Le progrès des droits des femmes au Canada

Droits des femmes au Canada
L’Ontario en 1884 et le Manitoba en 1900 ont été les deux premières provinces canadiennes à adopter la Loi sur les biens des femmes mariées. Cet acte a permis aux femmes mariées d’avoir les mêmes droits légaux que les hommes, tels que l’achat d’une propriété. Progressivement, les autres provinces et territoires ont également signé la loi. Il s’agit de l’une des premières améliorations importantes apportées aux droits des femmes au Canada. D’autres changements dans la législation ont lancé le processus de réduction des inégalités entre les sexes dans le pays.

Le précédent de la loi sur la propriété des femmes mariées

Bon nombre des droits que les femmes au Canada possèdent maintenant sont des acquisitions récentes, d’autant plus que le Canada est un pays relativement jeune. La plupart des droits des femmes ont été mis en œuvre au cours des 100 dernières années. La Loi sur la propriété des femmes mariées a été l’une des plus grandes avancées en matière de droits des femmes au Canada, car elle a établi un précédent historique selon lequel les femmes pouvaient être indépendantes dans les affaires juridiques. En outre, la loi a permis aux femmes d’exister indépendamment en tant qu’individus distincts de leurs homologues masculins. En permettant aux femmes d’acheter des biens, les femmes ont acquis la capacité de posséder quelque chose de valeur pour elles-mêmes.

Atteindre les droits des femmes

En 1918, les femmes de race blanche avaient toutes obtenu le droit de vote aux élections fédérales. Cependant, ce n’est qu’en 1960 que les femmes autochtones ont également obtenu le droit de vote des femmes. De plus, les femmes sont identifiées comme des « personnes » au nom de la loi, ce qui leur donne le droit d’exercer des fonctions politiques en 1929. Cairine Reay Wilson devient la première femme élue au Sénat l’année suivante. En choisissant une sénatrice, les droits des femmes au Canada ont encore progressé car une femme leader représentait et défendait les femmes.

À l’avenir, il y a eu beaucoup plus de victoires pour les droits des femmes au Canada. En 1985, le gouvernement a interdit la discrimination contre un individu sur la base du sexe, du genre ou de l’orientation sexuelle. À peu près à la même époque, le gouvernement a également criminalisé les agressions sexuelles dans le mariage.

Organisations ayant un impact

Deux organisations importantes qui soutiennent les femmes au Canada sont la Fondation canadienne des femmes et le Conseil national des femmes du Canada.

La Fondation canadienne des femmes est une organisation non gouvernementale qui s’engage à atteindre l’égalité des sexes. L’organisation met en œuvre des stratégies sociales et économiques pour ce faire. Il défend spécifiquement les femmes d’origines diverses, mais ne se limite pas à elles. L’organisation finance des programmes dédiés à la lutte contre la violence, la stabilité économique, l’autonomisation et le leadership des femmes. De plus, la mission de la fondation reflète son engagement à atteindre l’égalité des sexes pour tous les genres.

Le Conseil national des femmes du Canada s’occupe du bien-être et de l’amélioration du niveau de vie global des femmes. L’organisation se concentre sur l’utilisation de la recherche et de l’éducation pour donner aux femmes les moyens de prendre des décisions politiques éclairées. Cela permet aux femmes de jouer un rôle plus actif dans la société et d’obtenir une position égale dans les domaines importants.

L’écart salarial entre les sexes

Bien que le Canada ait fait d’immenses progrès en matière d’égalité des sexes, il reste encore de nombreux problèmes auxquels le pays doit s’attaquer. L’un de ces problèmes est l’écart salarial au Canada. Le gouvernement a rendu illégal l’écart salarial entre les sexes; cependant, les femmes ne sont toujours pas toutes payées de manière égale. Cette question peut être abordée en représentant les femmes dans tous les domaines. Les femmes occupent moins de postes bien rémunérés que les hommes. En assurant une représentation égale des sexes dans les domaines de carrière, le gouvernement fera de grands progrès dans la défense des droits des femmes au Canada.

Le Canada peut faire pression pour l’égalité des femmes en donnant l’exemple et en étant actif dans les questions de droits des femmes. Le pays a réussi à créer des changements et à modifier les perceptions sur les droits des femmes. Le partenariat avec des organisations à but non lucratif, comme le Conseil national des femmes du Canada, sera essentiel pour faire du Canada un chef de file en matière de droits des femmes et ouvrir la voie à des changements futurs.

Manasi Singh
Photo : Flickr

*

★★★★★