Les ordinateurs peuvent réduire la pauvreté des apprentissages dans les PRITI


La Banque mondiale a prédit que 70 % des enfants des pays à revenu faible ou intermédiaire (PRFI) pourraient être confrontés à la pauvreté d’apprentissage à cause de la COVID-19. Avant la pandémie de COVID-19, de nombreux enfants sans accès à la technologie étaient déjà désavantagés sur le plan éducatif. L’essor de l’apprentissage numérique pendant le COVID-19 a aggravé la situation. Les ordinateurs peuvent réduire la pauvreté d’apprentissage lorsque les enfants des communautés à faible revenu les reçoivent. De plus, l’accès aux ordinateurs aide les enfants à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour réussir à l’école et au-delà.

Le « trou de devoirs »

Même si les élèves accèdent à la technologie pendant l’école, un manque d’accès en dehors de l’école en gêne beaucoup. Les étudiants peuvent être encore plus désavantagés s’ils vivent dans des zones sans bibliothèques, églises ou autres organisations communautaires. Ces endroits ont des ordinateurs que les étudiants utilisent. Sans ordinateur personnel ou sans installation publique locale qui en offre un, les élèves peuvent avoir du mal à étudier et à faire leurs devoirs.

L’accès aux ordinateurs peut réduire la pauvreté d’apprentissage en comblant le fossé entre les élèves qui peuvent facilement faire leurs devoirs et ceux qui ne le peuvent pas. Alors que l’apprentissage numérique devient de plus en plus populaire, l’inégalité d’accès aux outils d’apprentissage numérique devient un problème plus urgent à résoudre.

La dévastation de COVID-19 sur les lacunes d’apprentissage technologique

Les lacunes en matière d’apprentissage technologique sont devenues plus dommageables pendant la pandémie de COVID-19. Certaines écoles dispensaient des cours en ligne. Cependant, d’autres ont dû fermer complètement en raison d’un manque de ressources et de financement. La Banque mondiale a constaté que certaines écoles des PRITI ont été fermées jusqu’à 250 jours depuis le début de la pandémie. Certains ne peuvent pas rouvrir. En conséquence, des centaines de millions d’enfants dans le monde ont perdu une année complète ou plus de scolarité.

Les filles des communautés à faible revenu sont encore plus désavantagées car les fermetures d’écoles peuvent perpétuer les inégalités et la pauvreté. L’accès aux ordinateurs peut réduire la pauvreté d’apprentissage en donnant aux enfants et aux enseignants la possibilité de poursuivre leurs cours en ligne, en particulier dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Selon la Banque mondiale, des études au Brésil, en Afrique du Sud et en Inde s’accordent à dire qu’un mois de fermeture d’école se traduit par un mois de perte d’apprentissage. Ces pertes d’apprentissage se traduisent ensuite par une perte de revenus de 10 % pour les enfants dans les pays où les fermetures d’écoles sont longues.

Camara Education

Camara Education est une organisation caritative qui fournit des ordinateurs, des programmes d’apprentissage et la formation des enseignants aux écoles en Afrique. L’association, fondée en Irlande en 2005, reçoit des dons de matériel informatique d’entreprises qui n’en ont plus besoin. Camara travaille avec des partenaires spécialisés pour effacer la technologie et la recommercialiser. Cela permet de récolter des fonds pour les ordinateurs remis à neuf. Ensuite, l’association envoie les ordinateurs remis à neuf à des écoles en Afrique. Les « hubs » du personnel de Camara en Afrique aident les écoles à installer le matériel informatique et à télécharger les logiciels. Ils forment également des enseignants sur la technologie. Camara a fourni à plus de 3,7 millions d’enfants un accès à un ordinateur depuis 2005.

Camara comme modèle pour réduire la pauvreté des apprentissages

L’accès aux ordinateurs peut réduire la pauvreté d’apprentissage en comblant le « fossé des devoirs ». Il permet aux enfants de poursuivre leur éducation en ligne jusqu’à ce que le COVID-19 ne pose plus de risques pour la santé. Des organisations comme Camara Education s’efforcent de fournir aux étudiants à faible revenu les ressources technologiques dont ils ont besoin pour échapper à la pauvreté d’apprentissage. Alors que la pandémie continue de fermer des écoles et de les forcer à enseigner en ligne, des millions d’enfants supplémentaires pourraient bénéficier d’un accès aux ressources d’apprentissage numériques.

– Cléo Hudson
Photo : Flickr

*

★★★★★