La maîtrise des données change l’avenir du Népal

Littératie des données
Depuis 2015, le Népal est à la sortie d'une période de troubles politiques. Le pays a été confronté à des troubles sociaux, à l'instabilité économique et au passage à un gouvernement à trois niveaux. Après une transition difficile, le Népal a adopté une nouvelle constitution en 2015 et organisé des élections pour les membres du gouvernement. Ces changements démocratiques ont apporté au Népal un peu de paix ainsi que l'espoir d'un avenir meilleur et plus cohérent. Un élément clé d'un avenir népalais repose sur la maîtrise des données.

Le nouveau gouvernement du Népal vise à atteindre le statut de pays à revenu intermédiaire d’ici à 2030. Pour atteindre cet objectif, il est impératif que tous les membres de la société puissent accéder aux données et les utiliser correctement. Les citoyens doivent maîtriser les données pour éclairer la prise de décision, créer des opportunités de développement et bien plus encore.

Quelle est la puissance des données ouvertes?

Donner la priorité à la collecte et rendre les statistiques officielles accessibles à la population est essentiel pour stimuler l'élaboration des politiques et la prestation des services publics. Les professionnels possédant une maîtrise des données peuvent utiliser les données pour modifier ces systèmes de manière factuelle afin de mieux servir la population. Par exemple, les domaines de l'éducation ou de l'assainissement peuvent s'améliorer grâce à une meilleure compréhension de leur fonctionnement actuel dans le pays. Si le Népal souhaite faire la transition vers un pays à revenu intermédiaire d'ici 2030, la collecte et l'analyse des données seront essentielles pour prendre des décisions budgétaires fondées sur des preuves.

Le public népalais a accès aux données du gouvernement depuis 2007. Cependant, les rapports indiquent que le public comprend peu comment demander de telles informations. Il existe également une «culture du secret» répandue en ce qui concerne les données publiques. Un autre obstacle à l'accès aux données ouvertes est la vitesse d'Internet et l'accès à une connexion Internet dans les ménages privés.

Que fait le Népal pour encourager la maîtrise des données?

Le Népal a lancé le programme de sensibilisation aux données ouvertes en 2017. Il vise à sensibiliser les jeunes Népalais à la maîtrise des données, car ces jeunes sont la future génération de dirigeants et de décideurs du pays. Le programme s'est efforcé de sensibiliser à travers des sessions de formation dans les collèges et les organisations de jeunesse. Le programme a ensuite abouti à un hackathon où des jeunes de tout le Népal ont collaboré à la résolution de problèmes orientée données.

En 2019, la Banque mondiale a travaillé avec le Népal pour créer un programme de maîtrise des données de 100 heures. La première phase du programme comprenait une formation en personne de 40 heures sur la maîtrise des données. Au cours de la deuxième phase, les participants au programme ont formé des personnes dans leur communauté en utilisant les informations apprises lors de la première phase. La troisième phase était une autre formation en personne, cette fois de 60 heures, impliquant des participants de diverses organisations népalaises. Cette formation a également couvert des sujets liés à la maîtrise des données tels que python, l'apprentissage automatique et l'intelligence artificielle.

Plus tard cette année-là, la Banque mondiale, Asia Foundation et UKAID ont collaboré pour organiser un Solve-a-thon de deux jours à la Kathmandu University School of Management. Cet événement a fourni une plate-forme aux professionnels ayant une formation en programmation, recherche, développement et science des données pour collaborer sur des projets de données pour poursuivre le développement au Népal. Ces participants ont travaillé en équipe sur différents projets qui abordaient des questions telles que la pollution de l'air, l'égalité des sexes et le tourisme. Le programme a tenu des débats ouverts sur des questions complexes et sur la façon d'utiliser les données pour trouver des solutions efficaces et efficientes. Les jeunes et les professionnels ont pu proposer des prototypes intéressants du Solve-a-thon. Deux créations étaient un chatbot qui suit la qualité de l’air au Népal et un tableau de bord qui surveille les flux touristiques.

Littératie des données pendant la pandémie et au-delà

Dans l'actualité la plus récente, la communauté népalaise de maîtrise des données sur Facebook, issue des programmes de maîtrise des données en 2019, a décidé de s'attaquer au COVID-19, en fournissant les informations correctes en utilisant les données ouvertes comme ressource. La communauté a proposé des initiatives pour informer la population ainsi que pour collecter et diffuser des informations sur la gestion des crises COVID-19. Ses initiatives visent à éliminer les barrières linguistiques sur l'information, à étudier la relation entre la pollution de l'air et la mortalité due au COVID-19, à rendre les données sur le COVID-19 accessibles au public et à analyser les tendances des médias mondiaux autour des récits de pandémie qui divisent.

D'autres initiatives se sont également réunies pour lancer Open Nepal, un centre de connaissances communautaire. Le groupe produit, partage et utilise des données pour poursuivre son développement au Népal. Le site est une plateforme diversifiée permettant aux organisations et aux particuliers de partager leurs expériences et de combler le fossé en matière de littératie des données. Open Nepal implique les secteurs public et privé pour s'assurer que personne n'est laissé pour compte dans la lutte pour le développement du Népal.

Giulia Silver
Photo: Flickr

*

★★★★★