Le travail de soutien de l'Union européenne en RDC

L'Union européenne en RDC
La République démocratique du Congo (RDC) est le plus grand pays d'Afrique subsaharienne et compte la quatrième plus grande population d'Afrique. Au fil des années, la RDC a été confrontée à une combinaison de tensions locales, nationales et régionales. Ces tensions sont le résultat de violents conflits avec des migrations massives, des milices et une pauvreté profonde. Ces problèmes ont finalement limité les possibilités de parvenir à la paix et à la stabilité dans le pays. L’un des efforts les plus constants pour améliorer les conditions du pays provient du travail de l’Union européenne en RDC.

Histoire de l'aide financière

L'histoire de l'Union européenne en RDC commence avec le premier Fonds européen de développement (FED) de 1958-59. Après une suspension de dix ans, la dynamique de coopération a augmenté de façon exponentielle. Par exemple, en janvier 2002, le programme indicatif national (PIN) a été signé dans le cadre du 8e FED d'une valeur de 120 millions d'euros, tandis que le nombre est passé à 205 millions d'euros l'année suivante.

Entre 2001 et 2003, la RDC a reçu un total de 1 868 millions d’euros de l’UE, faisant du pays l’un des principaux bénéficiaires de l’aide de l’Union. L'essentiel de l'argent était destiné aux efforts de développement (72%), suivis par l'aide humanitaire et la coopération dans les domaines de la politique et de la sécurité (23,5% et 4,5% respectivement).

Les institutions de l'UE se classent constamment parmi les trois principaux donateurs, avec les États-Unis et le Royaume-Uni, pour l'aide humanitaire à la RDC. De plus, ECHO Flight est l'Union européenne en RDC qui fournit des services aériens humanitaires, en particulier dirigés vers les zones reculées dépourvues d'une infrastructure routière adéquate.

Travail en cours

Actuellement, dans le cadre du 11e programme d'initiative nationale du FED, le travail de l'Union européenne en RDC prévoit 620 millions d'euros pour la période 2014-2020 pour financer les secteurs suivants:

  1. Santé: accompagner le gouvernement congolais dans le développement d'un système de santé accessible, efficace et de bonne qualité

  2. Environnement et agriculture durable: financer les efforts de conservation et de développement grâce à l'accessibilité électrique et à l'agriculture durable

  3. Gouvernance et état de droit: renforcer les réformes politiques dans des domaines tels que la défense, la justice et la sécurité

  4. Transport: contribuer à la réalisation de l'axe de transport clé, qui est une route nationale de 150 km

L'UE a également entrepris trois missions civiles et deux militaires. Cela fait de la RDC le pays ayant le plus de missions de politique de sécurité et de défense commune (PSDC). Les contributions de l'une des missions militaires, EUFOR RD Congo (demandée par l'ONU en 2006), ont été cruciales pour empêcher la propagation de la violence à la veille de la célébration de leurs premières élections démocratiques depuis plus de 40 ans tout en assurant un processus pacifique. Les missions civiles ont tendance à se concentrer sur le renforcement des forces de sécurité et du secteur judiciaire de la RDC. Ces missions ont contribué à la création du Comité de suivi de la réforme de la police. Ils ont également contribué à la rédaction du cadre d’activité de la Police nationale congolaise.

Nouveaux efforts

Plus récemment, l'UE a accepté de contribuer aux initiatives de réforme politique à hauteur de 60 millions d'euros. L’objectif de ce financement est d’accroître la confiance des civils dans les forces de sécurité et de garantir l’état de droit. Ses quatre objectifs sont:

  • Améliorer la mise en œuvre des réformes et des mesures de responsabilisation de la police

  • Amélioration du niveau professionnel de la police et du système de justice pénale

  • Améliorer la gestion des ressources humaines

  • Activer et maintenir la sécurité de la communauté pour restaurer la confiance du public

Selon Jutta Urpilainen, commissaire européenne aux partenariats internationaux, «Il ne peut y avoir de développement et de croissance durable sans un environnement plus pacifique. C'est pourquoi l'Union européenne intensifie son soutien à la sécurité, à la paix et à la stabilité en RDC ».

Enfin, l'Union européenne fournit 19,5 millions d'euros d'aide humanitaire pour aider la RDC dans sa lutte contre le COVID-19. La RDC est le pays le plus touché de la région après le Cameroun. L'argent contribuera à améliorer l'accès aux soins de santé et les efforts de sensibilisation. Cela se produira pendant que les vols ECHO poursuivront leur assistance régulière, en particulier pour les plus vulnérables.

Hélène Souki

Photo: Flickr

*

★★★★★