Catégories
Solidarité et entraide

Une sincère lettre de remerciement d'une maman

Une femme et trois enfants tiennent de la nourriture sur leurs genoux.

Les parents de Nawlor-eh, 10 ans, sont des migrants en Thaïlande. Depuis que les restrictions de quarantaine COVID-19 sont entrées en vigueur, sa mère Mimi a du mal à trouver du travail comme journalière dans les champs. Son père a contracté la lèpre et est entré dans une colonie de lépreux. La famille de cinq personnes dépend donc des revenus de Mimi.

Nawlor-eh est inscrite au programme de parrainage d'enfants Compassion à l'église locale, qui fournit un soutien crucial à la famille pendant la pandémie.

«C'est la passion de notre centre et de l'église locale de rejoindre tous ces enfants des familles pauvres», explique le directeur du centre Nedoh.

"Ils sont très pauvres, et notre objectif est d'aider ces enfants à avoir au moins une chance d'obtenir une éducation."

Ils s’adressent aux familles vulnérables comme Nawlor-eh en leur fournissant des colis alimentaires et en couvrant les frais de voyage de son père.

Deux femmes tenant une brassée de nourriture.

Les membres du personnel du centre apportent de la nourriture à la famille de Mimi.

«Nous devons nous assurer que Nawlor-eh et ses deux frères ont suffisamment de nourriture chaque jour», dit-il.

En remerciement, la mère Mimi a écrit une note sincère à Nedoh et au personnel du centre, exprimant ses remerciements et ses prières pour eux.

Nous pensons que cette lettre vous concerne également – généreux sponsors et donateurs qui viennent aux côtés des églises pour répondre aux besoins de certaines des personnes les plus vulnérables pendant cette période.

Aider les familles touchées par COVID-19

Les familles pauvres n'ont pas de filet de sécurité en temps de crise. Aidez à fournir de la nourriture, des soins médicaux et du soutien pendant cette pandémie.

Veuillez prendre à cœur les paroles de cette mère – votre gentillesse et votre miséricorde comptent!

Cher personnel du centre,

Je vous écris parce que Dieu ne nous abandonne pas dans cette situation et nous savons que ce sera aussi difficile pour vous pendant cette période, cette pandémie. Lorsque notre famille pense à vous, nous tenons à vous remercier beaucoup. Nous sommes très reconnaissants que vous soyez venus nous aider et que vous soyez venus rendre visite à nos enfants et à nos familles. Vous prenez soin de nous tous et aidez nos enfants.

Je ne peux pas aller chercher du travail en dehors de notre communauté à cause des restrictions de verrouillage. Et si je vais travailler, mon esprit ne peut pas être en paix parce que je suis tellement inquiet pour mes enfants. Donc, je m'occupe de mes enfants tous les jours, jusqu'à ce que le virus soit sous contrôle. Nous avons très peur de cette crise pandémique.

Nous sommes une famille de migrants et bien que nous ayons déménagé ici il y a de nombreuses années, nous n'avons pas la même sécurité que d'autres. Le centre n'a pas organisé d'activités pour les enfants depuis de nombreuses semaines, et nos enfants n'ont pas de cours ou d'activités avec vous, le personnel du centre.

Mais vous nous avez parfois rendu visite. J'étais tellement heureuse et mes enfants étaient ravis que nous ayons passé du temps avec vous. Je sens que j'ai reçu des bénédictions de Dieu.

Ma fille dit que lorsque COVID-19 aura disparu, la première chose qu'elle voudra faire sera de retourner à l'école. Elle dit qu'elle manque d'aller au centre. Elle vous manque tous et elle manque de jouer à des jeux avec ses amis et de danser sur les chansons ensemble. Ils manquent d'apprendre leur propre langue, Karen, au centre.

Nous voulons vous encourager lorsque vous avez peur. Rappelez-vous combien c'est difficile pour nous, mais nous avons toujours Dieu. Le Seigneur, par votre intermédiaire, nous a aidés.

Nous savons que de nombreux parents rencontrent des difficultés au cours de cette période, tout comme notre famille. Vous essayez toujours de nous aider. Vous aidez à rendre notre maison heureuse et vous faites tout ce que vous pouvez pour vous assurer que nous avons de la nourriture à manger et des choses utiles pour notre maison.

Vous nous avez soulagés de bon nombre de nos problèmes.

Mon mari a la lèpre et avant de se rendre dans la colonie de lèpre pour la quarantaine, nous pouvions gagner environ 31 $ à 62 $ par semaine. Mais maintenant, il ne peut pas travailler et je ne peux gagner que 6 $ à 9 $ par semaine. Et pendant ce verrouillage, il est difficile de trouver un emploi dans les champs ici.

Mais vous avez été nous rendre visite, et le pasteur aussi, nous apportant des fournitures, du riz, de l'huile de cuisson, du poisson en conserve, des œufs, des fournitures sanitaires pour notre maison, qui m'ont aidé, moi et mes enfants. Nous traverserons ensemble cette crise.

Nous suivons toutes les instructions sur les mesures de sécurité. Les bonnes choses reviennent. Merci beaucoup. Nous avons hâte de vous revoir bientôt, le jour de la réouverture du centre. Nous nous reverrons et attendrons jusqu'à ce jour.

Mimi, mère de Nawlor-eh, Jaw-eh-loe et Anuchid

Merci pour le soutien vital que vous apportez aux familles comme Mimi!

Donnez aujourd'hui! ›


La lettre a été modifiée pour sa longueur.


*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *