Catégories
Solidarité et entraide

Progrès de la réforme de la police en Inde

Réforme de la police en Inde
En janvier 2020, des manifestations contre une loi sur la citoyenneté visant les musulmans ont ravagé les rues de l'Inde. La loi d'amendement de la citoyenneté utilise la religion comme une passerelle vers la citoyenneté en Inde pour les immigrants illégaux. Cependant, toutes les religions ne sont pas créées égales aux yeux du Parlement indien: le projet de loi favorise les principales religions d’Asie du Sud à l’exception de l’islam, même si les musulmans représentent 14,2% de la population indienne. Le projet de loi a provoqué l'indignation dans l'ensemble de la population musulmane de l'Inde, conduisant la police nationale à détenir des manifestants et des émeutiers de manière souvent violente. Des réglementations et des mouvements d’ONG émergent pour aider à réduire la cruauté dans le système de police indien. Voici trois actions qui font progresser la réforme de la police en Inde.

Médias

Lors des manifestations et des émeutes de la Loi modifiant la loi sur la citoyenneté, les médias ont largement couvert ces événements. Leur couverture a contribué à dénoncer les injustices du projet de loi ainsi que les abus de la police. Dans une interview accordée à la BBC, une famille avait une plate-forme pour partager l'histoire tragique de leur fils: «Mon fils a commencé à courir quand il a vu les manifestations devenir violentes. Il a reçu une balle dans l'estomac par la police », a déclaré Muhammed Shareef. Le fils de Shareef, Raees, est décédé trois jours plus tard. La police a nié les allégations. Si les médias n’avaient pas éclairé l’histoire de Shareef, moins de gens comprendraient la gravité de la violence policière en Inde. Si cette vaste couverture médiatique se poursuit, un plaidoyer plus fort et une sensibilisation internationale pourraient être atteints.

L'Initiative des droits de l'homme du Commonwealth

Les ONG sont également devenues puissantes pour encourager la réforme de la police en Inde. Ces groupes ont une influence significative dans le soutien de la mise en œuvre des politiques. Par exemple, en 2016, la Commonwealth Human Rights Initiative a concentré ses efforts sur l'amélioration des relations entre les citoyens et la police en Inde. Les initiatives des ONG comme celles-ci se révèlent efficaces: depuis 2016, le taux de crimes violents avec la police en Inde a baissé de 5,88%.

Fondation de la police indienne

L’objectif de l’IPF est d’agir en tant que force principale pour améliorer l’humanité du système de police indien. L'organisation recherche des outils de gestion constructifs, des méthodes efficaces de lutte contre la brutalité policière et des procédures d'embauche de policiers responsables.

L'avenir de la police en Inde

Avec des initiatives solides comme celles que les médias, les ONG et l'IPF mettent en œuvre, la réforme de la police en Inde se profile à l'horizon. Malgré ces progrès, il reste un besoin clair d'amélioration: une étude menée par la Campagne nationale contre la torture a révélé que 1731 personnes sont mortes en garde à vue en 2019, soit en moyenne cinq décès par jour. Bien que l'ampleur de leur impact se développe encore, les ONG deviennent une voix puissante pour le changement. Avec ces trois groupes qui font progresser la réforme de la police en Inde, il y a un espoir de sauver des vies et de créer une réforme constructive de la police.

– Grant Ritchey
Photo: Flickr

*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *