2022 voit une augmentation des dons publics

  Hausse des dons publicsL’inflation américaine a atteint 9,1 % en juin 2022, le taux d’inflation le plus élevé depuis près de 40 ans. Une hausse alarmante du coût des biens et des services associée à la volatilité des marchés boursiers reflète les préoccupations persistantes d’une récession économique naissante. Les prévisions des économistes s’assombrissent alors que le gouvernement se précipite pour s’attaquer aux taux d’inflation historiques. Malgré cela, 2022 voit une augmentation des dons publics malgré les difficultés économiques croissantes.

Fonds Fidelity de bienfaisance orientés par les donateurs (FAD) 2022

Selon Fidelity Charitable, le plus grand donateur aux États-Unis, les Américains ont fait don d’un montant record de 4,8 milliards de dollars aux comptes de Fidelity Charitable au cours des six premiers mois de 2022. Environ 128 millions de dollars de ces dons sont allés aux efforts de secours ukrainiens, fournissant une aide pour atténuer le nombreuses crises provoquées par l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Les dons à des ONG de premier plan telles que Central World Kitchen de Jose Andres et International Medical Corps ont également augmenté de manière significative par rapport aux années précédentes.

L’augmentation de 11 % des dons de Fidelity Charitable est un écart important par rapport à la norme, car les dons de bienfaisance sont généralement la première chose à réduire du budget en période de difficultés financières. La crise financière de 2008, par exemple, a fait chuter les taux de dons d’environ 12 %, selon Fast Company.

Les changements récents dans l’activité caritative américaine peuvent être attribués à la prééminence émergente des fonds orientés par les donateurs (DAF). Les DAF permettent aux particuliers et aux entreprises de déposer des actifs pour des dons à des œuvres caritatives au fil du temps. Les donateurs investissent leurs dons de bienfaisance à l’avance, ce qui leur permet de puiser dans ces fonds plus tard lorsqu’une crise se produit. Les DAF sont essentiellement des réserves de dons qui permettent aux donateurs d’accéder à des fonds qui ont déjà été mis de côté, permettant ainsi une augmentation constante des dons publics malgré les difficultés économiques croissantes.

Les DAF renforcent la capacité des Américains à donner

Les DAF sont assez nouveaux et ont gagné en popularité depuis la crise financière de 2008. Parce que les DAF créent un approvisionnement prêt de dons au fil du temps, ils soutiennent les donateurs et les organismes de bienfaisance contre les futures difficultés économiques. Selon Fast Company, l’expansion économique rapide au cours de la décennie qui a suivi le krach boursier de 2008 a stimulé la confiance économique générale et encouragé des investissements expansifs dans les DAF, ce qui se traduit par des niveaux élevés de dons en temps de crise.

Le but des FAD est d’augmenter le montant que les particuliers et les entreprises peuvent donner. Ils sont incroyablement flexibles, permettant aux individus d’investir des dons en espèces ainsi que des actifs tels que des actions, des obligations, des crypto-monnaies, une assurance-vie et des fonds de retraite, selon Nerd Wallet. La polyvalence des DAF fait partie de ce qui fait leur succès, car ils offrent une pléthore d’options d’investissement qui plaisent à tout le monde, de l’élite riche à la famille américaine moyenne de la classe moyenne.

Une fois qu’un individu investit des actifs dans un DAF, il ne peut pas récupérer sa contribution du fonds. Cela permet d’empêcher les particuliers ou les entreprises d’abuser des DAF pour leurs qualités de déduction fiscale. L’organisation de parrainage contrôle les DAF, qui contrôlent les actifs au sein des DAF ainsi que les options d’investissement disponibles pour les donateurs, selon Nerd Wallet. Une fois investis, les actifs DAF mûrissent ou s’apprécient en franchise d’impôt jusqu’à ce qu’ils soient donnés.

Certaines organisations sponsors n’ont pas de date de distribution obligatoire, ce qui signifie qu’un donateur peut laisser fructifier ses fonds aussi longtemps qu’il le souhaite avant de faire un don. D’autres organismes de parrainage exigent des donateurs qu’ils versent régulièrement une partie de leurs fonds à des œuvres caritatives afin d’éviter toute activité frauduleuse.

Les DAF offrent divers avantages fiscaux, permettant aux donateurs de bénéficier de déductions fiscales pour leurs contributions au DAF. Les avantages fiscaux des donateurs ont contribué à la forte augmentation des investissements du DAF au cours de la dernière décennie, favorisant l’augmentation actuelle des dons publics malgré les difficultés économiques croissantes. Les déductions fiscales attribuées aux DAF ont fait l’objet de critiques dans le passé car elles offrent un abri fiscal possible aux riches. Malgré ces préoccupations, les DAF se sont avérés une source de financement vitale pour les organismes de bienfaisance en période de volatilité économique en renforçant la capacité des Américains à donner.

Une évolution dans la façon dont les Américains donnent

Bien qu’il s’agisse de la plus grande organisation sponsor DAF aux États-Unis, l’expansion des investissements DAF n’est pas unique à Fidelity Charitable. Le 15e rapport annuel DAF du National Philanthropic Trust de 2021 analyse les données de 976 organisations caritatives sponsors DAF à partir de 2020. Le rapport a révélé que les subventions des donateurs DAF ont atteint environ 34,67 milliards de dollars en 2021, soit une augmentation étonnante de 27 % depuis 2019.

De plus, le nombre de comptes DAF individuels aux États-Unis a atteint 1 million pour la première fois de l’histoire. Cette augmentation encourageante des investissements caritatifs et des dons du DAF semble contre-intuitive compte tenu de l’austérité économique imposée par la pandémie de COVID-19. Le succès des DAF en 2020 et 2021 reflète l’augmentation actuelle des dons publics malgré les difficultés économiques croissantes.

Les experts sont convaincus que les taux de dons continueront d’augmenter à mesure que 2022 se poursuivra, dépassant tous les records précédents. Historiquement, les Américains ont tendance à donner plus au cours du quatrième trimestre de l’exercice financier. Le président de Fidelity Charitable, Jacob Pruitt, s’attend à ce que cette tendance se poursuive, dans l’espoir de dépasser le record de fin d’année 2021 de 10,3 milliards de dollars, rapporte Fast Company. Ces dons seront une source d’aide pertinente pour les pays à faible revenu qui sont les plus vulnérables aux taux d’inflation élevés.

La plupart des organisations sponsors DAF n’ont pas de contribution initiale minimale, ce qui signifie que tout le monde est invité à ouvrir un compte, selon Nerd Wallet. Un petit investissement initial suivi de dépôts réguliers s’appréciera avec le temps, permettant à chacun de faire mûrir sa réserve de dons à un rythme adapté à sa situation financière. Les DAF sont un investissement, donc en commencer un maintenant ne récoltera pas de résultats immédiats ni ne fournira une gratification instantanée.

Si ces dernières années nous ont appris quelque chose, c’est que le cours de la vie est imprévisible et qu’il y aura toujours quelqu’un, quelque part, qui aura besoin d’aide. Les DAF ont été conçus en tenant compte de cette réalité, permettant aux personnes caritatives de planifier à l’avance et de préparer une réserve prête à être utilisée en cas de besoin. Une petite contribution de DAF aujourd’hui pourrait se traduire par un impact majeur à l’avenir, il n’y a donc vraiment pas de meilleur moment pour commencer à investir que le présent.

– Mollie Lund
Photo : Flickr

*

★★★★★