Catégories
Solidarité et entraide

Faits sur le Kenya: une culture vivante, magnifiquement diversifiée

Le Kenya – qui abrite plus de 40 groupes ethniques différents – se vante de sa diversité culturelle et naturelle. Si vous voyagez à travers le pays, vous verrez l’océan Indien, des montagnes imposantes et de vastes savanes. Vous entendez 60 langues différentes. Vous goûterez aux saveurs uniques des nombreux styles de cuisine kényane. C'est un pays vraiment diversifié et dynamique. Et aujourd'hui, nous aimerions partager un éventail de faits intéressants sur le Kenya – des faits qui vous donneront un aperçu plus approfondi de la culture de ce beau pays où vivent des centaines de milliers d'enfants aidés par la compassion.

Masai à Najile, Kenya. Un groupe de garçons souriants vêtus de vêtements rouges similaires et de bandeaux se tient en ligne devant un ciel sombre et un nuage d'orage.

Faits clés sur le Kenya

Voici quelques faits clés à connaître sur le Kenya:

  • Population: 52 214 791 habitants.
  • Capitale: Nairobi.
  • Langues officielles: swahili, anglais.
  • Superficie: 550367 kilomètres carrés (224 080 miles carrés). C'est plus de deux fois la taille du Nevada.
  • Économie: le Kenya est considéré comme le centre économique, financier et de transport de l'Afrique de l'Est. L'agriculture contribue à un tiers du produit intérieur brut, mais le tourisme contribue également grandement à l'économie kényane.

Culture et traditions du Kenya

Le Kenya est composé de plus de 40 groupes ethniques différents qui parlent plus de 60 langues, ce qui rend les cultures et les traditions du pays aussi diverses que la population elle-même. Il est presque impossible de tous les énumérer, nous allons donc vous donner quelques faits culturels:

Religion: La culture kenyane est fortement influencée par le christianisme. Plus de 80% de la population s'identifie comme chrétienne – dont une majorité est protestante et catholique romaine. Le reste des pratiques religieuses est principalement constitué d'islam et de diverses religions traditionnelles africaines.

Vêtements: Avec le grand nombre de groupes ethniques, il n’existe pas vraiment de tenue nationale cohérente. Chaque groupe a ses propres traditions uniques en matière de vêtements. Cependant, les vêtements des Maasai du sud du Kenya sont considérés comme les vêtements nationaux du Kenya. Leur costume traditionnel comprend un vêtement rouge appelé un kanga et beaucoup de colliers lumineux, bracelets et coiffes de perles.

Culture générale: Les Kenyans mettent beaucoup d’accent sur les valeurs d’humilité, de soin de leurs voisins et de maintien d’amitiés. Alors que le Kenya s'adapte à de nombreuses valeurs modernes telles que l'importance de l'éducation, elles restent également fortement liées à la tradition. Alors que certaines personnes se demandent si cela signifie un manque d'engagement envers leurs croyances traditionnelles, de nombreux Kenyans ne sont pas d'accord. Au lieu de cela, cela reflète une réalité que le progrès et la tradition peuvent coexister à merveille. Vous êtes plus susceptible de trouver des personnes qui adhèrent plus étroitement à un mode de vie traditionnel dans les zones rurales du Kenya – dont certaines vivent dans des huttes, marchent pieds nus et s'habillent de robes colorées et de bijoux.

Musique et danse du Kenya

De tous les pays africains, le Kenya possède peut-être l'assortiment le plus varié de formes de musique populaire, probablement en raison des plus de 40 groupes ethniques qui composent le pays et sa culture. Beaucoup de différents groupes ethniques ont leurs propres styles musicaux distinctifs. Historiquement, la musique au Kenya a été utilisée pour partager des informations et des histoires. Mais, alors que la tradition orale continue de disparaître, les traditions musicales de nombreux Kenyans sont menacées.

<! –->

Aider les familles touchées par COVID-19

Les familles pauvres n'ont pas de filet de sécurité en temps de crise. Aidez à fournir de la nourriture, des soins médicaux et un soutien pendant cette pandémie.

Partout au Kenya, une variété de tambours est utilisée dans les traditions musicales des différents groupes ethniques. Par exemple, les Luhya dans l'ouest du Kenya ont développé une danse appelée sikuti, qui porte le nom d'un tambour. C’est une danse énergique exécutée par une paire de danseurs.

Un autre style de musique populaire sur la côte du Kenya s'appelle taarab, qui combine les percussions traditionnelles africaines avec les sons d'instruments arabes. Le taarab traditionnel est chanté en swahili, mais le style continue d'évoluer parallèlement au changement des rythmes et des rythmes populaires.

De la musique folk et taarab aux sons importés comme le hip-hop, le reggae, la soul, soukous, rock, funk et pop, la musique kenyane a beaucoup à offrir.

De l'enfant mendiant au mixeur de musique à plein temps

Jey a été élevé dans l'un des bidonvilles les plus grands et les plus pauvres d'Afrique. Enfant, il a été forcé de se déplacer dans les rues de Nairobi pour mendier de la nourriture et de l'argent. Et à seulement 9 ans, il a été arrêté et emprisonné pour vol.

Lorsque Jey a été libéré, il pensait qu’il devrait retourner dans la rue – c’est-à-dire jusqu’à ce qu’il soit invité au programme de développement de l’enfant de Compassion. Jey a reçu les ressources et l'espoir dont il avait besoin pour échapper au cycle de la pauvreté. Au centre, il a reçu de la nourriture, des fournitures scolaires, des soins médicaux et des conseils spirituels. Il a également appris la musique.

Aujourd'hui, Jey est un jeune pasteur et DJ. Il a échappé au cycle de la pauvreté et la musique fait désormais partie de son histoire.

BONUS: Plus d'histoires sur le Kenya.

Nourriture et boisson du Kenya

Tout comme sa culture, ses traditions et sa musique, la nourriture et les boissons du Kenya sont extrêmement diverses. Chacun des groupes ethniques a ses propres styles et spécialités. Mais aujourd'hui, nous allons vous donner un avant-goût (clin d'œil, clin d'œil) de quelques-uns des plats et boissons les plus courants à travers le pays du Kenya.

Ugali est peut-être le plat le plus courant de la cuisine kenyane. Ugali est une semoule de maïs bouillie en une pâte épaisse. Vous pouvez y penser comme du porridge ou de la polenta. Ugali est souvent accompagné de légumes, de sauce ou de protéines. C'est aussi un plat qui peut être préparé à un prix abordable – ce qui le rend accessible même aux communautés les plus pauvres du Kenya.

Githeri est un autre plat de base au Kenya. C'est un ragoût à base de maïs et de haricots avec des légumes mélangés à l'occasion. Le githeri est facile à cuisiner – il suffit d'une casserole et des quelques ingrédients qui y entrent! Pour apprendre à créer votre propre githeri, cliquez ici!

Chapati est le pain plat kenyan. Il est fait de pâte de farine enroulée en bobine et frite dans l'huile. L'origine du chapati peut être attribuée à l'influence de la population indienne au Kenya – il ressemble même un peu au pain naan. Chapati est considéré comme un régal dans la culture kenyane. Il se marie bien avec les légumes et les plats comme le githeri, ou il peut être servi seul. Pour apprendre à faire des chapati, cliquez ici!

thé Ce n’est pas seulement une boisson que les Kenyans apprécient régulièrement, mais c’est aussi l’une des principales exportations du pays. En fait, le Kenya est le plus gros exportateur de thé noir au monde! Le thé au Kenya est généralement servi avec du lait. Il est souvent apprécié avec une friandise – comme des chapati.


*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *