Catégories
Solidarité et entraide

Health Care on Air offre des soins de santé dans le Pacifique

Santé dans le Pacifique
La crise du COVID-19 s'est imposée comme un problème auquel tous les pays du monde doivent faire face. Pour compliquer les choses, les circonstances entourant le COVID-19 sont assez dynamiques et changent de jour en jour. En tant que tels, les experts publient constamment de nouvelles informations et études sur le nouveau coronavirus. Par conséquent, les travailleurs de la santé doivent rester informés. Pour les petits pays voisins du Pacifique, cela est particulièrement important. Les soins de santé dans le Pacifique sont confrontés à un ensemble unique de défis. Comme l'hon. Le ministre de la Santé et des Services médicaux, le Dr Ifereimi Waqainabete, a déclaré: «La propagation mondiale du COVID-19 dans les pays et territoires indique qu '' un risque quelque part est un risque n'importe où 'et en tant que village mondial, l'incidence croissante de la maladie en certains pays du monde constituent une menace pour l'ensemble du Pacifique. »

Le défi

Dans de nombreux pays du Pacifique, il est difficile de s'assurer que tous les travailleurs de la santé restent informés. «La majorité des infirmières et des sages-femmes dans le Pacifique sont situées dans des zones rurales reculées et des îles périphériques, ce qui signifie qu'elles manquent souvent des formations et des mises à jour régulières», déclare le Représentant de l'UNICEF pour le Pacifique, Sheldon Yett. Ces travailleurs à distance desservent plus de 2 millions de personnes dans le Pacifique.

La solution

Pour résoudre ce problème concernant les soins de santé dans le Pacifique, les gouvernements des pays de la région ont récemment collaboré avec l'UNICEF, les États-Unis, la Nouvelle-Zélande et le Japon pour lancer un nouveau programme appelé Health Care on Air. Il s'agit du premier programme de formation régional du genre. L'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) a investi 1,85 million de dollars dans ce programme.

Health Care on Air comprend 33 épisodes d'une demi-heure qui seront diffusés à la radio et sur d'autres canaux de communication. Bien que des plates-formes de communication standard comme la télévision et la formation en ligne soient disponibles dans le Pacifique, elles n'atteignent pas tous les travailleurs. Surtout, la radio est la seule forme de média qui atteint tous les coins du Pacifique. Ces épisodes enseigneront les compétences des travailleurs de la santé et leur donneront les connaissances nécessaires pour offrir des services efficaces pendant la pandémie. En plus des sessions de formation, les participants pourront poser des questions et partager des informations via la plateforme RapidPro de l'UNICEF. Notamment, la plate-forme fonctionne avec des SMS gratuits et d'autres applications de messagerie pour smartphone.

Portée du projet

Le projet vise particulièrement à réduire la transmission interhumaine et à limiter les impacts secondaires du COVID-19. Impacts secondaires, c'est-à-dire le fardeau et les dépenses supplémentaires sur les systèmes de santé causés par le COVID-19. Les efforts pour limiter ces impacts secondaires se concentrent sur la préparation des centres de santé à s'adapter rapidement aux nouvelles connaissances et spécialisations. L'accent mis sur la réduction de la transmission et l'augmentation de l'adaptabilité est essentiel pour les pays insulaires du Pacifique. En effet, ils ne peuvent pas traiter les infections à grande échelle de la même manière que les grands pays développés.

Le premier épisode a été diffusé le 10 juillet 2020 aux Fidji. Le programme sera finalement diffusé dans 14 autres pays du Pacifique – dont les îles Cook, Samoa, les États fédérés de Micronésie, Palau, Tuvalu, Niue, Vanuatu, les îles Salomon, Kiribati, Nauru, Tonga, la République des îles Marshall et Tokelau. Plus de 5 000 prestataires de soins de santé bénéficieront notamment de ce programme.

Appliquer les leçons apprises

À l'avenir, les leçons tirées du programme Health Care on Air seront également intégrées aux programmes nationaux d'accréditation des soins infirmiers. Bien que la pandémie du COVID-19 soit une crise mondiale majeure, on espère que ces nouveaux systèmes de communication innovants continueront de servir les communautés du Pacifique pendant des années.

Antoinette Fang
Photo: Commandement indo-pacifique des États-Unis

*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *