Eau propre en Somalie | Le projet Borgen

Eau propre en SomalieLa Somalie est confrontée à une crise humanitaire permanente qui a touché des millions de personnes. Plus de 70% de la population du pays vit actuellement dans la pauvreté, avec plus de 4,8 millions de personnes souffrant d’insécurité alimentaire. L’instabilité politique, les conflits armés et les conditions météorologiques extrêmes, associés à la pandémie de coronavirus en cours, ont entraîné une baisse du PIB du pays de 1,5%. Les conditions météorologiques extrêmes ont causé plus de 3 milliards de dollars de dommages à la Somalie en 2018, soit plus de 50% du PIB du pays. L’état actuel de la Somalie n’a fait que se détériorer avec l’augmentation du besoin d’aide humanitaire. L’insécurité alimentaire, la malnutrition et l’accès à l’eau potable en Somalie sont des problèmes majeurs nécessitant une attention humanitaire continue.

Accès à l’eau potable en Somalie

Les Nations Unies ont signalé que plus de 2 milliards de personnes dans le monde n’ont pas accès à l’eau potable. L’UNICEF rapporte que seulement 52% de la population de la Somalie a accès à une source d’eau. Avec un si faible pourcentage de la population somalienne ayant de l’eau potable facilement accessible, les maladies évitables deviennent une menace plus grande. L’accès à l’eau potable en Somalie signifie améliorer l’assainissement, l’hygiène et réduire la vulnérabilité aux maladies comme le choléra, la diarrhée et les infections respiratoires.

Save the Children a rapporté que les sécheresses ont laissé 70% des familles somaliennes sans accès à l’eau potable. L’enquête a recueilli les réponses de plus de 630 familles dans 18 provinces de la Somalie. Les sécheresses ont conduit à des mauvaises récoltes, ce qui a conduit plus de personnes aux prises avec l’insécurité alimentaire. Sans accès à l’eau potable, les femmes et les enfants sont confrontés à un risque accru de problèmes de santé, tels que les maladies évitables et les complications de l’accouchement.

Fournir de l’eau potable en Somalie

Mercy-USA for Aid and Development est une organisation à but non lucratif du Michigan qui travaille en Somalie depuis 1997. L’organisation à but non lucratif basée aux États-Unis a des projets couvrant plusieurs pays, dont la Syrie, le Kenya et le Yémen. Les programmes en Somalie développent des compétences d’autosuffisance grâce à l’éducation, à la formation professionnelle et à l’aide alimentaire et en eau. Afin de lutter contre la crise d’accessibilité à l’eau potable en Somalie, Mercy-USA construit des puits pour le peuple somalien. L’organisation a construit plus de 700 puits, qui ont fourni de l’eau potable à plus de 750 000 personnes. L’organisation peut construire un nouveau puits pour 3 500 $ qui peut fournir de l’eau à toute une communauté.

CARE International est une organisation non gouvernementale basée en Suisse qui fournit une aide humanitaire à la Somalie depuis 1981. L’organisation a aidé à atténuer les dommages causés par des conditions météorologiques extrêmes telles que les inondations et les sécheresses sur l’agriculture somalienne. Les programmes de CARE en Somalie ont aidé plus de 250 000 personnes en améliorant l’accès à l’eau potable, l’assainissement et l’hygiène. L’organisation travaille avec les autorités locales et les organisations internationales pour traiter les maladies évitables comme la diarrhée aqueuse aiguë. CARE International a permis à plus de 10 000 personnes d’accéder à l’eau potable. Les projets en cours de l’organisation comprennent des efforts pour améliorer l’agriculture, l’assainissement et développer les entreprises locales.

Avoir hâte de

Avec des conditions météorologiques extrêmes déplaçant les communautés et endommageant l’agriculture, de plus en plus de personnes se retrouvent sans accès à l’eau potable en Somalie. Le gouvernement somalien s’efforce d’élargir l’assistance et les opportunités à ceux qui souffrent des effets de la pauvreté avec le soutien d’organisations humanitaires telles que Mercy-USA et CARE International. Le taux de pauvreté devrait rester à 71% alors que la pandémie de coronavirus aggrave encore l’insécurité alimentaire et les déplacements. Un soutien humanitaire continu est nécessaire pour améliorer la situation du peuple somalien et garantir à chacun l’accès à l’eau potable en Somalie.

– Gerardo Valladares
Photo: Flickr

*

★★★★★