Combattre la corruption au Laos au profit de ses citoyens

La corruption au Laos
Le Laos, ou République démocratique populaire lao, est l’un des pays les plus pauvres de la région. Cependant, son économie a considérablement augmenté au cours des 20 dernières années. Alors qu’il continue de travailler pour s’améliorer économiquement, le Laos est confronté à une grande quantité de corruption, se classant 128 sur 180 dans l’indice de perception de la corruption en 2021. Le problème étant toujours répandu, le peuple lao subit les conséquences de fonctionnaires corrompus, créant un manque de confiance dans le gouvernement lao. Les citoyens souffrent également de policiers corrompus, qui souvent détiennent, soudoient et intimident les gens. Heureusement, la RDP lao s’efforce de lutter contre la corruption en améliorant les pratiques d’enquête de l’Autorité d’inspection de l’État, en procédant à des examens de la Convention des Nations Unies contre la corruption (CNUCC) et en permettant aux fonctionnaires laotiens de suivre une formation en personne avec l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) pour enquêter sur les finances et les licenciements de fonctionnaires et d’autorités corrompus.

Comment la corruption affecte-t-elle les pauvres ?

Avec l’objectif de la Banque mondiale de mettre fin à l’extrême pauvreté d’ici 2030, elle a déclaré que la corruption est un défi majeur à surmonter partout dans le monde. La corruption affecte de manière disproportionnée les pauvres en termes de hausse des prix et de réduction de l’accès aux services sociaux tels que « la santé, l’éducation et la justice ». Parce que la corruption est toujours répandue, il y a une déconnexion entre les citoyens et leur confiance dans le gouvernement, continuant à perpétuer « le mécontentement qui conduit à la fragilité, à l’extrémisme violent et au conflit », selon la Banque mondiale. Cela rend la vie des pauvres plus difficile lorsque le gouvernement d’un pays n’investit pas dans son « capital humain ».

Que se passe-t-il au Laos ?

Le Laos est encore en train de se développer en tant que pays, ce qui se traduit par de nombreuses lois faibles et des autorités négligeant leur application. Un rapport de pays de 2020 sur les pratiques en matière de droits de l’homme : Laos, que le Département d’État américain a mené, a signalé que des agents procédaient à des arrestations arbitraires en raison d’une « disposition de la loi qui autorise les arrestations sans mandat dans les cas urgents », ce qui facilite les choses et permet aux agents de continuer pour extorquer des pots-de-vin ou comme tactique d’intimidation. Les employeurs ont licencié plus de 1 300 policiers de rang inférieur dans tout le pays après avoir reçu des pots-de-vin de trafiquants de drogue et d’automobilistes en 2016 sous le Premier ministre de l’époque, Thongloun Sisoulthin. Les résultats de cette action pourraient aider les citoyens laotiens pauvres à se protéger de l’intimidation des flics dans tout le pays et éliminer partiellement la corruption au Laos.

L’Autorité d’inspection de l’État a signalé que le gouvernement lao avait perdu des fonds pour plusieurs types de devises équivalant à environ 732 millions de dollars depuis 2016 en raison de la corruption. Les inspecteurs ont découvert que des fonctionnaires de l’État lao et des dirigeants d’entreprises détournaient des fonds pour divers projets publics. Ils ont également constaté que les projets de construction de routes et de ponts constituaient une activité majeure pour la corruption. Les détournements de fonds ont réduit le financement allant directement à ces projets. Pour cette raison, le niveau optimal de mise en œuvre des projets de construction et d’amélioration des routes n’est pas possible, ce qui rend le transport et la qualité de vie difficiles pour les citoyens du Laos.

Les entreprises courent un risque plus élevé d’être confrontées à la corruption au Laos lors de l’obtention de permis, d’autant plus que les réglementations mises en œuvre au Laos sont «souvent vagues et contradictoires», ce qui fait que la législation n’est pas bien mise en œuvre et appliquée conformément à la loi. La corruption et l’incitation à des paiements supplémentaires sans papiers peuvent être plus courantes pour les services publics, en particulier lorsque les fonctionnaires ont de bas salaires.

Solutions

L’Autorité d’inspection de l’État continue d’enquêter sur les cibles ainsi que sur les programmes d’investissement de l’État pour tenir compte des pertes dues à la corruption. Sur une période de cinq ans, de 2016 à 2020, il a poursuivi 140 employés impliqués dans le gouvernement, des entreprises publiques et des entreprises privées. Le bureau du président supervise désormais directement l’Autorité d’inspection de l’État pour enquêter efficacement sur les performances du gouvernement et les fonctionnaires. Il y a également eu un atelier anti-corruption des inspecteurs de l’Autorité des inspecteurs d’État qui a eu lieu en février 2022. Il portait sur «la définition générale de la lutte contre la corruption, les formes et le don de la corruption, le blanchiment des produits de la corruption et les leçons anti-corruption apprises au Laos, » permettant aux participants de comprendre leur rôle dans la lutte contre la corruption au Laos.

La RDP lao va de l’avant pour tenter de lutter contre la corruption, réalisant deux cycles complets de son examen de la CNUCC abordant des questions telles que les besoins en renforcement des capacités techniques pour enquêter sur les finances. L’ONUDC a organisé une formation en personne sur la lutte contre la corruption et les enquêtes financières, faisant même venir des fonctionnaires de sept provinces différentes du Laos. Cela permet aux autorités d’apprendre à mener des enquêtes financières via des sources en ligne et hors ligne, ce qui facilite la dénonciation de la corruption et la responsabilisation des agents publics et des entreprises privées.

Avancer

Alors que la corruption au Laos est toujours importante, la RDP lao s’est efforcée de lutter contre le problème. Alors que le Laos poursuit son combat, le pays peut investir dans son « capital humain » pour améliorer la qualité de vie de sa population, ainsi que rendre le peuple lao plus confiant dans son gouvernement. Tant qu’il y aura des efforts continus pour éliminer la corruption au Laos, le peuple lao sera plus éloigné de la pauvreté à l’avenir.

–Jerrett Phinney
Photo : Flickr

*

★★★★★