Initiatives d’éducation au Pakistan – Le projet Borgen

Initiatives d'éducation au Pakistan
Le Pakistan, un pays de 220 millions d’habitants, détient actuellement « le deuxième plus grand nombre d’enfants non scolarisés au monde », selon l’UNICEF, ce qui équivaut à environ 22,8 millions d’enfants. Certains facteurs qui contribuent à ce taux élevé de non-scolarisation sont l’inégalité entre les sexes, le statut socio-économique et le lieu de résidence. L’USAID et l’UNICEF ont mis en œuvre plusieurs initiatives d’éducation au Pakistan ces dernières années pour aider à résoudre la crise de l’éducation.

Aperçu de l’éducation au Pakistan

Selon une étude de Pak Alliance for Maths and Science basée sur les données de l’enquête Pakistan Social and Living Measurements Standards 2019-20 (PSLM), 32 % des enfants pakistanais âgés de 5 à 16 ans ne sont pas scolarisés. Il y a de nombreuses raisons à cela, telles que les normes de genre, qui affirment que les seuls rôles des femmes devraient impliquer les tâches ménagères et les soins. La pauvreté joue également un rôle car de nombreuses familles pauvres n’ont tout simplement pas les moyens d’envoyer leurs enfants à l’école. Le lieu de résidence est également pris en compte – les enfants qui vivent dans des zones rurales, comme la province du Balouchistan, n’ont pas accès à une école à distance de marche.

En plus de ces facteurs, le système éducatif pakistanais est confronté à plusieurs obstacles qui intensifient la difficulté d’achever une éducation complète, tels que la détérioration des installations scolaires qui manquent d’installations sanitaires et d’électricité adéquates. En outre, un personnel enseignant sous-qualifié, une corruption généralisée et des milliers d’employés qui ne se présentent pas au travail empêchent les enfants de recevoir une éducation appropriée.

Initiatives de l’USAID

L’USAID s’est associée au gouvernement pakistanais pour accroître l’accès à l’éducation, en particulier pour les enfants non scolarisés, et améliorer la qualité de l’éducation au Pakistan dans son ensemble. Étant donné que la qualité des enseignants a un impact significatif sur l’éducation des élèves, l’USAID accorde la priorité à la formation des éducateurs. En partenariat avec la Commission de l’enseignement supérieur du Pakistan, l’USAID a mis en place « deux programmes menant à un diplôme d’enseignement professionnel ».

L’USAID a également fourni une formation aux éducateurs « sur la façon d’enseigner la lecture » aux élèves en utilisant des matériaux attrayants et adaptés à l’âge dans les langues locales. L’USAID a également créé des bibliothèques dans des milliers de salles de classe pakistanaises pour encourager l’alphabétisation. Depuis 2013, l’USAID a dispensé une formation à « plus de 46 000 enseignants et administrateurs scolaires ». L’USAID accorde également la priorité à l’élaboration de politiques d’éducation qui répondent aux « besoins locaux », ce qui améliorera en fin de compte l’implication de la communauté et l’inscription dans les écoles.

Depuis son partenariat éducatif avec le Pakistan en 2013, l’USAID a construit « 17 facultés d’éducation » pour la formation des enseignants et « construit ou réparé plus de 1 600 écoles » dans tout le Pakistan. L’aide de l’USAID a bénéficié à plus de 2 millions d’élèves du primaire au Pakistan et « a amélioré la fluidité de la lecture orale pour 26 % des étudiants diplômés de deuxième année ». L’USAID a également accordé environ 19 000 bourses à des étudiants exceptionnels afin qu’ils puissent « fréquenter l’enseignement supérieur ».

Initiatives de l’UNICEF

Depuis 2016, l’UNICEF s’est engagé à réduire le nombre d’enfants non scolarisés au Pakistan. L’organisation aide à renforcer les systèmes d’éducation préscolaire (EPE) du Pakistan « pour améliorer la préparation à l’école », réduire les taux d’abandon et encourager l’achèvement des études. Les enfants des communautés pauvres et vulnérables tireront le meilleur parti de ces efforts.

L’UNICEF s’est engagé à sensibiliser les parents à « l’apprentissage précoce, à l’importance de la scolarisation à temps et au manque de régimes de protection sociale », ce qui contribuera à éliminer les obstacles qui empêchent les élèves de terminer leurs études. Enfin, les initiatives éducatives de l’UNICEF au Pakistan encouragent les discussions sur la « budgétisation et le financement public de l’éducation » du gouvernement pakistanais afin de mettre en évidence les domaines nécessitant des améliorations qui peuvent aider à renforcer le secteur de l’éducation du Pakistan dans son ensemble.

Regarder vers l’avant

Ces initiatives sont essentielles pour améliorer le taux de pauvreté au Pakistan, qui s’élève à 39,3 % en 2021, car l’éducation est un moyen éprouvé de sortir de la pauvreté. Selon le Partenariat mondial pour l’éducation, 420 millions de personnes sortiraient de la pauvreté grâce à l’enseignement secondaire et « une année scolaire supplémentaire peut augmenter les revenus d’une femme jusqu’à 20 % ».

Les initiatives d’éducation au Pakistan ont déjà commencé à répondre à la crise de l’éducation et continueront de le faire dans les années à venir. Ces efforts encourageront davantage d’inscriptions et ouvriront la voie à des taux d’achèvement scolaire plus élevés malgré les disparités socio-économiques auxquelles de nombreux enfants pauvres sont confrontés, qui se révéleront finalement par la croissance économique du pays et un marché du travail plus large.

– Isabelle Elmasry
Photo : Flickr

*

★★★★★