Elle est la première et la charte des droits des filles

Elle est la première Partout dans le monde, les femmes sont confrontées à de graves inégalités en matière d'éducation et de promotion d'autres droits cruciaux. Les femmes représentent plus des deux tiers de la population analphabète mondiale, perçoivent des salaires inférieurs, sont victimes de violences sexistes et sont contraintes d’adhérer à des normes sociales strictes en matière de genre qui empêchent leur progression. C'est particulièrement le cas dans les pays en développement. She’s the First est une organisation où la progression des femmes est au centre des préoccupations.

Elle est la première

She’s the First, une organisation à but non lucratif, reconnaît les avantages de donner la priorité aux femmes et à l’égalité des sexes. Lorsque les femmes sont éduquées et autonomes, elles peuvent gagner jusqu'à 20% de plus à l'âge adulte pour chaque année supplémentaire de scolarité achevée. Ils sont également plus susceptibles d'entretenir des relations saines, d'avoir moins d'enfants mais en meilleure santé, sont moins susceptibles de se marier tôt et sont plus susceptibles d'avoir un impact dans le monde. Ces raisons expliquent pourquoi She’s the First accorde la priorité aux filles en promouvant l’égalité et l’éducation des femmes.

Donner la priorité aux filles

Elle est la première promeut l’éducation des filles et l’égalité. Il fournit un financement à différentes organisations communautaires qui peuvent mettre en œuvre des moyens culturellement efficaces pour les filles de fréquenter l'école ainsi que des programmes parascolaires où elles peuvent poursuivre leurs études tout en apprenant simultanément les compétences de vie et la santé reproductive. Elle est la première organise également des formations et des conférences dans le monde entier. Ces conférences amplifient la voix des filles du monde entier, les incitant à devenir des leaders dans leurs propres communautés. À la fin de 2019, She’s the First a atteint 11 000 filles, était présente dans 21 pays et a dispensé une formation à 52 organisations communautaires.

Déclaration des droits des filles

She’s the First est co-organisatrice de la Charte des droits des filles, une déclaration des droits auxquels toutes les filles ont droit, écrite par des filles, pour les filles. Plus de 1000 filles de 34 pays ont contribué à la liste, créée à l'occasion de la Journée internationale de la fille 2019 et présentée aux Nations Unies. La Charte des droits des filles préconise la promotion des droits des filles comme une éducation de qualité, l’égalité, le leadership, l’éducation sexuelle et les droits reproductifs, la protection contre les pratiques culturelles néfastes, la liberté de décision, etc. Pour soutenir la Charte des droits des filles, les supporters peuvent utiliser le hashtag «#GirlsBillOfRights», cosigner le projet de loi ou faire une promesse publique de soutien.

Autonomisation des femmes et réduction de la pauvreté

She’s the First est une organisation qui œuvre pour l’égalité totale des femmes du monde entier, en particulier en matière d’éducation. Actuellement, les femmes font face à un désavantage important, en particulier celles qui ne sont pas éduquées. Si les femmes ont accès à l'éducation et à l'égalité, elles peuvent se sortir de la pauvreté car l'éducation est directement liée à la réduction des niveaux de pauvreté. She’s the First diffuse cette idée en créant des moyens culturellement efficaces pour les filles d’aller à l’école et de poursuivre leurs études dans les pays en développement. L’organisation défend également les droits des femmes par le biais de la Charte des droits des filles. Elle est la première joue un rôle crucial pour autonomiser les femmes et les aider à sortir de la pauvreté.

– Seona Maskara
Photo: Flickr

*

★★★★★