Les récents cessez-le-feu apportent la paix dans le monde

Les cessez-le-feu apportent la paix dans le monde
Depuis le début de la décennie, trois guerres ont pris fin après des années de conflit brutal. Avec le conflit entre la Russie et l’Ukraine, qui inonde souvent les nouvelles, il peut être facile d’oublier le côté positif des affaires internationales. Cependant, plusieurs conflits ont pris fin ces dernières années. La fin de la guerre a permis à divers pays de se reconstruire en temps de paix et de se concentrer sur leur renforcement interne. Voici quelques exemples de cessez-le-feu récents qui apportent la paix dans le monde.

L’accord de cessez-le-feu du Haut-Karabakh de 2020

L’Azerbaïdjan et l’Arménie ont combattu la guerre du Haut-Karabakh. Le Haut-Karabakh est une région d’Azerbaïdjan qui compte le plus d’Arméniens. Suite à l’effondrement de l’Union soviétique, le Haut-Karabakh a voté pour faire partie de l’Arménie. Cela a poussé l’Azerbaïdjan à prendre des mesures pour récupérer son territoire perdu.

La guerre a commencé en 1988 et s’est terminée en 1994 par un cessez-le-feu ; cependant, cela n’a pas conduit à la signature d’un traité de paix. La guerre a repris en 2020 pendant environ un mois et demi avant que la Russie négocie un cessez-le-feu entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. Au cours du conflit initial, plus de 600 000 personnes ont été déplacées et la reprise de la guerre en 2020 en a déplacé 75 000. En fin de compte, le Haut-Karabakh est redevenu partie intégrante de l’Azerbaïdjan.

Après la guerre, les familles azerbaïdjanaises ont commencé à retourner au Haut-Karabakh. Avec sa terre nouvellement reconquise, l’Azerbaïdjan a décidé de profiter de diverses avancées technologiques depuis le début de la guerre initiale. Le village d’Aghali, en particulier, sera une sorte de terrain d’essai pour le « concept de villages intelligents » du pays. Cela permettra aux familles déplacées de s’installer dans de nouvelles maisons dotées d’une technologie intelligente et d’améliorer les modes de vie ruraux grâce à l’ajout de la connectivité numérique et de l’automatisation.

Le cessez-le-feu de la guerre civile au Soudan du Sud de 2020

Après avoir obtenu son indépendance en 2011 et être devenu la plus jeune nation du monde, le Soudan du Sud s’est enraciné dans des années de guerre civile. Il y avait divers facteurs derrière le début de la guerre; mais, une grande partie est due à la rivalité politique entre Salva Kiir et Riek Machar.

Comme pour le conflit du Haut-Karabakh, les deux parties ont convenu d’un cessez-le-feu en 2018. Malheureusement, le cessez-le-feu n’a pas tenu et les combats se sont poursuivis pendant encore deux ans. Ce n’est qu’en 2020 que Kiir et Machar se sont mis d’accord sur un autre cessez-le-feu pour mettre fin officiellement à la guerre. Il y a actuellement environ 2,3 millions de personnes déplacées par le conflit.

Alors que la guerre a laissé le Soudan en ruine, nombre de ses citoyens ont de l’espoir pour l’avenir. Le premier signe encourageant est venu lorsque Kiir a nommé Machar au poste de premier vice-président, signalant un effort pour maintenir la paix. De plus, le Soudan du Sud cherche à améliorer son système éducatif en difficulté. Juste avant la guerre, le Partenariat mondial pour l’éducation (GPE) a reçu une subvention de 36,1 millions de dollars pour mettre en œuvre son plan d’éducation. Malgré le conflit, le financement a été plutôt réussi et a contribué à la construction de 25 écoles primaires et à une stratégie visant à accroître l’égalité des sexes. La guerre terminée, le GPE a accordé au Soudan du Sud une autre subvention de 35,7 millions de dollars pour construire sur les fondations qui ont été établies les années précédentes.

La Cessez-le-feu de la guerre civile libyenne de 2020

En 2011, la Libye a tenté de créer un nouveau gouvernement démocratique après le renversement de l’ancien dirigeant, Mouammar Kadhafi. Ce qui a suivi a été un désaccord entre deux idéologies gouvernementales différentes qui a dégénéré en une guerre civile à grande échelle. La guerre était principalement entre le chef du gouvernement d’accord national (GNA), Fayez al-Sarraj, et le général rebelle Khalifa Haftar

Cette guerre en particulier était la deuxième guerre civile libyenne. Le premier a eu lieu en 2011 tandis que le second s’est déroulé de 2014 à 2020. Au cours de la guerre, plus de 200 000 personnes ont été déplacées et beaucoup d’autres ont encore besoin d’une « assistance humanitaire ». Après des années de combats, les deux parties se sont finalement réunies et ont convenu d’un « cessez-le-feu permanent ». Beaucoup considéraient cela comme une grande réussite.

Peu de temps après l’accord de cessez-le-feu, la Libye a mis en place un gouvernement conjoint temporaire pour éviter tout affrontement entre les deux parties opposées jusqu’à ce que des élections appropriées puissent être mises en œuvre. Avant la guerre, la Libye comprenait de nombreux bâtiments et projets inachevés qui étaient en attente. Maintenant que la guerre est officiellement terminée, plusieurs pays s’intéressent à l’effort de reconstruction de la Libye. L’Italie, en particulier, souhaite protéger ses intérêts dans les abondantes réserves de pétrole de la Libye. L’Italie a également proposé la construction d’une centrale solaire en Libye.

Bien qu’il puisse parfois sembler que le monde est dans un état constant de violence, ces exemples sont la preuve que les cessez-le-feu apportent la paix dans le monde. Les nations qui se battent depuis des années enterrent la hache de guerre et entrent dans une nouvelle ère d’harmonie. Alors que leurs efforts de reconstruction se poursuivent, de nombreuses personnes peuvent se reposer un peu plus tranquillement en sachant que le monde est plus pacifique qu’il ne l’était autrefois.

*

★★★★★