Catégories
Solidarité et entraide

Réimaginer le gaspillage alimentaire avec la nourriture laide en Afrique

nourriture mocheCertains pays luttent de manière créative contre la faim et le gaspillage alimentaire en réutilisant et en renommant des produits peu attrayants comme «nourriture laide» en Afrique. Deux projets au Kenya et en Afrique du Sud démontrent un intérêt pour la réduction du gaspillage alimentaire pour soulager l'insécurité alimentaire.

Le grave problème du gaspillage alimentaire

Si la faim reste un problème pressant dans le monde, près d’un tiers de tous les aliments qui sont cultivés ou produits sont jetés avant d’atteindre la table de quiconque. Sur le continent africain, les organisations à but non lucratif et les gouvernements font face au gaspillage alimentaire comme un obstacle à la lutte contre la faim généralisée. Ces groupes se concentrent sur l'amélioration de la collecte de données, la promotion de pratiques durables et l'amélioration de la politique alimentaire pour réduire le gaspillage alimentaire après la production.

L'adaptabilité et l'innovation sont essentielles. Le Ministre de l'agriculture, de la mécanisation et du développement de l'irrigation du Zimbabwe, Joseph Made, a récemment déclaré: «De toute évidence, de nouvelles stratégies et approches sont nécessaires pour réduire les pertes et le gaspillage alimentaires, en particulier en raison de la nature en évolution rapide des systèmes agroalimentaires et de l'urbanisation rapide. "

Une nouvelle approche pour réduire le gaspillage alimentaire

Une approche de plus en plus populaire du gaspillage alimentaire consiste à encourager l'utilisation d'aliments peu attrayants ou «laids». Les aliments laids sont des fruits, des légumes ou d'autres produits alimentaires que les agriculteurs, les marchés et les acheteurs rejettent en raison de la décoloration ou de la déformation. Bien que parfaitement comestibles et nutritifs, ces aliments ne sont pas commercialisables, alors les marchés les jettent. Dans des pays comme les États-Unis et la France, un nombre croissant d'entreprises achètent des produits laids aux agriculteurs et aux marchés et les revendent à des acheteurs qui souhaitent mettre fin au gaspillage alimentaire excessif.

Le travail à but non lucratif rencontre la nourriture laide en Afrique

Dans de nombreux pays africains, les organisations à but non lucratif trouvent des moyens de réutiliser des aliments peu attrayants pour réduire le gaspillage alimentaire et éliminer la faim. En Afrique du Sud, par exemple, le gaspillage alimentaire est un énorme problème. Environ 44% de tous les aliments gaspillés en Afrique du Sud sont des fruits ou des légumes. Cependant, Slow Food est une organisation à but non lucratif qui change cela. Grâce à une initiative appelée World Disco Soup Day, Slow Food parraine des festivals dans de nombreuses villes du monde, y compris Johannesburg, où des légumes moches sont apportés pour faire une soupe éclectique et communautaire. En nourrissant la communauté, la Journée mondiale de la soupe disco sensibilise au gaspillage alimentaire et apprend aux gens à utiliser des produits peu attrayants.

De même, selon les Nations Unies, «les fermes au Kenya rejettent jusqu'à 83 tonnes de légumes parfaitement nutritifs simplement parce qu'ils sont considérés comme trop laids et rebutants pour les consommateurs». Une initiative parrainée par le Programme alimentaire mondial tente de changer cela en donnant aux écoliers des fruits et des légumes qui auraient été jetés. Ce projet à Nairobi, au Kenya, a été en mesure de fournir des repas scolaires à plus de 2 200 étudiants.

Bien qu'il soit encore nouveau, le mouvement de la nourriture laide en Afrique se développe comme un moyen de réduire le gaspillage alimentaire et la faim. Des organisations comme Slow Food et le Programme alimentaire mondial ouvrent la voie en utilisant des approches créatives pour nourrir les communautés.

– Courtney Bergsieker
Photo: Unsplash

*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *