Comment les programmes sportifs peuvent réduire la pauvreté

comment-les-programmes-sportifs-peuvent-reduire-la-pauvrete
Les programmes sportifs peuvent réduire la pauvreté en promouvant la santé, l’éducation et la diplomatie dans les pays en développement. La Fondation pour le développement mondial du sport crée et soutient de nombreux programmes à travers le monde pour élever les enfants par le sport. L’accès à des activités sportives sûres et éducatives peut préparer les enfants et des nations entières au succès en leur enseignant de précieuses compétences en matière d’esprit sportif et de résolution de conflits.

La Fondation pour le développement mondial du sport

La Fondation pour le développement mondial du sport a débuté en tant qu’organisation appelée Justice for Athletes en 1996. À ce jour, la Fondation « propose et soutient des initiatives qui promeuvent le fair-play, l’éducation et les avantages d’un sport sans abus ». Depuis plus de deux décennies, l’objectif central de la Fondation a donné aux jeunes les moyens d’agir en encourageant les jeunes athlètes à dénoncer les abus émotionnels, physiques et sexuels. La Fondation accorde également des bourses et des subventions, coordonne des programmes éducatifs, promeut l’égalité des sexes dans le sport et collabore avec les pays pour offrir des opportunités sportives aux enfants défavorisés sur le plan socio-économique. En mars 2021, la Fondation a collaboré avec la Fondation de la Fédération internationale de tennis de table (ITTF) pour soutenir des projets de base qui aident les participants à acquérir des compétences de résolution de problèmes pour des problèmes communautaires plus larges grâce au tennis de table. La Fondation pour le développement mondial du sport montre comment les programmes sportifs peuvent réduire la pauvreté en parrainant des enfants et en leur enseignant des compétences précieuses dès leur plus jeune âge.

Prestations pour la petite enfance

Les sports enseignent souvent aux enfants comment résoudre les conflits de manière pacifique et respectueuse. Les zones touchées par le conflit peuvent particulièrement bénéficier des programmes sportifs, car le sport peut apprendre aux enfants à surmonter les différences et à travailler ensemble au sein d’une équipe. Selon ReliefWeb, en 2019, « 1,6 milliard d’enfants (69%) vivaient dans un pays touché par un conflit », une situation qui ne cesse de s’aggraver. Lorsque les enfants développent les compétences nécessaires pour résoudre pacifiquement les conflits, à l’âge adulte, ils peuvent servir d’artisans de la paix dans une nation en proie à des conflits.

Les programmes sportifs peuvent également promouvoir la santé et l’égalité des sexes. Ces programmes maintiennent les enfants actifs et incluent souvent des interactions et des relations mixtes qui aident les enfants à apprendre à traiter les gens de manière égale, quel que soit leur sexe. Les programmes sportifs peuvent même donner aux enfants qui excellent dans le sport la possibilité de faire du sport une carrière et potentiellement de subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. Dès la petite enfance, les programmes sportifs peuvent réduire la pauvreté en encourageant la diplomatie, en améliorant la santé, en faisant progresser l’égalité des sexes et en ouvrant les portes à des opportunités de carrière.

Développement national

Au niveau national, les programmes sportifs peuvent aider à sensibiliser aux problèmes sociaux et à la santé publique. Par exemple, en 2014, la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) s’est associée à la Banque mondiale et à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour sensibiliser le public à Ebola et aider à combattre l’épidémie en Afrique de l’Ouest. Des joueurs de football de renommée mondiale ont participé à la campagne et, en tant qu’icônes populaires, ils ont fait connaître les mesures préventives pour se protéger contre Ebola. Les programmes sportifs peuvent également améliorer la santé publique au niveau local. Les entraîneurs aident souvent les enfants à adopter de bonnes pratiques d’hygiène et à comprendre l’importance de l’activité physique et de la nutrition. Les programmes sportifs peuvent même servir les économies locales en créant des emplois dans l’entraînement et le mentorat.

Les programmes sportifs individuels peuvent n’atteindre qu’une petite communauté, mais avoir des impacts qui ont le potentiel d’atteindre une nation entière. L’ancien président sud-africain et militant anti-apartheid Nelson Mandela a exploité « le pouvoir du sport lors de la Coupe du monde de rugby de 1995 » pour réunir l’Afrique du Sud après l’abolition de l’apartheid. Les mots de Mandela lors des Laureus World Sports Awards 2000 soulignent le pouvoir transformateur du sport : « Le sport a le pouvoir de changer le monde. Il a le pouvoir d’inspirer, il a le pouvoir d’unir les gens d’une manière que peu d’autres font.

– Cléo Hudson
Photo: rawpixel

*

★★★★★