Comment l’amélioration de la littératie financière aide à réduire la pauvreté

Améliorer la littératie financière
La littératie financière joue un rôle important dans la réduction de la pauvreté et l’amélioration du bien-être financier. Le faible taux de littératie financière dans les pays en développement signifie que les cycles de pauvreté se poursuivent, souvent de manière intergénérationnelle. Cependant, l’amélioration des taux de littératie financière dans les pays en développement grâce à l’éducation peut aider à créer des voies de sortie de la pauvreté, en améliorant la situation financière et la stabilité économique des personnes à faible revenu.

Qu’est-ce que la littératie financière?

L’Institut de la Banque asiatique de développement définit la littératie financière comme « la compréhension qu’ont les gens des concepts financiers ainsi que leurs compétences et leur capacité à gérer leur argent et à prendre des décisions financières éclairées ». Le niveau de littératie financière d’un individu influence généralement son jugement financier et les actions qui en découlent. Ainsi, la stabilité de ses finances dépend souvent de son niveau de littératie financière.

Pourquoi la littératie financière est importante

La littératie financière offre de nombreux avantages à un consommateur, quel que soit son niveau de revenu. Par exemple, si une personne est bien informée financièrement, elle est moins susceptible de prendre des décisions qui nuisent à ses finances plutôt que de les améliorer.

De plus, la littératie financière encourage les gens à payer leurs factures à temps, augmente la préparation aux difficultés économiques et permet aux gens d’éviter des dettes importantes. Ceux qui sont bien éduqués sur les concepts financiers sont également très susceptibles de mettre de côté des économies et de transmettre des connaissances financières à leurs enfants.

Les personnes touchées par la pauvreté peuvent bénéficier le plus de la littératie financière, car leur situation économique les rend moins susceptibles de se remettre d’un revers économique sans connaissances financières adéquates. Cela rend les décisions financières intelligentes particulièrement importantes pour cette population afin de lutter de manière proactive contre toute crise financière évitable. Cependant, bien que les connaissances financières aient plus d’importance pour les personnes ayant un statut économique inférieur, les personnes de ce groupe sont moins susceptibles d’avoir des compétences financières.

Littératie financière dans les pays en développement

L’analphabétisme financier affecte de manière disproportionnée les pays en développement appauvris, probablement en raison d’un manque de systèmes éducatifs adéquats dans nombre de ces pays. Les données indiquent que seulement 54% des personnes résidant dans les pays en développement ont la capacité ou les connaissances nécessaires pour ouvrir un compte bancaire et n’ont pas non plus accès aux institutions bancaires.

L’Indonésie fournit un exemple de cette préoccupation en tant que pays en développement où la littératie financière est rare et, par conséquent, constitue l’un des principaux obstacles à l’inclusion financière. Les données d’une étude de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) indiquent que la plupart des Indonésiens à faible statut socio-économique ne disposent que d’une épargne financière suffisante pour durer sept jours en cas d’urgence.

La Zambie est un autre exemple de pays où les connaissances financières sont insuffisantes, où environ la moitié de la population n’utilise aucun service financier. Une enquête menée en Afrique du Sud suggère qu’environ 60 % des personnes interrogées ne comprennent pas les termes financiers importants tels que « intérêts ». À partir de ces statistiques, il est évident que la littératie financière est insuffisante dans plusieurs pays en développement.

Solutions

Alors que les pays en développement luttent pour la croissance économique et que les produits financiers deviennent de plus en plus compliqués, il est impératif de doter les gens des connaissances nécessaires pour prendre des décisions économiques qui sont dans leur meilleur intérêt. En fin de compte, une population éduquée financièrement aidera à stabiliser les économies des pays en développement et contribuera à réduire la pauvreté.

L’amélioration de la littératie financière dans les pays en développement nécessitera la participation des décideurs, des parties prenantes, des organisations et d’autres personnalités importantes. Plusieurs de ces acteurs prennent des mesures pour soutenir la littératie financière dans les pays en développement.

Par exemple, en Indonésie, la société de technologie indonésienne Tokopedia a créé la campagne « Rabu Nabung » en 2020, qui se traduit par « Saving mercredis ». L’achat de fonds communs de placement via Tokopedia le mercredi permet aux gens d’accumuler des cartes-cadeaux et même d’accéder à des remises en argent pour investir dans l’or. Cette campagne incite les Indonésiens à économiser leur argent et à investir, augmentant ainsi à la fois leur situation financière et leurs connaissances financières. Une étude de l’Université d’Indonésie (UI) indique qu’environ « 78 % de tous les utilisateurs de Tokopedia interrogés ont déclaré que le programme les avait aidés à comprendre l’importance de l’investissement ».

D’autres pays prennent des mesures en mettant en œuvre des programmes d’éducation financière qui ciblent les groupes présentant des taux élevés d’analphabétisme financier. La Banque d’Ouganda a créé la deuxième Stratégie pour la littératie financière en Ouganda 2019-2024, en se concentrant sur cinq groupes principaux : les femmes, la classe ouvrière, les jeunes, ceux qui résident dans les zones rurales et les groupes d’intérêts particuliers. Ce programme donnera aux individus une meilleure compréhension de l’épargne, des investissements, de la gestion de leur argent et d’autres éléments financiers importants.

Avancer

La capacité d’une personne à comprendre et à appliquer les concepts financiers joue un rôle clé dans ses décisions économiques. La littératie financière profite à l’individu tout en contribuant à la stabilité économique à long terme. Ainsi, l’amélioration de la littératie financière dans les pays en développement est cruciale pour assurer la croissance du secteur financier. En adoptant divers programmes et campagnes pour donner aux individus les moyens de faire des choix financièrement sains, les pays en développement devraient voir le progrès économique à l’avenir.

– Rivière Simpson
Photo : Unsplash

*

★★★★★