Catégories
Solidarité et entraide

Réponse du Guatemala: l'amour au temps de … Coronavirus?

Paola Cardona est la coordinatrice des communications pour FH Guatemala, basée à Guatemala City.

Le 6 mars, le gouvernement du Guatemala a déclaré l'état de calamité publique à cause de COVID-19. Toutes les entreprises, à l'exception de celles dédiées à l'approvisionnement alimentaire et à la santé, ont dû fermer leurs portes pour éviter des infections massives. Les églises, les centres commerciaux, les entreprises et les organisations, dont Food for the Hungry, ont tous dû fermer leurs bureaux.

Comme le reste du monde, nous avons commencé à porter des masques, à nous laver les mains tout le temps, à tout désinfecter et à nous adapter à la quarantaine. Certains d'entre nous ont commencé à ressentir de la peur. La peur parce que nous n'avons pas le contrôle, la peur de la contagion… la peur même de notre propre fragilité. Pourtant, grâce à Dieu, nous sommes tous en sécurité et nous travaillons à domicile. Chaque jour, nous avons un temps d'étude de la Bible et nous prions pour les besoins de nos frères et sœurs.

C'est au milieu de cette peur que nous retournons à la Parole pour voir notre Dieu et nous rappeler qui nous soutient.

"Celui qui veille sur vous ne dormira pas." – Psaumes 121: 3

Cette confiance en Celui qui nous protège nous permet de regarder nos frères et sœurs et de répondre à leurs souffrances. Nous ne pensons plus seulement à nous-mêmes pendant cette crise, mais nous prenons soin de notre communauté et de notre pays.

C'est le bon moment pour nous demander: que puis-je faire de mieux pour ma famille? Comment puis-je m'améliorer personnellement et spirituellement? Comment profiter de cette crise pour aider les autres?

L'amour qui aime

En réponse au coronavirus, FH Guatemala a fait un don de masques, gants, lentilles et lunettes à CONRED (Coordination nationale pour la prévention des catastrophes). Ces dons vont directement aux personnes chargées de gérer l'urgence, comme les médecins et la police dans différents centres de quarantaine. Au total, FH Guatemala a fait don de plus de 6 000 $ pour cette première vague de soutien.

La générosité de nombreuses personnes comme vous a permis de faire ce don, en aidant les Guatémaltèques du monde entier.

Qu'en est-il de notre personnel et de nos bénéficiaires?
Par ordre du gouvernement et pour prendre soin des autres, notre personnel n'est pas physiquement dans les communautés. Cependant, nous sommes en communication constante avec chaque communauté pour savoir comment ils vont, connaître leurs besoins, prier pour eux et partager des conseils et des directives importantes pendant la crise. En ce moment, nous nous préparons. Nous développons des plans d'action et ajustons les interventions pour mieux répondre à la crise.

Nous sommes profondément émus de savoir que le leadership communautaire prend soin de toutes les familles. Malheureusement, le chômage temporaire a affecté l'économie des familles les plus vulnérables qui dépendent du revenu quotidien. En conséquence, de nombreux groupes de mères bénévoles travaillent ensemble pour aider celles qui en ont le plus besoin. Cela me rappelle 1 Corinthiens 13 lorsque Paul écrit que «l'amour ne cherche pas le sien. L'amour attend tout. "

Votre soutien à FH nous permet de voir des communautés et des familles prendre soin les unes des autres. Il y a encore des familles qui souffrent, mais il y en a aussi d'autres qui soulagent leur douleur. Alors même que nous traversons cette période incertaine, nous voyons des familles commencer leurs propres jardins pour se nourrir! Et maintenant, plus que jamais, ils peuvent à la fois en profiter et partager leurs récoltes avec des voisins dans le besoin.

Au-delà de la réponse au coronavirus du Guatemala

Au Guatemala, le coronavirus a dominé les gros titres. Presque tout ce que nous voyons sur les réseaux sociaux est lié au coronavirus. Cette surinformation du virus et de ses effets sur le monde suscite beaucoup d'inquiétude pour l'avenir.

Cependant, il est important de se rappeler que ce n'est pas la seule crise que l'humanité traverse. Au Guatemala, l'extrême pauvreté et la crise migratoire ont nos frères liés. Alors que les autorités ont envoyé les populations en quarantaine pour éviter une nouvelle contagion, des questions demeurent:

Comment une personne se débrouille-t-elle en quarantaine, lorsqu'elle doit aller travailler pour nourrir sa famille?

Comment quelqu'un prend-il soin de lui quand il doit quitter son pays à cause de la pauvreté ou de la guerre?

«L'Esprit du Seigneur est sur moi, car il m'a oint pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres. Il m'a envoyé proclamer la liberté des prisonniers et le rétablissement de la vue pour les aveugles, afin de libérer les opprimés.»- Luc 4:18

En outre, le taux d'enfants souffrant de malnutrition au Guatemala et en Amérique centrale continue d'être alarmant. En fait, le Guatemala a le sixième taux le plus élevé de malnutrition chronique au monde avec 47%. Le nombre de personnes qui quittent leurs communautés, leurs villes et leurs pays pour chercher de meilleures opportunités, nous épate.

Pour cette raison, FH a fait don de 500 kits d'hygiène à la «Casa del Migrante» (maison des migrants) en réponse à la crise migratoire en Amérique centrale. Située dans le département de San Marcos, la Casa del Migrante a pris en charge environ 4 000 personnes qui ont quitté leur domicile à la recherche de meilleures opportunités, ou des personnes qui retournent dans leur pays d'origine.

Jeunes hommes levant le don de kits d'hygiène dans un camion pour les migrants d'Amérique centrale

Au milieu de la crise, cela nous remplit d'espoir de voir des fils et des filles de Dieu répondre à son appel pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres et pour libérer ceux qui sont opprimés par la pauvreté, les systèmes corrompus, la maladie ou la guerre.

Notre personnel continue de faire des efforts pour faire savoir aux communautés que nous prions, que nous gérons différents types d'aide et que nous nous connectons avec différents niveaux de gouvernement au profit de la communauté. De plus, des bénévoles et des donateurs donnent de leur temps et de leurs ressources pour aider ceux qui en ont le plus besoin.

Que ce soit une période de floraison de confiance en notre Père. Que ce soit le moment de servir les autres, de nous donner à l'appel que Dieu a donné à chacun de nous. Témoignons aux autres de son amour qui remplit nos cœurs comme une lumière puissante.

Veuillez continuer de prier pour les familles que nous servons dans le monde, y compris au Guatemala. Si vous souhaitez vous impliquer dans la réponse globale à ce nouveau coronavirus, en savoir plus sur la réponse de FH ici. Vous pouvez également répondre à l'appel de Dieu dans votre cœur et parrainer une petite fille ou un petit garçon du Guatemala aujourd'hui.

Plus d'articles qui pourraient vous intéresser:

En tant que migrants célestes, quelle est notre responsabilité envers le monde?

Une fois dans la peur: une mère guatémaltèque transforme la communauté

4 façons de prier en temps d'incertitude


*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *