5 initiatives de réduction de la pauvreté en Inde

Réduction de la pauvreté en Inde
Depuis les années 2000, l’Inde a fait de grands progrès vers la réduction de la pauvreté. Entre 2011 et 2019, quelque 262 millions de personnes ont dépassé le seuil de pauvreté. Alors que l’épidémie de COVID-19 a inversé cette tendance, l’Inde espère faire un retour grâce à ses initiatives gouvernementales de lutte contre la pauvreté. Voici cinq initiatives de réduction de la pauvreté en Inde.

Saansad Aadarsh ​​Gram Yojana (SAGY)

Le Premier ministre Narendra Modi a lancé Saansad Aadarsh ​​Gram Yojana (SAGY) après avoir examiné les taux de pauvreté croissants en octobre 2014. SAGY est un programme gouvernemental qui se concentre sur le développement social et culturel des villages. Un objectif central de SAGY est que chaque membre du Parlement développe trois villages d’ici 2019. Ces villages servent de villages modèles offrant des équipements de base et des moyens de subsistance. L’objectif global du programme est d’améliorer les conditions de vie et la qualité de vie globale de tous les résidents. Cela se produit en augmentant les possibilités d’éducation, en augmentant les taux d’alphabétisation et en mettant à jour les normes sociales et les coutumes.

Dans un effort pour améliorer le développement des communautés, SAGY convertit les écoles en « écoles intelligentes ». Les écoles intelligentes sont équipées de salles de classe équipées de technologies informatiques, de bibliothèques électroniques et d’un enseignement en ligne dans le but de permettre à tous les élèves d’être alphabétisés. Si les étudiants sont alphabétisés, ils sont plus susceptibles de recevoir une éducation de qualité.

Entre le lancement de SAGY en 2014 et un référendum en juin 2017, il a mis en œuvre 2 649 projets de développement social, achevé 1 239 projets et 539 autres étaient toujours en cours. En plus du développement social, SAGY compte également des milliers de projets consacrés à la santé, au développement économique, aux infrastructures et plus encore.

Mission nationale des moyens d’existence ruraux (NRLM)

Le ministère du Développement rural a lancé la Mission nationale des moyens d’existence ruraux (NRLM) en juin 2011 pour fournir aux pauvres un revenu mensuel stable. Le chômage est l’une des nombreuses raisons de la pauvreté en Inde. En 2019, plus de 75 % des ménages en Inde n’avaient pas de source de revenus stable. Le NRLM offre aux ménages les moyens de travailler à leur compte et des opportunités d’emploi salarié qualifié pour améliorer leurs moyens de subsistance.

Le programme est né de la croyance dans les compétences et les capacités cachées des personnes en situation de pauvreté. Tout ce qu’il faut, ce sont des conseils et des ressources pour créer une vie durable. Ces ressources comprennent les plateformes institutionnelles que la Banque mondiale finance en partie, les droits, l’accès aux droits et aux services publics. La stratégie du NRLM permet à l’économie du pays de se développer de l’intérieur et de prospérer.

Le NRLM augmente les revenus et l’épargne des ménages en augmentant l’accessibilité financière et les emplois, et en diminuant la dépendance à l’égard des prêts. Les hommes et les femmes ont également connu une participation accrue au marché du travail. Après évaluation, les chercheurs ont découvert que le programme avait plus d’impact sur les ménages des villages de traitement que dans les villages contrôlés. Les ménages de traitement ont connu une augmentation de 19 % de leur revenu sur 2,5 ans.

Deendayal Antyodaya Yojana-Mission nationale des moyens de subsistance urbains (DAY-NULM)

La Deendayal Antyodaya Yojana-National Urban Livelihoods Mission (DAY-NULM) s’efforce également de réduire la pauvreté et la vulnérabilité en donnant accès au travail indépendant et aux opportunités d’emploi salarié qualifié. Le ministère du Logement et des Affaires urbaines a lancé le NULM en septembre 2013.

Les pauvres des zones urbanisées de l’Inde ont de faibles taux d’éducation, des conditions de vie difficiles et des opportunités de travail minimes. DAY-NULM motive les citadins pauvres, les forme, fournit un abri et établit des liens fondés sur les droits avec d’autres programmes.

La composante Emploi par le biais de la formation professionnelle et du placement (EST&P) constitue l’un des programmes de DAY-NULM qui présente d’excellents résultats. Cette initiative propose trois types de programmes. Premièrement, il forme les nouveaux arrivants sur le marché du travail. Deuxièmement, il offre une mise à niveau des compétences des personnes employées. Troisièmement, il étend la reconnaissance formelle et la certification de ceux qui ont une formation professionnelle à la fois informelle et non formelle dans n’importe quel métier ou artisanat professionnel.

Loi nationale sur la garantie de l’emploi rural du Mahatma Gandhi (MGNREGA)

La loi nationale sur la garantie de l’emploi rural du Mahatma Gandhi (MGNREGA) a été adoptée en août 2005 et lancée en février suivant. La mission de MGNREGA est de fournir 100 jours d’emploi rémunéré garanti aux travailleurs inexpérimentés. Il cherche également à accroître la sécurité économique et à réduire la migration de la main-d’œuvre des zones rurales vers les zones urbaines. Une partie des emplois est spécifiquement réservée aux femmes.

Depuis son lancement, les opportunités d’emploi ont augmenté de 240 % en grande partie grâce au rôle de MGNREGA. L’égalité et la qualité du travail se sont également améliorées dans l’Inde rurale, avec notamment une diminution des fluctuations des salaires et de l’écart salarial entre les sexes.

Le MNREGA fournit également un salaire minimum aux employés, rendant les équipements de base accessibles et contribuant à augmenter les revenus et le pouvoir d’achat. Depuis 2006, le MNREGA a distribué des cartes de travail à près de 900 millions de foyers. Sur les près de 315 millions de personnes qui ont demandé un emploi, 98% ont obtenu un emploi. De 2006 à 2015, une moyenne de 45 millions de ménages ont reçu un emploi chaque année, ce qui représente 30 % de l’ensemble de la population des ménages ruraux de l’Inde.

Pradhan Mantri Jan Dhan Yojana (PMJDY)

En août 2014, Modi a lancé Pradhan Mantri Jan Dhan Yojana (PMJDY). Poussé par l’inclusion financière, PMJDY s’efforce de sécuriser les communautés avec des services financiers abordables. Ces services financiers comprennent les retraites, les assurances, les comptes d’épargne et de dépôt, les envois de fonds, le crédit et l’assurance.

PMJDY a ouvert 12,54 milliards de comptes en janvier 2015, avec des dépôts dépassant les 10 000 crores de roupies (133 milliards de dollars). Au total, PMJDY a réussi à ouvrir 17,9 milliards de comptes au cours de la première année de mise en œuvre. En conséquence, les dépôts ont doublé entre 2015 et 2020.

Comment les initiatives de réduction de la pauvreté en Inde ont aidé

L’investissement du gouvernement dans ces cinq initiatives de réduction de la pauvreté en Inde, entre autres, a contribué à réduire considérablement le taux de pauvreté en Inde. Chaque initiative individuelle fournit aux pauvres des moyens et des ressources efficaces pour échapper à la pauvreté. Comme les États du NRLM, les pauvres ont de forts désirs de vaincre la pauvreté et ont les capacités pour le faire. Tout ce qu’il faut, c’est l’initiative.

– Destin Jackson
Photo : Flickr

*

★★★★★