Fragilité et État de droit en France et le prochain mandat de Macron

Fragilité et État de droit en France
La récente réélection du président Emmanuel Macron a vu Macron remporter 58,5% des voix en battant la deuxième Marine Le Pen. Au cours de son prochain mandat présidentiel, Emmanuel Macron doit « poursuivre des politiques qui font des droits humains une réalité pour tous », selon la directrice de Human Rights Watch France, Benedicte Jeannerod. Cela signifie que Macron doit prendre les prochaines mesures nécessaires pour faire progresser les politiques des droits de l’homme et assurer une plus grande protection de l’État de droit en France.

État de droit dans l’Union européenne

La primauté du droit garantit que tous les droits et toutes les lois de la société bénéficient d’une protection et d’un respect approfondis au sein d’un gouvernement. En tant que membre de l’Union européenne, il est nécessaire que la France protège et respecte les lois et les droits de l’État par une promotion active. L’article 2 du traité sur l’Union européenne (TUE) indique que « l’Union est fondée sur les valeurs de respect de la dignité humaine, de liberté, de démocratie, d’égalité, de l’État de droit et de respect des droits de l’homme, y compris les droits des personnes aux minorités ». La France peut faire progresser les droits de l’homme par le biais de l’État de droit de trois manières, tant à l’étranger qu’au niveau national, afin de contribuer à l’éradication de la pauvreté.

La promotion de l’égalité entre les hommes et les femmes

Macron s’est engagé à promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes dans le cadre de la liste de souhaits de cette prochaine campagne qui aura un impact direct sur les taux de pauvreté de la France. Selon The Break Poverty Foundation, les familles monoparentales représentent une part importante de la population familiale française et cette population maintient « 35 % [that are] pauvre » à partir de 2016. Le site Web de l’organisation indique que « lorsque le chef de famille est une femme inactive (ce qui est le cas pour 49 % de ces familles), le taux de pauvreté grimpe à 71 % ». Afin d’atténuer ces taux élevés de pauvreté qui existent dans le cadre des inégalités, Macron a commencé le repositionnement des inégalités salariales afin d’atténuer la discrimination salariale.

L’égalité salariale en France est également dans une situation difficile. Selon l’article de The French Brief d’avril 2021, « les hommes gagnent 28,5 % de plus que les femmes ». Macron s’est engagé à combler cette inégalité comme l’une de ses principales promesses de campagne.

Les promesses présidentielles de Macron

Dirigeant pro-entreprise, Macron a passé sa première campagne à la présidence avec des promesses de refonte du système de protection sociale français et d’aide à la réduction des dépenses publiques. Le deuxième mandat de Macron en tant que président devrait voir ces promesses intensifiées, ce qui profiterait directement aux plus démunis.

Macron pourrait réaliser son désir de relever l’âge de la retraite ainsi que de réduire les impôts des ménages et des entreprises grâce à une augmentation progressive de l’âge de la retraite de 62 à 65 ans, ce qui est similaire à l’Allemagne et au Royaume-Uni. Macron vise également à remanier les allocations de chômage afin d’inciter les gens à réintégrer le marché du travail. Cela devrait aider Macron à tenir sa promesse précédente de réduire les dépenses afin de maintenir le budget dans les limites de l’objectif de dépenses de l’UE en matière de déficit.

Les changements de politique de Macron offrent la possibilité de renforcer davantage l’économie française en gardant les personnes employées plus longtemps, permettant aux citoyens d’accumuler davantage de prestations de sécurité sociale et de crédits de retraite. Selon l’Urban Institute, « En travaillant jusqu’à 67 ans au lieu de prendre sa retraite à 62 ans, par exemple, un travailleur type pourrait gagner environ 10 000 $ de revenu annuel à 75 ans, ce qui réduirait considérablement la probabilité de tomber dans la pauvreté à un âge plus avancé ».

Taux de pauvreté en France

La récente campagne de Macron a accordé une grande importance à l’éducation et à la formation pour son deuxième mandat où il a annoncé la formation d’un million de personnes dans les « professions du futur ».

En France, « les chômeurs apparaissent comme les plus exposés au risque de pauvreté » selon Break Poverty. Break Poverty a également constaté que la population qui a un emploi compte « 18 % d’ouvriers et d’employés » vivant dans la pauvreté.

Une partie de la proposition de Macron verra 400 000 personnes formées en ingénierie au cours de son prochain mandat présidentiel ainsi que 20 000 personnes recrutées dans le but de combler une fracture numérique qui existe actuellement et qui apporterait un soutien à ceux qui ont besoin de maîtriser instruments numériques.

Perspectives d’avenir sur l’État de droit en France et la pauvreté

La primauté du droit dans n’importe quel pays existe afin de préserver et de promouvoir la responsabilité de la loi et de l’ordre. Macron a montré son engagement en faveur de l’État de droit en France en promouvant l’égalité des sexes, en préservant la santé économique de la France et en créant une main-d’œuvre éduquée/formée qui amènera les pauvres de France vers une meilleure sécurité financière.

Rachel Steen
Photo : Flickr

*

★★★★★