4 organisations luttant contre les mariages forcés en Inde

4 organisations luttant contre les mariages forcés en IndeL’Inde est connue comme un pays qui soutient les mariages d’enfants depuis des siècles. Cependant, le problème du mariage des enfants en Inde s’est exacerbé ces dernières années. Ainsi, les organisations humanitaires multiplient leurs efforts pour sensibiliser à la question des mariages forcés en Inde. Voici quatre organisations qui luttent contre les mariages forcés en Inde.

4 organisations luttant contre les mariages forcés en Inde

  1. Vasavya Mahila Mandali — Vasavya Mahila Mandali (VMM) s’efforce de prévenir les abus contre les enfants et les femmes en créant un changement dans les comportements et les attitudes patriarcaux. Cette organisation caritative est active dans la communauté d’Andhra Pradesh et ses environs. VMM vise à favoriser un progrès social, économique et culturel inclusif pour les femmes, les enfants et les jeunes en situation de danger. Il le fait en motivant les populations à améliorer la qualité de vie et à créer une société civile plus forte en Inde.
  2. Saarthi Trust — L’objectif du Saarthi Trust est de libérer la société de toute oppression contre les femmes et les enfants, comme les mariages forcés. Il vise à répandre le bonheur parmi les survivants et à les amener sur la voie du rétablissement. Avec l’aide du gouvernement, Saarthi a permis aux enfants mariées victimes d’annuler légalement leurs mariages arrangés. C’était la première fois en Inde.
  3. Filles pas mariées — Girls Not Brides (GNB) sensibilise le public au risque de mariage d’enfants et protège donc les droits humains des filles. Cela permet la scolarisation et la liberté pour les filles d’atteindre leur plein potentiel. Il estime que 18 ans devrait être l’âge minimum du mariage pour les filles et les garçons. Le GNB sensibilise davantage aux effets négatifs du mariage des enfants grâce à l’éducation communautaire, en organisant des discussions locales, nationales et internationales, ainsi qu’en encourageant l’apprentissage collaboratif entre les organisations qui travaillent à prévenir le mariage des enfants. GNB fournit également une assistance aux personnes déjà mariées. L’organisation s’associe à d’autres agences pour mettre fin à la violence à l’égard des femmes et pour développer efficacement une politique gouvernementale et un financement pour éliminer les mariages forcés.
  4. Percée – Breakthrough travaille directement au sein des communautés des États du Bihar et du Jharkhand, qui ont les taux de mariage d’enfants les plus élevés en Inde. Le programme Breakthrough poursuit son travail dans l’espoir de mettre fin aux mariages d’enfants. L’organisation communique avec son public diversifié dans une langue qu’il comprend et via des plateformes médiatiques. Cela inclut la musique, la technologie numérique et la culture pop. L’album de musique « Mann ke Manjeere » est né de cette approche moderne de la résolution de problèmes. Ce qui a commencé comme un clip a depuis pris une vie propre. Il est maintenant devenu un mouvement. Breakthrough a concentré son attention sur la suppression des barrières et le lancement de conversations honnêtes sur le genre, la criminalité et les inégalités.

Regarder vers l’avant

De grandes mesures sont prises pour mettre fin aux mariages forcés en Inde. Dans les années à venir, si ces progrès se poursuivent, des changements étonnants se produiront dans la vie de nombreuses victimes de mariages forcés.

– Rand Lateef
Photo : Flickr

*

★★★★★