Initiatives contre le VIH en Haïti

Le VIH en Haïti
Avec environ « 2,2 % d’adultes » notant un statut séropositif en 2010, Haïti fait face à « la plus grande [HIV] épidémie dans les Caraïbes. En 2020, 150 000 enfants et adultes en Haïti vivaient avec le VIH. Les personnes âgées de plus de 15 ans représentaient 93 % de cette population. De plus, 20% des Haïtiens vivant avec la maladie ignorent qu’ils sont séropositifs. Pour aider à réduire la prévalence du VIH en Haïti, plusieurs initiatives sont actuellement en cours, dirigées par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), l’ONUSIDA et la Elizabeth Glaser Pediatric AIDS Foundation.

Initiatives du CDC

Depuis que la Division mondiale du VIH et de la tuberculose du CDC a ouvert son bureau en Haïti en 2002, le CDC a lancé plusieurs initiatives pour lutter contre l’épidémie de VIH dans le pays. Le premier objectif est de renforcer les systèmes de santé en formant le personnel médical, en répondant aux besoins en personnel et en renforçant la gouvernance du ministère haïtien de la Santé. Le CDC a également contribué au développement du logiciel national de dossier médical électronique (DME) iSanté pour mieux surveiller et suivre les données des patients séropositifs. Ces outils innovants aident à éclairer le traitement fondé sur des données probantes pour cette maladie. En 2018, iSanté, « avec deux autres systèmes de DME », pouvait surveiller les données de « 96 % des sites de soins et de traitement du VIH ».

Un autre objectif du bureau du CDC en Haïti est d’améliorer les ressources des laboratoires. Grâce à une collaboration avec le Laboratoire national de santé publique et GHESKIO, un centre de traitement médical, de recherche et de formation à Port-au-Prince, en Haïti, le CDC a aidé à développer et à étendre plusieurs méthodes de dépistage du VIH. En outre, le CDC a aidé à développer « un programme d’assurance qualité externe et un programme de formation » pour soutenir l’accréditation des laboratoires.

Surveillance dirigée par la communauté

Avec l’appui de l’ONUSIDA, du ministère de la Santé publique et de la Population et du gouvernement américain via le Plan d’urgence du président des États-Unis pour la lutte contre le sida (PEPFAR), l’Observatoire du Forum de la société civile d’Haïti a lancé le « suivi communautaire », un programme par lequel les personnes vivant séropositifs se tiennent mutuellement responsables tout au long du traitement. Les membres de la communauté connaissent les patients séropositifs de leur communauté, et lorsque les patients ne suivent pas les traitements ou les suivis, les membres de la communauté savent comment communiquer au mieux avec eux et les encourager à revenir. La surveillance dirigée par la communauté peut fournir des informations précieuses sur la prestation de services du point de vue du patient, aidant à améliorer les problèmes existants « pour maintenir les personnes dans les soins ».

Le suivi mené par la communauté révèle les faiblesses des plans de traitement du VIH en Haïti et met en lumière les solutions correspondantes. Par exemple, grâce aux informations issues de la surveillance menée par la communauté, l’Observatoire du Forum de la société civile met en lumière la nécessité d’augmenter la fenêtre des heures de service et de réduire les temps d’attente des patients. Il recommande également que les patients séropositifs stables reçoivent un approvisionnement de six mois en médicaments antirétroviraux. Grâce à une surveillance menée par la communauté et à d’autres ressources, Haïti a pu allouer plusieurs mois d’approvisionnement en médicaments antirétroviraux à 88 % des patients atteints du VIH pendant la pandémie de COVID-19.

Fondation Elizabeth Glaser contre le sida pédiatrique

La Fondation Elizabeth Glaser Pediatric AIDS s’efforce de lutter contre le VIH pédiatrique dans le monde entier par le biais de plaidoyers, de recherches et d’initiatives de prévention et de traitement. Bien que la plupart des patients atteints du VIH en Haïti soient des adultes, 8 000 enfants de moins de 15 ans vivaient avec le VIH en Haïti en 2020. Ainsi, la lutte contre le VIH pédiatrique en Haïti est une initiative de santé importante.

Vers la fin de 2020, la Fondation a commencé son travail en Haïti avec le projet de prestation d’assistance technique. Le projet offre « une assistance technique (AT) rentable, des services de renforcement des capacités et de mise en œuvre de programmes » aux programmes de réduction du VIH. L’assistance technique comprend une formation en gestion de programme, un mentorat, des consultations et des ateliers pour les travailleurs de la santé.

Ces stratégies, et bien d’autres à travers le pays, contribuent avec succès à réduire les taux de VIH en Haïti. Alors que les organisations continuent de mettre en œuvre des plans de réduction du VIH, la gravité de l’épidémie de VIH en Haïti pourrait diminuer dans les années à venir.

–Aimée Eicher
Photo : Flickr

*

★★★★★