5 façons dont les drones pourraient sortir les agriculteurs de la pauvreté

Les drones pourraient sortir les agriculteurs de la pauvreté
Les prix des opérations de drones ayant chuté de manière significative au cours des dernières années, la technologie des drones agricoles devient plus accessible aux petits agriculteurs des pays en développement. Alors que les agriculteurs peuvent utiliser des satellites pour surveiller les cultures, cette technologie est plus adaptée aux grandes exploitations et aux vastes étendues de terres. Les satellites présentent également des inconvénients. Par exemple, ces systèmes ne peuvent pas fonctionner de manière optimale dans des conditions météorologiques défavorables. Cependant, les avantages de l’utilisation des drones ont de nombreux experts de l’industrie exprimant leur optimisme. En particulier, il existe plusieurs façons dont les drones pourraient sortir les agriculteurs de la pauvreté.

5 façons dont les drones pourraient sortir les agriculteurs de la pauvreté

  1. Les drones révolutionnent le maintien de la santé des cultures. Dans le domaine agricole, les agriculteurs sont confrontés à de nombreux défis lorsqu’ils s’occupent des cultures, notamment les infestations de champignons, de bactéries et d’autres ravageurs. Les drones équipés d’appareils d’imagerie permettent aux agriculteurs de suivre la propagation de ces menaces et peuvent fournir une analyse précise de la quantité de pesticides nécessaire pour résoudre le problème. Cela empêche les infections de ruiner toute une récolte et aide également les agriculteurs à minimiser les dommages causés par les pesticides aux zones environnantes. De plus, les agriculteurs peuvent utiliser les ensembles de données détaillés que les drones collectent comme preuve de la maladie des cultures auprès des compagnies d’assurance ou des gouvernements. Cela garantit que même en cas de perte de récolte importante, les agriculteurs et leurs familles ne sont pas démunis. Les drones dotés de capacités d’indice de végétation par différence normalisée (NDVI) utilisent des « informations détaillées sur les couleurs » pour analyser l’état de santé des plantes.
  2. Les drones permettent une détection précoce des problèmes de culture et une intervention rapide. Les petits agriculteurs des pays en développement ont deux options lorsque les mauvaises herbes ou d’autres ravageurs menacent leurs cultures : ils peuvent passer beaucoup de temps à s’en occuper eux-mêmes ou consacrer une part de leur précieux revenu à une aide embauchée. Les drones peuvent voler sous la couverture nuageuse et collecter des images qui pourraient avertir les agriculteurs de problèmes imminents, permettant une intervention rapide avant que les problèmes ne menacent l’ensemble de la récolte. De cette façon, les drones pourraient sortir les agriculteurs de la pauvreté en prévenant les pertes de récoltes et en leur faisant gagner du temps et de l’argent.
  3. Dans les régions sujettes à la sécheresse, les drones pourraient améliorer la stabilité des cultures. Les drones équipés de capteurs thermiques peuvent détecter quelles zones d’un champ nécessitent plus d’humidité. Les agriculteurs confrontés à la sécheresse pourraient utiliser cette technologie pour cibler spécifiquement les parties de leurs champs qui ont besoin d’eau, réduisant ainsi le gaspillage d’eau. Ces informations pourraient également être utiles pour freiner les pertes de récoltes dues à la sécheresse, en prévenant les effets débilitants sur les agriculteurs et leurs familles.
  4. Avant même la plantation, les drones aident à optimiser l’agriculture. L’analyse du sol et du terrain avant la plantation des cultures est la clé d’une récolte réussie. Les drones, en particulier, sont plus aptes à fournir de telles informations par rapport à l’imagerie satellite en raison de la petite portée sous laquelle les drones opèrent, ce qui permet un niveau de détail accru. Rendre cette technologie largement disponible pourrait entraîner une augmentation des rendements des cultures pour les agriculteurs des pays en développement, ce qui aiderait à sortir les agriculteurs de la pauvreté.
  5. Les drones pourraient améliorer les résultats des éleveurs. Les agriculteurs peuvent compter sur des drones pour surveiller le pâturage, libérant ainsi du temps pour d’autres activités agricoles. La technologie de détection thermique pourrait « retrouver le bétail perdu », aider à retrouver les animaux blessés ou malades et calculer les totaux exacts du troupeau. Ces tâches peuvent être très chronophages pour les éleveurs et les drones pourraient jouer un rôle essentiel dans la rationalisation de ces tâches.

Regarder vers l’avant

Les drones pourraient sortir les agriculteurs de la pauvreté en fournissant des données inestimables pour prendre des décisions éclairées et rapides tout en économisant du temps et de l’argent. Ce large éventail de données permet aux petits agriculteurs d’augmenter leur productivité et leurs rendements, ce qui leur permet de rivaliser avec les grandes exploitations. Ces avantages apportent des avantages économiques qui ont un impact positif sur les ménages agricoles et sur l’économie dans son ensemble.

Riddhi Bhattacharya
Photo : Pixabay

*

★★★★★