Énergie renouvelable au Canada – Le projet Borgen

Énergie renouvelable au Canada L’énergie renouvelable représente actuellement environ 18,9 % de l’approvisionnement énergétique du Canada et plus de la moitié de sa production d’électricité. Les sources d’énergie non renouvelables comme le gaz naturel et le pétrole constituent la majorité, à 35,7 % et 38,7 % respectivement, mais les organisations privées et publiques s’efforcent de réduire l’écart. L’énergie renouvelable au Canada provient principalement des centrales hydroélectriques que le pays a établies sur son vaste réseau fluvial. Le Québec produit le plus d’énergie renouvelable de toutes les provinces — 40 000 MW uniquement grâce à l’hydroélectricité, selon le gouvernement du Canada.

Aujourd’hui, l’expansion de l’industrie des énergies renouvelables est sur le point de rendre l’énergie plus abordable, de lutter contre le chômage et de renforcer les relations diplomatiques entre le Canada et d’autres pays.

Comment l’énergie renouvelable au Canada peut rendre l’énergie plus abordable

L’énergie renouvelable est la forme d’énergie disponible la moins chère. Il est moins coûteux de construire des infrastructures et de produire de l’électricité que des sources non renouvelables. Cela reste vrai même sans les subventions gouvernementales que reçoivent généralement les entreprises du secteur des énergies non renouvelables.

Au cours des dernières années, le Canada s’est engagé à subventionner les énergies renouvelables après la signature de l’Accord de Paris, qui fixe l’objectif pour les pays du monde entier de devenir éventuellement neutres en carbone.

Actuellement, l’énergie au Canada est la plus chère dans les provinces et les territoires les plus pauvres. Le Nunavut a la deuxième électricité la plus chère – coûtant 0,37,5 $ le kilowatt en 2021. Aucun rapport officiel sur la pauvreté n’existe pour le Nunavut, mais le gouvernement canadien a conclu que les résidents du Nunavut vivent dans certaines des conditions les plus pauvres et 37% des ménages là-bas ont eu du mal avec l’insécurité alimentaire.

Le Nunavut est composé en grande partie de communautés dispersées, éloignées et peu peuplées. Ceci, combiné à une géographie difficile, rend difficile la construction d’une infrastructure énergétique centralisée. Ainsi, la plupart des habitants du Nunavut dépendent de génératrices diesel coûteuses et du mazout pour alimenter et chauffer leur maison.

L’énergie renouvelable s’est révélée prometteuse au Nunavut. L’hydroélectricité fournit un tiers de l’énergie disponible sur le territoire. En moyenne, l’hydroélectricité coûte environ 0,80 $ par kilowatt, soit près de cinq fois moins cher que la facture énergétique moyenne.

À l’heure actuelle, la plupart des habitants du Nunavut ne sont pas en mesure de profiter d’options renouvelables moins chères car il n’y a pas de réseaux énergétiques régionaux ou territoriaux sur le territoire. Pourtant, les groupes autochtones se battent pour apporter de l’énergie renouvelable à leurs communautés et rendre l’énergie plus abordable.

Récemment, le gouvernement canadien a approuvé des subventions pour fournir 1,6 million de dollars à des projets dirigés par des Autochtones qui construiront des panneaux solaires, une technologie de chauffage géothermique et des infrastructures de stockage d’énergie dans les villages éloignés du Nunavut.

Les avantages économiques de l’expansion des énergies renouvelables au Canada

L’accent mis sur les énergies renouvelables au Canada ouvre également de nouvelles possibilités pour les entreprises canadiennes de croître et de se développer dans le commerce international.

En raison de succès historiques et de 200 millions de dollars du gouvernement, des entreprises émergent constamment dans le secteur canadien des énergies renouvelables. L’une de ces entreprises est NRStor Inc., basée en Ontario, qui construit des dispositifs de stockage d’énergie pour les énergies renouvelables. L’entreprise a notamment travaillé sur le projet de stockage d’énergie Oneida, aux côtés des Six Nations de la rivière Grand. Le projet pourrait faire économiser 760 millions de dollars aux Canadiens et constituer la plus grande installation de stockage d’énergie par batterie au Canada.

Le gouvernement canadien rapporte que les Canadiens autochtones sont plus susceptibles de vivre dans la pauvreté que les autres groupes au pays. Ce projet créera des possibilités de stages, de formation et d’emploi pour la communauté autochtone du Canada, selon Six Nations Future.

L’exportation d’énergie renouvelable à l’échelle internationale est une importante source de profit pour bon nombre de ces entreprises. En 2014, les entreprises d’énergie renouvelable ont gagné 13 milliards de dollars. Actuellement, les carburants propres comme l’éthanol et le biodiesel sont les produits les plus rentables. Cependant, il existe une variété parmi les centaines d’entreprises au sein de l’industrie canadienne de l’énergie renouvelable. Au fur et à mesure que ces entreprises réussissent, elles créent de nouveaux emplois et les personnes en situation de pauvreté peuvent trouver du travail.

Les avantages politiques de l’expansion des énergies renouvelables au Canada

Le secteur en pleine expansion des énergies renouvelables renforce les relations internationales entre le Canada et d’autres pays grâce à l’importation et à l’exportation de ressources et d’appareils nécessaires à la construction de centrales d’énergie renouvelable.

Récemment, le gouvernement canadien a annoncé l’espoir d’exporter de l’hydrogène vers l’Allemagne pour aider à remplacer le pétrole russe compte tenu des tensions causées par le conflit en Ukraine. Le gouvernement veut diminuer l’influence de la Russie sur l’Europe occidentale et pousser la communauté internationale à adopter davantage les énergies renouvelables.

Les États-Unis voient le Canada comme une importante opportunité d’exportation pour leur industrie de l’usinage, car les usines d’énergie renouvelable nécessitent de nombreuses pièces de machinerie différentes pour fonctionner. Le commerce entre les États-Unis et le Canada dans le secteur des énergies renouvelables a déjà mené à un protocole d’entente qui a supprimé les tarifs sur la technologie solaire, jetant ainsi les bases de futurs accords commerciaux et partenariats.

En fin de compte, l’énergie renouvelable au Canada pourrait être un élément clé dans la lutte du pays contre la pauvreté à l’avenir, offrant une nouvelle avenue pour la sécurité, les opportunités et la sécurité aux citoyens les plus vulnérables du pays.

–Ryan Morton
Photo : Flickr

*

★★★★★