capitale du Cambodge, Phnom Penh. Après un investissement de près de 100 millions de dollars dans l’agriculture au Cambodge, l’ambassadeur Murphy exprime l’espoir que la poursuite de Harvest III maintiendra les progrès dans l’amélioration de l’agriculture et de la nutrition, en particulier chez les femmes et les enfants au Cambodge.

– Kaylee Messick
Photo : Flickr

*

★★★★★