Catégories
Solidarité et entraide

GiveLight Foundation: Autonomiser les orphelins dans le monde

Fondation GiveLightQuand Alfin Nur avait 11 ans, il a perdu sa mère, son père et un de ses frères et sœurs dans le tsunami de 2004 dans l'océan Indien. Deux ans plus tard, la Fondation GiveLight a trouvé Alfin et a commencé à investir dans sa vie. Il a étudié dans un pensionnat à Banda Aceh, en Indonésie, que GiveLight a entièrement parrainé, tout en lui apportant amour et soutien émotionnel. En 2015, il est diplômé de l'Université Al-Azhar du Caire.

La Fondation GiveLight

GiveLight Foundation est une organisation à but non lucratif qui offre aux orphelins la stabilité afin qu'ils puissent sortir du cycle de la pauvreté. Sa mission est de construire des maisons de qualité pour ces enfants et de les aider à recevoir une éducation appropriée qui leur servira à long terme. Il met l'accent sur l'éducation des enfants dans un environnement aimant et solidaire et sur la création d'un sentiment d'appartenance.

«La Fondation GiveLight est une grande maison pour tous les orphelins», a décrit Fatima Jaber, la fondatrice du GiveLight Baltimore Chapter, dans une interview avec The Borgen Project.

La même catastrophe qui a détruit la famille de Nur, a frappé et dévasté la ville natale de Dian Alyan, à Aceh, en Indonésie. Le tsunami a tué un quart de million de personnes au total, laissant de nombreux orphelins. Alyan a décidé de construire un orphelinat appelé Noordeen Orphanage. Un an plus tard, avec l'aide d'amis, de familles et de généreux donateurs, l'orphelinat hébergeait 50 orphelins. Grâce à cela, la Fondation GiveLight a été fondée.

Elle compte désormais des orphelinats dans de nombreux pays, dont le Pakistan, le Bangladesh, l'Indonésie, le Maroc, le Sri Lanka et le Cambodge, offrant un foyer chaleureux à environ 1000 enfants.

Le chapitre de Baltimore

GiveLight offre aux gens la possibilité de démarrer des «chapitres» dans leur propre ville. Les chapitres se concentrent sur la collecte de fonds et le parrainage des orphelins de GiveLight. La plupart de ces chapitres sont situés aux États-Unis dans des villes comme Chicago, la Californie du Sud, Seattle, Baltimore, New Jersey et Orlando. GiveLight commence également à se concentrer sur l'ouverture de chapitres à l'international. Actuellement, il y en a un en Afrique du Sud, à Paris et à Toronto et des efforts sont déployés pour ouvrir des chapitres à Istanbul, Sydney, Bruxelles et Dubaï, aux Émirats arabes unis.

Jaber, la fondatrice du Baltimore Chapter, a expliqué comment elle a ouvert le chapitre à Baltimore il y a environ trois ans. «J'ai entendu l'histoire de Dian Alyan lorsque je vivais en Californie en 2012 et je savais que je voulais m'impliquer. Après avoir déménagé à Baltimore et rencontré des amis solidaires et une communauté généreuse, j'ai pensé que ce serait formidable de commencer un chapitre ici.

Collecte de fonds pour les orphelinats

Le chapitre de Baltimore collecte des fonds en organisant des galas, des soirées de jeux, des chasses au trésor et des walkathons. Soubia Balkhi, l'un des autres membres du chapitre de Baltimore, a déclaré au Borgen Project dans une interview que les deux derniers galas avaient été très réussis, l'équipe ayant collecté plus de 10 000 $.

Parce que la cause est si vaste, l'équipe décide au préalable à quel projet GiveLight les fonds contribueront. Ils aiment généralement se concentrer sur les besoins les plus importants pour cette année. «Par exemple, cette année, le Bangladesh en a le plus besoin et donc l’argent de la collecte de fonds de cette année sera consacré à la construction d’un orphelinat au Bangladesh», a déclaré Balkhi.

Les fonds sont ensuite envoyés au siège, qui a des représentants sur place qui distribuent l'argent spécifiquement là où il est nécessaire.

Malgré les limites dues au COVID-19, le chapitre de Baltimore continue de lever des fonds. Jaber a discuté de son dernier événement, qui aura lieu le mois prochain. «Je suis ravi d’annoncer notre prochain événement virtuel de chasse au trésor! Il s'agit d'un événement social amusant et interactif où les familles peuvent se joindre, créer des équipes et suivre tous les protocoles COVID-19. »

L'autonomisation des orphelins réduit la pauvreté

GiveLight n'est pas un orphelinat typique qui fournit uniquement aux enfants un logement. Il veille à ce que les orphelins dont il a la charge bénéficient d'un foyer et d'une vie convenable. La stratégie utilisée par GiveLight permet aux orphelins de devenir autonomes grâce à l'éducation, leur permettant d'être indépendants et de pouvoir redonner. Ceci est particulièrement important étant donné que l’éducation est prouvée pour contribuer positivement à la réduction de la pauvreté.

Alfin Nur n'était pas le seul orphelin à avoir pu obtenir son diplôme grâce aux opportunités que GiveLight lui offrait. Rahmat Mico est maintenant sur le point de devenir scientifique et Nursawami est une mère active qui redonne continuellement à GiveLight.

Avec plus de temps, d'orphelinats, de chapitres et de supporters, GiveLight pourra élargir son soutien de la manière qualitative qu'il le fait depuis le tout début.

– Maryam Tori
Photo: Flickr

*