Comment le programme conjoint Haya réduit la violence à l'égard des femmes en Palestine

Comment le programme conjoint Haya réduit la violence à l'égard des femmes en PalestineLe Programme commun Haya, en partenariat avec les efforts des Nations Unies, s'emploie à réduire la violence contre les femmes en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Ressource vitale pour la protection des femmes et des filles, le programme œuvre en faveur de l'égalité des sexes pour les générations à venir.

Contexte du programme

Le programme conjoint Haya est un programme palestinien de défense des droits humains visant à mettre fin à la violence contre les femmes par l'éducation et l'intervention. Le programme est financé par le gouvernement du Canada et collabore avec diverses organisations des Nations Unies, telles qu'ONU Femmes, l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et le Fonds des Nations Unies pour la population. Le programme conjoint Haya travaille également avec les forces de l'ordre palestiniennes et les agences gouvernementales pour mettre en œuvre leurs efforts au niveau local.

Le programme cherche à changer les attitudes existantes à l'égard de la violence sexiste grâce à l'éducation communautaire. Ils accomplissent cela en enseignant des techniques d'intervention aux enseignants pour les personnes confrontées à la violence domestique. En outre, le programme fait pression pour une modification législative essentielle afin de fournir une protection juridique supplémentaire aux femmes.

Formation médico-légale pour la justice en matière de violence de genre

Le Bureau central palestinien des statistiques rapporte qu'un nombre écrasant de femmes ont été victimes de violence de la part d'un partenaire. Ces difficultés émotionnelles et physiques ont directement affecté plus de la moitié des femmes de la bande de Gaza et 30% des femmes qui se sont déjà mariées en Cisjordanie. Seulement 1% ont signalé ces événements aux forces de l'ordre.

Dans un communiqué de presse du 5 janvier 2021, ONU Femmes a annoncé sa collaboration avec le programme conjoint Haya. Le communiqué indiquait un plan visant à accroître la formation en criminalistique dans le seul laboratoire médico-légal de Cisjordanie pour les cas de violence domestique. La formation comprend l'instruction de l'équipement de laboratoire, la préservation des preuves sur les scènes de crime et la formation de preuves d'opinion au nom des survivants de la violence de genre. Au cours de la dernière année seulement, le laboratoire a aidé 1690 cas à présenter des preuves médico-légales au tribunal.

De plus, cette formation aide à l'identification et à la poursuite des auteurs dans les cas d'agression sexuelle et d'homicide. Les agents de police, de scène de crime et de protection de la famille ont également reçu une formation sur le traitement et la préservation des scènes de crime dans le cadre de ce programme.

Formation à l'intervention des enseignants

Un autre aspect crucial du programme conjoint Haya est d'accroître l'éducation et la sensibilisation à la violence sexiste et domestique. Ils organisent des cours de formation pour les enseignants sur des sujets liés à l'intervention et aux droits juridiques des femmes et des filles en Palestine.

L’année dernière, le Centre palestinien pour les droits de l’homme a organisé plusieurs sessions de formation avec le Programme commun Haya pour les éducateurs qui enseignent dans les écoles de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies dans la bande de Gaza. Les sessions de formation comprennent des leçons sur la façon dont les enseignants peuvent reconnaître la violence sexiste parmi les élèves et fournir des conseils et d'autres références à ceux qui en ont besoin. Les enseignants apprennent également les droits juridiques des femmes dans les cas de violence et les voies de recours qu’elles peuvent prendre.
Le programme a dû s'adapter aux précautions contre le COVID-19 au cours de la dernière année, mais a organisé ses sessions de formation sur Zoom en novembre et décembre. Ces sessions étaient encore largement suivies par 129 enseignants et 103 participants étaient des femmes.

Un problème mondial

Le Programme commun Haya note que ces efforts visant à réduire la violence à l’égard des femmes sont conformes aux objectifs de durabilité des Nations Unies pour 2030. L’objectif 5 est d’atteindre l’égalité des sexes en s’efforçant d’améliorer l’éducation des femmes, d’accroître le nombre de femmes aux postes gouvernementaux et de réduire la violence domestique.

Avec 1 femme sur 5 victime de violence conjugale chaque année, des initiatives telles que le programme conjoint Haya sont essentielles. Heureusement, cette organisation tente de réduire ces infractions en soutenant les femmes et les filles qui méritent justice. Le programme conjoint Haya se concentre sur les problèmes fondamentaux en travaillant directement sur des choses comme l'obtention de droits légaux et le changement des attitudes. Étant donné que ses efforts sont essentiels à la prospérité de la Palestine, le programme vise un avenir prospère.

-June Noyes

*

★★★★★