Catégories
Solidarité et entraide

La Fondation Tony Elumelu aide l'Afrique

Fondation Tony ElumeluLa pandémie actuelle du COVID-19 affecte des pays du monde entier, y compris les pays africains. De nombreux pays africains ont répondu à la pandémie par des verrouillages stricts et des initiatives de distanciation sociale, souvent plus fortes que celles des nations européennes. Cependant, les Africains sont confrontés à un impact économique beaucoup plus grave. Bien que les mesures de réduction de la pauvreté aient été couronnées de succès sur tout le continent, environ 500 millions d'Africains vivent toujours dans l'extrême pauvreté. Les zones d'Afrique subsaharienne ont les taux de pauvreté les plus élevés au monde, estimés à 55% en 2014. Les investissements directs étrangers sont en baisse de 40% et 49 millions d'Africains supplémentaires pourraient sombrer dans l'extrême pauvreté lors de la première augmentation mondiale de la pauvreté depuis 1988. La Fondation Tony Elumelu espère réduire la pauvreté en Afrique grâce à l'esprit d'entreprise.

La Fondation Tony Elumelu

Organisme à but non lucratif en activité depuis 2010, la Fondation Tony Elumelu (TEF) lutte contre la pauvreté mondiale en Afrique à travers le financement des entrepreneurs et des petites entreprises.Ce sont précisément les types d'entreprises les plus touchés par la pandémie, tant dans le monde qu'en Afrique. Avec une dotation de 100 millions de dollars, l'organisation a déjà eu un succès significatif dans la propagation de ce qu'elle appelle «l'africapitalisme», qui est l'utilisation du secteur privé pour la croissance économique et le développement.

Le partenariat de l'UE

En décembre 2020, l'Union européenne (UE) a annoncé un partenariat formel avec la Fondation Tony Elumelu. Le plan s'inscrit dans le cadre de deux stratégies plus larges de l'UE: le plan d'investissement extérieur de l'UE et le plan d'action de l'UE pour l'égalité des sexes. Il implique une formation technique et un soutien financier à 2500 femmes entrepreneurs africaines en 2021 dans les 54 pays africains à travers 20 millions d'euros de capital accru. S'exprimant sur le partenariat, Tony Elumelu, le fondateur du TEF, a exprimé sa joie de pouvoir s'associer avec l'UE et a déclaré que le partenariat créera de grandes opportunités pour les femmes africaines qui ont «enduré des obstacles systémiques au démarrage, à la croissance et au maintien de leur entreprise. " La commissaire aux partenariats internationaux de l'UE, Jutta Urpilainen, a déclaré que l'autonomisation des femmes entrepreneurs fait partie intégrante de la création d'emplois et d'une croissance durables.

Comment l'entrepreneuriat aide

En Afrique centrale, environ 71% des emplois sont dans le secteur informel. Ces emplois sont particulièrement vulnérables aux verrouillages. Les mesures strictes mises en place en réponse au COVID-19 ont laissé bon nombre de ces personnes sans emploi. L'entrepreneuriat crée des emplois plus stables et permet à un pays d'être plus autonome et peut être tout aussi efficace que l'aide étrangère ou philanthropique pour lutter contre la pauvreté.

Même après que les effets de la pandémie se sont atténués, l'Afrique a encore beaucoup à faire pour éliminer la pauvreté. La promotion de l'esprit d'entreprise est une approche innovante de ce problème économique, une approche avec laquelle la Fondation Tony Elumelu a vu des résultats significatifs, avec plus de 9 000 entrepreneurs encadrés avant le partenariat avec l'UE. Le plein impact de ces efforts reste à voir, mais le potentiel existe pour les entrepreneurs africains d'avoir un impact majeur sur la pauvreté en Afrique. Le partenariat du TEF avec l’UE ne fera qu’intensifier ces effets positifs.

-Bradley Cisternino
Photo: Flickr

*