Catégories
Solidarité et entraide

Lutter contre la discrimination sexuelle dans l'éducation au Niger

Le Niger, un pays situé en Afrique de l'Ouest s'étendant sur plus de 1,3 million de kilomètres carrés et abritant environ 22,3 millions d'habitants. Classement le plus bas sur l'indice de développement humain (IDH) sur 188 pays. Un problème majeur dans tout le pays est l'affaiblissement du système éducatif dans lequel les Nigériens ne passent que deux ans en moyenne. De plus, il existe un fossé entre les sexes dans le système qui discrimine l’éducation des filles depuis des années. De nombreuses organisations s'efforcent d'éliminer la discrimination fondée sur le sexe au Niger afin de fournir une éducation de meilleure qualité à tous les Nigériens, quel que soit leur sexe.

UNESCO:

L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, communément appelée UNESCO, se concentre sur la réforme du système éducatif nigérien depuis plus de 5 ans. À partir de mai 2015, le projet a ciblé plusieurs écoles de la ville de Torodi. Bien que cette petite ville ait été exclue de divers programmes de développement nationaux, l'UNESCO s'emploie à mettre en œuvre avec succès des services scolaires accessibles à toutes les filles de la région. Le programme a également mis en place des sessions de tutorat et des enseignantes dans toute la ville.

L'UNESCO a reconnu qu'en raison de la croissance démographique rapide, l'autonomisation des jeunes grâce à une meilleure éducation contribuera grandement à la croissance du pays. De plus, avec des organisations comme l'UNESCO qui s'associent au gouvernement du Niger, le pays a vu des améliorations massives dans l'éducation des filles. Ils ont signalé une augmentation de 27% à 65% des inscriptions des filles dans les écoles primaires entre 2000 et 2014.

UNICEF:

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) joue un rôle actif dans la réduction de la discrimination entre les sexes au Niger et dans le système éducatif depuis 2012. Grâce à des investissements importants et à une gestion rigoureuse, les inscriptions dans les écoles primaires ont augmenté de façon remarquable. À l'instar de la scolarisation générale, le taux de scolarisation des filles à l'école primaire a également augmenté; environ 66% des 71% des enfants nigériens inscrits à l'école primaire sont des filles. Bien qu'il y ait des améliorations dans les inscriptions dans les classes supérieures, les inscriptions au préscolaire restent faibles à seulement 7%. Alors que de nombreux facteurs tels que les mariages d'enfants et les problèmes de sécurité jouent un rôle dans la discrimination fondée sur le sexe et le faible taux de scolarisation dans l'éducation des enfants, l'UNICEF a défini plusieurs objectifs et solutions pour surmonter ce problème.

Selon un représentant de l'UNICEF au Niger, «seulement une fille sur deux va à l'école primaire, une sur dix au secondaire et une sur cinquante au lycée». L'organisation a mis en place une approche des écoles amies des enfants pour s'attaquer au problème. Ce programme vise à garantir que les garçons et les filles reçoivent une éducation de qualité et les aide à surmonter les problèmes qui entravent leur scolarité. Pour les filles, le programme prend conscience des problèmes culturels et sociétaux en jeu – l'attente des travaux ménagers, les mariages d'enfants et le découragement – et s'efforce de les aider à surmonter ces obstacles.

TU AS DIT:

L’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) a signé un accord de 10 ans (2014-2024) avec le secteur national de l’éducation du Niger pour améliorer le système éducatif du pays et contribuer à réduire la discrimination fondée sur le sexe dans l’éducation. Ils s'emploient également à promouvoir l'éducation parentale dans la communauté dans son ensemble. Les parents bien éduqués sont plus susceptibles d'inscrire leurs enfants à l'école et d'encourager l'achèvement de leurs cours.

Les organisations internationales travaillent en permanence pour aider le gouvernement du Niger en finançant et en gérant le secteur de l’éducation du pays. La réforme du système éducatif du pays est en cours depuis plus de deux décennies et a apporté des améliorations notables en termes de taux de scolarisation. Au fur et à mesure que le pays avance dans la prochaine décennie, des organisations telles que l'UNESCO, l'UNICEF, l'USAID et d'autres prévoient de continuer à soutenir les filles et les garçons nigériens pour leur fournir une éducation égale et de qualité. De telles améliorations dans l'éducation et la discrimination de genre peuvent avoir un effet d'entraînement, apportant un changement positif au Niger dans son ensemble.

– Omer Syed

Photo: Flickr

*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *