Catégories
Solidarité et entraide

Vision de l'enfant: des lunettes pour les pays en développement

Lunettes pour les pays en développement
Diverses ONG travaillent depuis des décennies pour fournir des lunettes aux pays en développement. La plupart des modèles pour cela fonctionnent de manière similaire, soit en faisant don de lunettes, soit en offrant des lunettes à bas prix aux communautés. Ces programmes ont réussi à aider les gens à corriger leur vision, ainsi qu'à créer plus d'éducation et d'opportunités économiques. Il ne leur manque qu'une chose: l'innovation. Choisir d'appliquer une solution conçue pour un pays développé à un village éloigné n'est pas toujours la meilleure option. C'est là qu'intervient Child Vision.

Les statistiques

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que près de 80% de toutes les personnes en Afrique ont une déficience visuelle non traitée. En outre, 33% de la population pauvre du monde souffre de déficience visuelle. Il y a 123,7 millions de personnes avec une erreur de réfraction, qui peut être résolue avec des lunettes qui ont la bonne résistance. En moyenne, les lunettes coûtent environ 343 $, malgré un coût de fabrication moyen de 10 $. Une vision claire réduisait considérablement l'accès à l'éducation des enfants, ce qui créait à son tour moins d'opportunités économiques à mesure qu'ils atteignaient l'âge adulte. Le manque de vision claire fait perdre 202 milliards de dollars de productivité mondiale chaque année.

Le standard

Certains des plus grands noms des lunettes pour les pays en développement sont des ONG comme Eyes on Africa, Vision for a Nation, VisionSpring et l'OMS.

L'OMS travaille sur le Plan d'action mondial pour la santé oculaire depuis 2014. Le plan a un objectif principal – encourager et améliorer la santé oculaire mondiale. Le Plan d'action mondial comporte plusieurs initiatives. Celles-ci incluent l'identification des causes de la déficience visuelle, la compréhension de l'écart d'accès à la santé oculaire et l'introduction de la chirurgie de la cataracte dans les pays en développement. VisionSpring fonctionne en permettant aux habitants des pays développés d'acheter des lunettes pour les pays en développement via le site Web VisionSpring. VisionSpring en fait don et permet aux communautés d'acheter des lunettes à bas prix. Il offre également des rabais sur les achats en gros et vend des lunettes individuellement et par boîte. En moyenne, une paire de verres bifocaux dans un coffret ne coûte que 85 cents. Le prix est bas, mais toujours ingérable pour de nombreux villages, en particulier dans les zones avec peu ou pas d'accès à Internet.

Vision d'enfant

Child Vision est un programme du Center for Vision in the Developing World (CVDW). Le CVDW a examiné les statistiques de la déficience visuelle, puis a accepté le défi de créer une solution qui fonctionnait pour les pays en développement. Les principales difficultés rencontrées par le CVDW dans les programmes traditionnels étaient le manque d'optométristes et le coût élevé des lunettes traditionnelles. Il y a un optométriste pour 1 million d'habitants dans les pays en développement. Si 85 cents pour une paire de lunettes peuvent sembler abordables, il s’agit d’une lourde charge financière pour les pauvres du monde, dont beaucoup survivent avec moins d’un dollar par jour.

Child Vision, après avoir identifié les problèmes fondamentaux liés à la livraison de lunettes dans les pays développés, a créé un prototype réussi en deux mois. Le CVDW a créé une lentille ajustable peu coûteuse qui se fixe dans des montures durables.

Comment fonctionnent les lunettes

La lentille ronde est composée de deux parois constituées d'une membrane en plastique souple que le porteur remplit de silicone liquide. La lentille est ensuite placée dans des montures en plastique qui ont des cadrans sur les deux branches des lunettes. Les montures en plastique sont remplies du même silicone liquide que celui de la lentille. Le porteur met les lunettes de vision pour enfants, couvre un œil et, à l'aide d'un tableau en «E», ajuste un bouton latéral pour déplacer plus ou moins de liquide dans la lentille jusqu'à ce qu'il puisse voir clairement. Ils répètent ensuite de l'autre côté.

Le porteur retire simplement les boutons des lunettes et les jette une fois la lentille réglée. Ils disposent désormais de lunettes durables, fonctionnelles et économiques. Avec un don de 20 $, CVDW peut fournir une paire de lunettes auto-ajustables à un pays en développement. Une session de formation de 1 à 2 heures avec un leader de la communauté locale pour leur montrer comment utiliser les tableaux «E» pour vérifier la vision et s'assurer que les lunettes sont correctement ajustées est également fournie. Ce n'est pas seulement une solution et une innovation immédiates pour fournir des lunettes aux pays en développement, mais cela crée une autonomisation générationnelle de contrôle de la vue et de promotion de la croissance éducative et économique au sein de chaque communauté.

– Madalyn Wright
Photo: Flickr

*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *