Catégories
Solidarité et entraide

Autonomiser les femmes en Inde grâce à la couture

Autonomiser les femmes en Inde grâce à la coutureAu cours de la dernière décennie, l'autonomisation des femmes des communautés pauvres est devenue un point focal en Inde. En effet, environ 50,7 millions de personnes vivent dans l'extrême pauvreté en Inde, mais, en 2019, seules 20,7% des femmes en Inde font partie de la population active. De plus, le pays a récemment vu son PIB baisser de 6,1% à 5% et tente de se remettre de son économie incertaine. Par conséquent, une solution reconnue par de nombreuses organisations à but non lucratif et le gouvernement consiste à investir dans la population vivant sous le seuil de pauvreté. Plus précisément, de nombreux groupes autonomisent les femmes en Inde grâce à la couture.

Aujourd'hui, savoir coudre peut être une compétence professionnelle reconnue. Au cours de la dernière décennie, la broderie est devenue un outil d'autonomisation pour les femmes en Inde et un artisanat traditionnel. Avec cette compréhension, les organisations à but non lucratif ont mis en œuvre de nombreuses initiatives en Inde pour autonomiser les femmes et aider leurs familles à sortir de la pauvreté.

Coudre les graines et Samugam Trust

Sewing the Seeds est une organisation à but non lucratif qui s’est associée à l’ONG Samugam Trust pour lancer une initiative de couture pour femmes. Le plan soutient les femmes des communautés pauvres en créant une stabilité économique en utilisant la créativité et l'artisanat traditionnel de la couture. Bruno Savio et Gayle ont créé Sewing the Seeds pour utiliser la couture pour autonomiser les femmes indiennes vivant dans la pauvreté.

Le père de Savio a ouvert le Samugam Trust en 1991 pour soutenir la formation pédagogique des personnes défavorisées, la réadaptation des lépreux et des handicapés physiques. Bruno Savio a poursuivi l’héritage de son père en tant que directeur de Samugam et partenaire de Sewing the Seeds. Gayle a traversé l'Inde il y a environ 40 ans. Au cours de son voyage, elle a vu une opportunité d'autonomiser les femmes du pays grâce à la formation professionnelle.

Savio et Gayle ont reconnu que plus de 50% des femmes en Inde sont analphabètes et que 29% seulement des femmes en Inde sont activement employées. De plus, ceux qui ont un emploi sont payés 46% de moins que les hommes occupant les mêmes postes. Sewing the Seeds et Samugam Trust se rendent compte qu'investir dans les femmes est une économie intelligente et essentielle pour réduire la pauvreté. Dans cet esprit, l'initiative fournit la formation, l'aide financière, le matériel et l'espace commun pour autonomiser les femmes tout en préservant les traditions artisanales locales.

Samugam Trust soutient l'initiative depuis 2011, avec la première collection de produits lancée en ligne en 2018. Sewing the Seeds et Samugam Trust ont fourni des formations et des machines à 130 femmes. L'importance de cette initiative est d'autonomiser les femmes en Inde d'une manière holistique et à long terme dans son soutien.

Shakti.isme

Shakti.ism a également soutenu l'autonomisation des femmes en Inde grâce à la couture en lançant un projet de moyens de subsistance durables. L'objectif de départ est d'atteindre 10 femmes indiennes tribales et handicapées pour leur offrir une formation professionnelle. Pour fournir ces ressources avec succès, Shakti.ism s'associe à Samugam Trust et Sewing the Seeds pour autonomiser les femmes pauvres. Récemment, ils ont choisi 10 femmes d'horizons divers, y compris des mères handicapées.

Shakti.ism collecte continuellement des fonds pour couvrir les frais d'instruction, les fournitures, les allocations quotidiennes des stagiaires et les frais administratifs tels que le contrôle de la qualité. La plupart des produits sont fabriqués à partir de saris réutilisés (une robe indienne traditionnelle) et doivent être vendus en ligne. Le shakti.isme autonomise les femmes en Inde comme moyen de soutenir les familles vivant dans les zones rurales défavorisées de l’Inde, ainsi que de réduire la disparité salariale tout en augmentant la confiance en soi et les compétences des stagiaires.

École Usha Silai

L’école Usha Silai (couture) fait partie de l’initiative communautaire. Cette initiative aurait créé plus de 15 000 écoles de couture à travers l'Inde avec le soutien de l'ONG Digital Empowerment Foundation et de Sikana. Pour élargir leur portée et améliorer leurs programmes, Usha et Sikana ont co-créé un programme vidéo pour former des femmes analphabètes. Le programme amélioré a élargi la portée de l’initiative tout en fournissant des compétences pour gagner sa vie aux femmes des régions rurales de l’Inde.

La Digital Empowerment Foundation fournit des informations technologiques que les citoyens ruraux peuvent utiliser à leur avantage. Par exemple, ils fournissent des outils dépendants d'Internet qui peuvent donner accès à la formation et créer l'égalité socio-économique. Plus précisément, ils fournissent Internet et des outils numériques dans les centres communautaires ruraux en partenariat avec l'école Usha Silai.

Les initiatives communautaires qui donnent l’autonomisation de la couture aux femmes pauvres ont été essentielles pour la croissance de l’Inde rurale. La couture est devenue une compétence professionnelle très recherchée et un outil puissant pour ceux qui vivent dans la pauvreté. Reconnaissant l'impact à long terme de la formation professionnelle, les ONG proposent cette approche basée sur des solutions à travers l'Inde pour apporter confiance en soi et compétences aux femmes.

– Sumeet Waraich
Photo: Flickr

*