Catégories
Solidarité et entraide

Les centres de proximité fournissent des services essentiels aux réfugiés malais

Réfugiés malaisBien que la majorité des réfugiés malaisiens résident dans ou à proximité de la capitale du pays, Kuala Lumpur, des milliers de personnes vivent en dehors de cette zone et ont du mal à accéder aux centres urbains pour des services essentiels. En conséquence, l'agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a ouvert son premier centre communautaire et de proximité à l'extérieur de Kuala Lumpur.

Réfugiés en Malaisie

Près de 180 000 réfugiés et demandeurs d'asile sont enregistrés auprès du HCR à travers la Malaisie. Actuellement, les groupes communautaires de réfugiés estiment que des dizaines de milliers d'autres résident dans le pays sans papiers. Les musulmans rohingyas constituent la majorité de la population réfugiée de Malaisie. La Malaisie accueille actuellement le plus grand nombre de réfugiés rohingyas en Asie du Sud-Est. D'autres populations de réfugiés proviennent de pays comme le Yémen, le Pakistan, la Somalie et l'Afghanistan.

Hostilité croissante

Bien que soutenant initialement les réfugiés et les demandeurs d'asile, la Malaisie est devenue de plus en plus hostile à ces populations vulnérables. Par exemple, le pays n'est pas signataire de la Convention des Nations Unies sur les réfugiés de 1953. Cela signifie qu'il ne reconnaît pas le statut juridique des réfugiés et des demandeurs d'asile. Classés comme immigrants illégaux, les réfugiés en Malaisie risquent d'être arrêtés, détenus et expulsés. La xénophobie envers les étrangers a augmenté ces dernières années. Beaucoup considèrent désormais les réfugiés rohingyas comme une menace pour les systèmes sociaux, économiques et de sécurité du pays.

Les populations de réfugiés de Malaisie sont particulièrement vulnérables aux mesures de répression agressives contre l’immigration pendant la pandémie de COVID-19. Les autorités malaisiennes ont augmenté les arrestations d'immigrants dans les quartiers de réfugiés et de migrants et ont refusé près de 30 bateaux de Rohingyas déplacés depuis le début du virus. Les groupes de défense des droits de l’homme préviennent que le virus pourrait se propager dans les centres de détention pour immigrants surchargés du pays et réduire la probabilité que les réfugiés recherchent un traitement contre le coronavirus. Le programme de secours COVID-19 du gouvernement malaisien exclut les réfugiés malgré leur besoin de nourriture et de services essentiels.

Le Johor Outreach and Community Centre

Comme il n'y a pas de camps de réfugiés en Malaisie, la plupart s'installent dans les zones urbaines de la grande région de la vallée du Klang, y compris Kuala Lumpur. Cependant, des milliers de réfugiés vivent en dehors de cette région et ont du mal à accéder aux centres urbains du HCR. Ces réfugiés doivent parcourir de longues distances simplement pour accéder à des services essentiels. Le HCR s'efforce de rendre les services essentiels accessibles aux communautés de réfugiés vivant en dehors de Kuala Lumpur en créant des centres de proximité et de soins communautaires. L'agence pour les réfugiés a récemment ouvert un centre de sensibilisation modèle à Johor, un État du sud près de Kuala Lumpur, et prévoit de développer davantage de centres à travers la Malaisie dans les années à venir.

Le Johor Outreach and Community Centre (JOCC) rendra les services essentiels accessibles à plus de 16 000 réfugiés dans le sud de la Malaisie. Cela permettra à ces communautés vulnérables d'économiser plus de trois heures et demie de temps de trajet et des frais de transport en bus excessifs. De plus, le centre de sensibilisation change la vie pendant la pandémie de COVID-19, car il apportera des services vitaux à la population réfugiée de Johor tout en empêchant les mouvements de personnes et le rassemblement de foules dans les zones urbaines.

Le JOCC sera géré par Cahaya Surya Bakti (CSB), un partenaire du HCR. Depuis 2013, l'ONG malaisienne apporte un soutien communautaire à la communauté de réfugiés de Johor. CSB s'emploie à assurer l'éducation des enfants réfugiés du Johor et à développer des communautés résilientes par la création d'écoles, des programmes d'autonomisation des réfugiés, des services de santé et des initiatives de sensibilisation comme des distributions de nourriture. Le JOCC aidera CSB à renforcer ses initiatives communautaires existantes et à offrir un espace sûr aux réfugiés dans tout l'État.

L'importance des services de documentation du HCR

Les centres de proximité et les centres communautaires fournissent des services d’enregistrement et de renouvellement essentiels du HCR aux réfugiés malaisiens. L'enregistrement auprès du HCR permet aux réfugiés de demander l'asile et de s'identifier en tant que «personnes à risque». Les cartes du HCR démontrent l'identité officielle et le statut de réfugié et sont généralement respectées par les autorités malaisiennes, protégeant les réfugiés des arrestations d'immigrants illégaux. En outre, les cartes du HCR incitent les entreprises à employer des réfugiés dans le secteur économique informel et réduisent le tarif des étrangers dans les hôpitaux publics. Les réfugiés sont considérés comme des immigrants illégaux sans droits si leur carte UNHCR n'est pas mise à jour tous les cinq ans. Le JOCC rendra les services d’enregistrement et de renouvellement du HCR plus accessibles et empêchera l’expiration des cartes de bouleverser la vie de la communauté de réfugiés de Johor. Le centre fournira également des informations exactes et à jour sur la protection des réfugiés en Malaisie, ainsi que sur les services disponibles.

Regarder vers l'avant

Le JOCC est un symbole d’espoir pour les populations réfugiées en dehors des zones urbaines de Malaisie. Le développement de la sensibilisation du HCR et des centres communautaires à travers le pays donnera aux réfugiés un meilleur accès aux documents et aux services essentiels. C'est donc une étape vitale pour leur permettre de contribuer à la société et de reconstruire leur vie.

Claire Brenner

Photo: Flickr

*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *